Montreux

Annulation du scrutin sur le projet de rénovation du Centre des congrès de Montreux (2m2c) : position des Verts

Communiqué de presse

Le 20 mars dernier, le Conseil d’État vaudois a annoncé l’annulation du scrutin du 10 février sur le Centre des congrès de Montreux.

Les Verts déplorent la gestion calamiteuse du scrutin par les autorités municipales, qui donne une image déplorable de notre ville à la Suisse. En effet, il est de la responsabilité de la Municipalité d’assurer les conditions-cadre qui permettent l’exercice des droits démocratiques. Les Verts invitent donc la Commission de gestion à enquêter sur les mécanismes qui ont conduit à ce que la Municipalité qualifie de « bug informatique » et veilleront à ce que tout soit mis en œuvre afin que ces problèmes ne se reproduisent plus à l’avenir.

Cette défaillance a eu pour conséquence qu’une partie des citoyens a été privée de ses droits politiques. Puisque les mesures mises en place par la Municipalité pour rattraper ce dysfonctionnement n’ont pas été suffisantes, Les Verts ne feront pas recours contre la décision du Conseil d’État. Toutefois, une décision d’annulation de scrutin reste un geste inédit, qui nécessairement heurte chaque citoyen qui s’est exprimé dans les urnes : en vertu de la Loi sur l’exercice des droits politiques (LEDP), n’importe quel citoyen a le droit de faire recours.

Quant à l’avenir du 2m2c, les Verts prennent note des déclarations de M. le Syndic Laurent Wehrli, qui serait désormais ouvert à modifier sensiblement le projet. Une interpellation de notre part questionnera la Municipalité en ce sens lors du prochain Conseil communal.

Au vu du résultat serré (94 voix de différence), les Verts estiment que la Municipalité doit revenir avec un projet remanié qui puisse rencontrer une majorité claire. Il est désormais nécessaire que ce concept repose sur une large assise populaire, et que les besoins et vœux de la population montreusienne soient pris en compte. Dès lors, les Verts appellent de leurs vœux l’organisation d’une véritable démarche participative.

Des rénovations raisonnables se concentrant sur la remise au norme, un montage financier qui ne focalise pas tous les risques sur la commune, une réflexion sur l’affectation des surfaces au profit d’institutions culturelles montreusiennes : ce n’est qu’à ce prix que l’avenir du 2m2c pourra être sereinement envisagé.

Florian Chiaradia, président des Verts de Montreux

Géraldine Torchio, membre du comité