Blonay

Blonay – Plan d’affectation communal

Hâte-toi lentement… et pendant ce temps, le territoire se bétonne !

Interpellation

En février 2019, notre Conseil communal a pris connaissance de la présentation du Bureau d’urbanisme Repetti, mandaté par la Municipalité afin de dégager une vision communale liée au redimensionnement de la zone à bâtir.

Nous avons retenu, de la présentation des urbanistes, que dans les secteurs spécifiques des Chevalleyres et de Chantemerle, on compte déjà 30 habitants de trop par rapport à la planification du Plan directeur cantonal. C’est pourquoi, l’exécutif de Blonay a transmis, en 2017 déjà, une vision communale visant à réduire le surdimensionnement dans ces
secteurs « hors centre », secteurs de notre commune assez mal desservis par les transports publics (plus de 300 m. d’une halte de train et/ou fréquence de transport public à 60 min.).

Nous avons appris, lors de cette même séance, que la Municipalité projetait de mettre à l’enquête publique, fin 2019, la mise en place d’une zone réservée pour une durée de 5 ans, prolongeable de 3 ans (au sens de l’article 46 de la LATc), dans ces secteurs surdimensionnés. Ce qui revient à suspendre la délivrance de permis de construire jusqu’à
l’adoption du Plan directeur intercommunal et de la révision du Plan d’affectation communal, ce dernier étant annoncé pour cette année 2020.

En septembre 2019, j’ai déposé une interpellation posant 5 questions sur le retard pris dans notre commune en matière d’aménagement du territoire. Dans ses réponses, la Municipalité a précisé le calendrier et s’est engagée, notamment à mettre à l’enquête des périmètres ciblés en zone réservée au début de l’année 2020 et d’engager la révision du Plan d’affectation « des hauts » simultanément. La Municipalité précise encore que 18 villas
ont été construites dans la zone hors centre depuis ces trois dernières années et que 15 autres projets sont en attente dans ce secteur reconnu surdimensionné et qui devrait être « gelé » au moyen d’une zone réservée (comme c’est déjà le cas à Saint-Légier).

C’est pourquoi, je pose les questions suivantes à notre Municipalité :
1) Où en sont les travaux relatifs à la mise à jour de la vision communale de
l’aménagement du territoire ?
2) Ce document fondamental, annoncé pour l’automne 2019, mériterait largement d’être présenté au Conseil communal. Quand notre Municipalité pourra-t-elle le faire ?
3) Où en sont les travaux (annoncés pour la fin 2019 – début 2020) relatifs à la mise à l’enquête de la zone réservée ?
4) Combien de projets de construction hors zone centre (donc en secteurs
surdimensionnés) sont-ils en cours ou encore suspendus, sur les 15 annoncés l’automne dernier ?
5) A quoi en est la révision du Plan d’affectation dit « des hauts » et quelles en sont les limites sur le terrain ?
6) En quoi le jugement récent du Tribunal fédéral annulant le nouveau Plan
d’aménagement du territoire de Montreux est-il susceptible d’influencer la
méthodologie adoptée par notre commune, à savoir fractionner le territoire
communal en plusieurs plans d’affectation ?

Par avance, je remercie la Municipalité de ses réponses.

Jean-Marc Nicolet