Ecublens, Ouest

Ecublens : Projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Prise de position et voeu

Prise de position et vœu des Verts d’Ecublens concernant le projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Ecublens, le 7 décembre 2018

Les Verts vaudois déposeront lundi leur opposition aux projets d’augmentation de capacité autoroutière de l’OFROU dans la région Lausanne-Morges. Le canton de Vaud mérite mieux comme politique de la mobilité. A l’heure d’une crise climatique de plus en plus sévère et pressante, la solution ne peut être de construire davantage de voies, de sorties et de contournements. Pour un canton qui ait de l’avenir, il est temps d’investir dans le transfert modal et la mobilité douce : pour notre santé et notre planète.

Mais que dit le palm en matière de Mobilité multimodale ?

Sur le site du Palm, nous pouvons lire :

« Fort du constat qu’un système de déplacement entièrement tourné vers les transports individuels engendre un engorgement accru des réseaux routiers et est contradictoire avec des objectifs de développement durable, le PALM a opté pour une politique volontariste qui promeut activement transports publics et mobilités douces (piétons, vélos). »

 Ne sommes-nous pas en total contradiction avec ce projet ?

Le Palm nous parle aussi de la mobilité douce.

La mobilité douce

« Potentiel considérable dans les déplacements urbains quotidiens, la mobilité douce est destinée à devenir le 3ème pilier des modes de déplacement dans l’agglomération. Principalement financée par les communes et encouragée par la Confédération, la mobilité douce est prise en considération dès la première étape d’un projet de construction ou de réaménagement ».

Source site du PALM http://www.lausanne-morges.ch/index.php?aid=27

Actuellement nous sommes à la première étape du projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier, soit à la mise à l’enquête publique. Les mesures d’accompagnement sont floues. Comment les infrastructures nécessaires vont-elles se développer autour du projet ? Les communes auront-elles les moyens et la majorité politique nécessaire pour faire les investissements au bon moment ?

Le Palm et le canton nous confirment bien qu’il y aura des aménagements prévus, mais pour l’instant les seuls aménagements prévus, sont les sorties et les entrées d’autoroutes.

Il faut plus que jamais penser la mobilité de manière globale et déterminée et, d’une part, utiliser les leviers mis à disposition par l’aménagement du territoire pour mieux penser les zones de travail, d’habitat et de loisirs et ainsi réduire les besoins en déplacement.

Quelques remarques pour la commune d’Ecublens

 Dans le programme de législature de la Municipalité 2016-2021, figurent quelques mesures qui doivent être misent en rapport direct avec le projet.

  • Garantir la certification de nos forêts en maintenant le suivi des mesures respectueuses de l’environnement.
  • Etudier la requalification des chemins du Dévent et de la Motte afin de décharger la route de la Pierre et la rue du Villars avant l’ouverture de la nouvelle jonction autoroutière d’Ecublens et y créer une piste cyclable.
  • Promouvoir la mobilité douce en favorisant le développement des réseaux dans les projets d’urbanisme et d’infrastructures.
  • Développer les transports publics en renforçant le transfert modal.
  • -Accompagner le projet de la jonction autoroutière d’Ecublens et prévoir les aménagements des infrastructures nécessaires au développement et à l’accessibilité du territoire communal.

Dans le cas où la mise à l’enquête devait conduire à la confirmation du projet, nous émettons le vœu que la Municipalité présente au Conseil communal son plan de mesures d’accompagnements. Il serait pertinent qu’il intègre les points suivants :

  • Une vision à la fois à court, moyen et long terme des mesures à mettre en place
  • Une estimation des coûts avec son mode de financement
  • Le plan de développement de la mobilité douce
  • La continuité des aménagements et leur intégration cohérente sur le territoire de notre commune et au-delà.
  • L’aménagement d’une voie express sécurisée et non de loisirs pour les vélos
  • Le renforcement des transports publics
  •  La signalisation des chemins pédestres
  • La construction et l’entretien des chemins pédestres
  • La promotion de la mobilité douce

Merci de votre attention

                                    Pour le groupe des Verts d’Ecublens

Charles Koller

Ouest, Prilly

Prilly : Le 1er août : une belle fête populaire et moins polluante? – Suite

Interpellation

En date du 25 septembre 2017, les soussignées ont déposé une interpellation au Conseil communal sur l’opportunité d’utiliser des verres en plastique réutilisables lors de la manifestation patriotique organisée chaque 31 juillet par la Ville de Prilly. Les réponses qu’y a apportées la Municipalité en date du 9 avril 2018 ont suscité de nouvelles questions de la part des interpellatrices. La Municipalité les a alors invitées à les poser dans le cadre d’une nouvelle interpellation.

Pour faire suite à la «  Réponse municipale à l’interpellation des Conseillères Rebecca Joly et Johanna Monney ” Le 1er août : une belle fête populaire et moins polluante?” », nous posons donc les questions complémentaires suivantes à la Municipalité :

  • À la question « pourquoi, lors de manifestations publiques, la Commune ne propose-t-elle pas, voire n’impose-t-elle pas l’utilisation de gobelets et vaisselles réutilisables? », la Municipalité explique qu’un système de verres réutilisables n’a pas été mis en place pour la manifestation du 31 juillet parce que « cela complexifie l’organisation de la buvette et nécessite des ressources supplémentaires en personnel bénévole ». Selon la Municipalité, dans quelles proportions la mise en place d’un tel système complexifierait-elle l’organisation et demanderait-elle des ressources supplémentaires en personnel bénévole ?

  • La Municipalité communique ensuite le montant qu’il s’agirait d’investir pour la location de verres en plastique réutilisables personnalisés pour la manifestation du 31 juillet (CHF 2’950.-). Quel est le montant investi aujourd’hui pour l’achat de verres en plastique jetables, le débarrassage des tables et la gestion des déchets (voirie, engagement de jeunes dans le cadre de l’opération Coupd’pouce) ?

  • Les chiffres communiqués par la Municipalité pour l’achat de verres en plastiques réutilisables se basent sur une offre de la société SwissEcology. La Municipalité a-t-elle envisagé de demander une offre auprès d’autres entreprises, qui pourraient être moins chères (Ecomanif, Infini Printing, par exemple) ?

  • À la question « existe-il, au niveau de la commune, une directive concernant la gestion des déchets lors des manifestations ou, de manière plus générale, un guide pour des manifestations plus “durables” », la Municipalité répond qu’ « un tel projet avait été lancé par le Service Energie & Environnement, il y a quelque temps de cela, sur le modèle de celui de Renens ; il n’a finalement pas été mis en œuvre pour des questions de coût ». Quels coûts exacts la mise en œuvre d’un tel projet aurait-elle impliqués ? Une solution plus économique (par exemple, en mettant uniquement le guide sur le site Internet de la Ville) a-t-elle été envisagée ? Renens étant entrée dans une même démarche, la Municipalité a-t-elle envisagé de chercher synergies entre les deux communes ?

Nous remercions d’avance la Municipalité pour sa réponse à cette interpellation.

Rebecca Joly et Johanna Monney