La Tour-de-Peilz, Riviera

La Tour-de-Peilz – Pendant le COVID-19, renforçons les circuits courts !

Postulat

(déposé lors de la séance du 20 mai 2020)

La crise du COVID-19 a rappelé une nouvelle fois l’importance d’avoir une économie locale forte, résiliente et résistante aux chocs. Renforcer ce tissu économique de proximité nous permet de nous préparer ensemble aux prochaines crises qui nous frapperont, qu’elles soient sanitaires, économiques, climatiques ou tout cela à la fois.

En réduisant significativement les émissions de gaz à effet de serre dus au transport, les circuits courts entre agricultrices et consommatrices contribuent à lutter contre les changements climatiques. Ces circuits renforcent la cohésion sociale et donnent un accès facile à une agriculture locale attentive au respect de l’environnement et au goût des aliments. Ils favorisent aussi les emplois locaux et apportent davantage de valeur ajoutée sur les produits vendus.

Depuis le début de la crise du coronavirus, la population a plébiscité les circuits courts en optant largement pour la vente directe et nombre de productrices locales ont vu augmenter le volume de leurs ventes 1. Cette pandémie a fait prendre conscience à nombre d’entre nous de la nécessité de relocaliser notre alimentation. Notre commune se doit de contribuer à l’effort en accompagnant ces modes de consommation sains socialement, économiquement et environnementalement.

Le présent postulat demande à la Municipalité d’étudier les outils pour promouvoir et développer les circuits courts. Cette étude devra se faire en collaboration avec les acteurs locaux concernés ainsi que les associations intercommunales et régionales.

Les axes et pistes suivantes pourraient être étudiées.

Informer

  • Informer régulièrement la population quant aux offres des productrices de la région : marchés, points de vente directe ou services de livraison à domicile.
  •  Organiser des visites de productrices de la région pour les enfants afin de les initier à l’agriculture locale et à la culture de plantes.
  • Editer et transmettre à la population du contenu d’information sur les aliments de saisons produits localement.

Soutenir

  • Encourager et soutenir la distribution de produits locaux :
    o Offrir un espace de vente aux productrices de la région.
    o Apporter des soutiens logistiques et offrir des conditions à l’implantation, au démarrage et au développement d’initiatives d’agriculture contractuelle de proximité (type AMAP, « paniers »).
  • Privilégier systématiquement les produits de la région (périmètre à définir) dans la restauration collective (cantines scolaires, crèches, EMS) et dans les manifestations de la commune.

Collaborer

  • Collaborer avec les collectivités voisines et les instances régionales pour développer les mesures sus-citées.
  • En raison de la chute du prix du vin en vrac préexistante à la crise du coronavirus et à la chute de la demande au vu de la fermeture des restaurants, étudier les alternatives à la culture de la vigne sur les parcelles communales.
  • Étudier la mise en culture, temporaire ou permanente, des parcelles communales actuellement non construites en partenariat avec des agricultrices ou des groupes de riveraines.

Je souhaite que ce postulat soit renvoyé à une commission ad hoc pour examen.

Paul Castelain

Note : Dans le présent postulat, le genre féminin est utilisé dans le seul but d’alléger le texte ; il inclut les deux genres.

1 Erard, L., Duruz, C. (2020, 19 mars). Le coronavirus dope la vente directe. Terre & Nature. Consulté le 05.05.2020 sur https://www.terrenature.ch/face-au-coronavirus-la-vente-directe-cartonne/