Montreux

Décès de Franz Weber: les Verts de Montreux demandent que la commune lui rende hommage

Après une vie de combat, Monsieur Franz Weber a rendu les armes et s’est éteint mardi 2 avril dernier. Les Verts de Montreux tiennent à rendre hommage à cet homme de conviction, qui n’hésitait pas à partir au combat pour les causes qu’il estimait justes, souvent seul contre tous, pour la préservation du paysage, de la faune et de la nature. On rappellera notamment ses combats contre le commerce de l’ivoire, pour Lavaux, en Engadine, contre la défiguration par les autoroutes ainsi qu’à Montreux, pour la préservation des Villas Dubochet.

Sensible au patrimoine au sens large du terme – naturel et bâti – , ce visionnaire mérite aujourd’hui d’être reconnu à sa juste valeur. Les Verts constatent que Montreux a la chance d’avoir eu depuis 1974 une personnalité de cette envergure sur son territoire, célèbre dans toute la Suisse et à l’international : la commune se doit de lui rendre honneur.

A l’occasion du prochain Conseil communal du 22 mai, ils déposeront dès lors un texte dans ce sens, demandant à la Municipalité de lui dédier une rue, une plaque commémorative ou tout autre monument lui rendant hommage.

Au nom des Verts Montreux

Florian Chiaradia, président

Montreux

Annulation du scrutin sur le projet de rénovation du Centre des congrès de Montreux (2m2c) : position des Verts

Communiqué de presse

Le 20 mars dernier, le Conseil d’État vaudois a annoncé l’annulation du scrutin du 10 février sur le Centre des congrès de Montreux.

Les Verts déplorent la gestion calamiteuse du scrutin par les autorités municipales, qui donne une image déplorable de notre ville à la Suisse. En effet, il est de la responsabilité de la Municipalité d’assurer les conditions-cadre qui permettent l’exercice des droits démocratiques. Les Verts invitent donc la Commission de gestion à enquêter sur les mécanismes qui ont conduit à ce que la Municipalité qualifie de « bug informatique » et veilleront à ce que tout soit mis en œuvre afin que ces problèmes ne se reproduisent plus à l’avenir.

Cette défaillance a eu pour conséquence qu’une partie des citoyens a été privée de ses droits politiques. Puisque les mesures mises en place par la Municipalité pour rattraper ce dysfonctionnement n’ont pas été suffisantes, Les Verts ne feront pas recours contre la décision du Conseil d’État. Toutefois, une décision d’annulation de scrutin reste un geste inédit, qui nécessairement heurte chaque citoyen qui s’est exprimé dans les urnes : en vertu de la Loi sur l’exercice des droits politiques (LEDP), n’importe quel citoyen a le droit de faire recours.

Quant à l’avenir du 2m2c, les Verts prennent note des déclarations de M. le Syndic Laurent Wehrli, qui serait désormais ouvert à modifier sensiblement le projet. Une interpellation de notre part questionnera la Municipalité en ce sens lors du prochain Conseil communal.

Au vu du résultat serré (94 voix de différence), les Verts estiment que la Municipalité doit revenir avec un projet remanié qui puisse rencontrer une majorité claire. Il est désormais nécessaire que ce concept repose sur une large assise populaire, et que les besoins et vœux de la population montreusienne soient pris en compte. Dès lors, les Verts appellent de leurs vœux l’organisation d’une véritable démarche participative.

Des rénovations raisonnables se concentrant sur la remise au norme, un montage financier qui ne focalise pas tous les risques sur la commune, une réflexion sur l’affectation des surfaces au profit d’institutions culturelles montreusiennes : ce n’est qu’à ce prix que l’avenir du 2m2c pourra être sereinement envisagé.

Florian Chiaradia, président des Verts de Montreux

Géraldine Torchio, membre du comité

Montreux, Riviera

Référendum sur le Centre des Congrès de Montreux : et maintenant ?

Communiqué de presse

Saluant le refus par la population du projet présenté le 10 février, soucieux de leur responsabilité, Les Verts exposent leur vision d’avenir pour le 2m2c.

Le refus de la population du projet présenté est basé sur deux points problématiques principaux: les coûts eu égard aux perspectives économiques et le concept de développement du centre.

Soucieux de leur responsabilité, Les Verts proposent de procéder rapidement à une remise aux normes du bâtiment, permettant de conserver la capacité de la salle Stravinski. Cette remise aux normes doit se faire de manière sobre et bon marché, sans développements inutiles. Retravailler l’enveloppe du bâtiment ne doit pas constituer une priorité.

Dans un second temps, les Verts proposent à la Municipalité de réaffecter la partie sud-est du 2m2c (MC1). Cet espace, notamment consacré aux congrès, est aujourd’hui surdimensionné par rapport aux besoins et aux perspectives du marché. On rappellera que l’ensemble du bâtiment avait été dimensionné pour le Symposium de télévision, une manifestation aujourd’hui disparue et dont la taille était excessive pour Montreux.

S’inspirant de la réussite de la Maison de quartier Jaman 8 à Clarens, il s’agirait d’y créer un vrai pôle de la culture, regroupant plusieurs partenaires culturels permettant de rendre ce bâtiment aux Montreusiens. Il est donc proposé de créer un espace culturel, intégrant, par exemple, le Conservatoire de musique et école de jazz, la bibliothèque Montreux-Veytaux, la salle de concert du NED, un espace d’exposition, etc. Le programme de ce lieu transversal gagnerait à s’appuyer sur une démarche participative pour prendre en compte les besoins et envies de la population.

Ce concept a l’avantage de résoudre à la fois des problèmes de locaux, souvent vétustes et exigus, des institutions culturelles régionales et de rendre attractif et accessible le 2m2c à la population, permettant de faire profiter chacun de cet environnement privilégié. Véritable lieu de vie, il concourra également à améliorer globalement l’intégration et la qualité d’accueil du 2m2c.

En revanche, les Verts ne défendent pas l’idée d’un nouveau parking pour les visiteurs. Une telle réalisation serait très onéreuse et ne s’inscrirait pas dans la politique actuelle de promotion des transports publics.

Pour Les Verts Montreux :
Florian Chiaradia, président des Verts Montreux
Yves Laurent Kundert, chef de groupe

Montreux

Centre des Congrès de Montreux : Les Verts saluent la sagesse de la décision des Montreusiennes et Montreusiens.

Référendum du 10 février 2019 à Montreux

Communiqué de presse

Au terme d’une campagne exacerbée, les Verts de Montreux prennent acte avec satisfaction du résultat du référendum soumis aux Montreusiennes et Montreusiens ce dimanche. Ils saluent le fait que la population ait pu se prononcer sur un projet d’une telle importance pour l’avenir de la commune, impliquant des moyens financiers considérables. Ils constatent qu’une majorité de la population reste sceptique face au projet présenté, ne partage pas l’optimisme de l’investissement financier par la commune et a de sérieux doutes quant à la viabilité du développement de la partie congrès du 2m2c.

Par ailleurs, Les Verts sont heureux de constater que la population n’a pas été dupe des moyens extraordinaires déployés par les partisans face au modeste budget des opposants (7000 CHF pour les Verts). Cette décision sage permettra d’éviter la perception de nouvelles taxes antisociales ou de couper dans les prestations dispensées aux habitants et en faveur du développement durable.

Les Verts soulignent toutefois qu’il faut aussi écouter les votants ayant glissé un « oui » dans l’urne. Avec eux, ils estiment en effet que le 2m2c demeure un outil important pour la commune de Montreux et que tout doit être mis en œuvre pour que rapidement puissent se faire les remises aux normes nécessaires.

Les Verts invitent dès lors la Municipalité à revenir rapidement auprès du Conseil communal avec un projet simplifié se cantonnant à la sécurisation. Ils appellent par ailleurs à ce qu’un climat de confiance soit rétabli entre les partis et la Municipalité, et que les prochaines étapes puissent se dérouler dans la sérénité.

Pour Les Verts Montreux :

Florian Chiaradia, président

Géraldine Torchio, conseillère communale

Montreux

Montreux : Référendum sur le Centre des Congrès

Le point sur la campagne du référendum pour le Centre des Congrès de Montreux, le 10 février prochain.

Centre des Congrès de Montreux : le Canton prêtera moins qu’annoncé

Les Verts ne se laissent pas leurrer par l’effet d’annonce de la Municipalité : selon les décisions prises par le Conseil d’État le 23 janvier, le Canton prêtera à la Commune de Montreux, dans le cadre de la loi sur l’appui au développement économique (LADE), seulement 13,3 millions. Ceci alors que 15,3 millions étaient escomptés dans le plan de financement présenté au Conseil communal et à la population. Cette décision inquiétante confirme les sérieux doutes quant à la fiabilité du projet présenté aux Montreusiennes et Montreusiens.

Communiqué de la Municipalité dans Le Régional : un procédé discutable

Cette annonce intervient dans un climat de campagne tendu, où la Municipalité et les partisans du projet mobilisent des moyens prodigieux pour combattre le camp des opposants. En effet, la pleine page achetée par la Municipalité dans l’édition du 23 janvier de l’hebdomadaire Le Régional a choqué bien du monde. Ce procédé inédit met en exergue la disproportion des moyens entre les partisans et les opposants au projet.

Le groupe des Verts est très attaché aux valeurs démocratiques qu’assurent la diversité des opinions et le respect des adversaires dans tout débat. La virulence de ce communiqué et des propos tenus a rompu la sérénité et la relation de confiance nécessaire dans tout débat. Par voie de communiqué de presse, les Verts montreusiens tiennent à rappeler la sincérité de leurs arguments. En effet, Les Verts se sont engagés dans la campagne par certitude des risques qu’impliquent ce projet pour l’avenir de la Commune et sa totale inadéquation avec la réalité de ses ressources financières.

Tout référendum induit nécessairement deux camps : celui des partisans et celui des opposants. Face aux moyens démesurés engagés par les défenseurs du projet et par les procédés discutables visant à discréditer les opposants, les Verts montreusiens réaffirment leur droit de mener une campagne, conduite avec des moyens modestes. La présence d’une opposition et la liberté d’expression sont les bases d’un débat sain, qui doit permettre à la population de prendre connaissance des arguments en défaveur du projet de la Municipalité.

Sous-entendre que les arguments de l’opposition seraient fallacieux et malhonnêtes est inexcusable et constitue une véritable entrave à la liberté d’expression et à l’honnêteté intellectuelle. Chaque point de l’argumentaire présenté peut être étayé et les Verts continueront leur campagne jusqu’aux votations. Car, et il est important de le rappeler, les habitants de Montreux sont tout à fait capables de distinguer le «vrai» du «faux» et de se faire une opinion par eux-mêmes.

Florian Chiaradia, président des Verts de Montreux

Géraldine Torchio, comité

Montreux

Montreux – NON au nouveau 2M2C

Votation du 10 février 2019

Le projet sur lequel la population montreusienne est appelée à se prononcer fait l’objet d’une campagne plus que synamque de la part de ses défenseurs. Les moyens engagés sont impressionnants.

A entendre les défenseurs du projet, on croirait qu’il n’existe pas d’alternatice au projet à 87 millions qui nous est présenté, que l’avenir du Montreux Jazz est en jeu et que c’est toute l’économie montreusienne qui pâtirait d’un “non” dans les urnes. On clame haut et fort que certaines rénovations de sécurité sont nécessaires, mais on reste beaucoup plus discret sur le fait qu’on y ajoutera des développements inutiles.

Or des alternatives moins coûteuses existent. Encasde”non”, la Municipalité de Montreux serait obligée de nous représenter un projet plus raisonnable, en s’appuyant sur les études qui ont déjà été faites. Il suffirait par exemple d’effectuer les remises aux normes requises et de renoncer aux ajouts superflus du projet actuel.

Lire la suite