FAVORISER LES DÉPLACEMENTS DE DEMAIN

L’Ouest lausannois s’est construit de manière non contrôlée et subit lourdement l’impact des moyens de transport et de leurs nuisances. Les axes de transports motorisés lourds (autoroutes, chemins de fer, mais aussi routes principales à fort trafic) créent un morcellement du territoire, y compris sur notre commune. Une partie importante des surfaces boisées, à proximité du noeud autoroutier A1/A1a, est rendue peu propice au délassement des habitants du fait des nuisances de l’autoroute.

L’adoption d’un moratoire sur les installation génératrices de trafic, puis du Schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL) en 2004, a permis de mettre un coup de frein à ce développement anarchique. En particulier, les modes de déplacement (trafic motorisé individuel, transports publics, vélo, piétons) ont fait l’objet de “chantiers” de réflexion, en considérant l’Ouest lausannois comme un tout. La suite de la réflexion consiste notamment en l’adoption d’un “Plan directeur intercommunal”, démarche actuellement en cours. Les réflexions menées dans le cadre du SDOL sont détaillées dans le site web correspondant (http://www.ouest-lausannois.ch).

À Écublens, il reste passablement à faire dans le domaine de la promotion des “mobilités douces” (transports publics, vélo, piétons). On peut par exemple citer (la liste n’est pas exhaustive) :

  • La limitation à 30 km/h sur toutes les routes secondaires, à l’exemple de ce qui a été réalisé à Renens (par exemple dans la plaine du Croset, qui représente la part la plus importante du parc immobilier consacré au logement sur le territoire de notre commune, la plus grande partie des routes devraient être limitées à 30 km/h);
  • Une réflexion sur les transports publics dans notre commune et sur les territoires limitrophes est nécessaire. Alors que le métro m1 représente un axe de transport public très efficace (mais dépassé par son succès aux heures de pointe !), la desserte des quartiers “périphériques” est nettement moins convaincante. Par exemple la desserte du Motty s’est dégradée depuis les dernières modifications des lignes de bus, et la ligne qui dessert la zone du Croset n’est pas très efficace.
  • La requalification complète de l’avenue du Tir-Fédéral (un projet de rénovation est en cours d’étude, mais il n’est pas vraiment satisfaisant dans son état actuel), afin de tenir compte de l’important trafic cycliste de et vers les hautes écoles (Université et EPFL);
Ces deux photos illustrent les difficultés auxquelles sont confrontés les cyclistes qui se déplacent à l'avenue du Tir-Fédéral: les pistes cyclables, qui ne protègent pas vraiment les cyclistes, s'interrompent fréquemment à l'approche d'une intersection ou de feux de circulation.

Ces deux photos illustrent les difficultés auxquelles sont confrontés les cyclistes qui se déplacent à l’avenue du Tir-Fédéral: les pistes cyclables, qui ne protègent pas vraiment les cyclistes, s’interrompent fréquemment à l’approche d’une intersection ou de feux de circulation.

4Ecublens

 

 

 

 

 

Les Verts d’Écublens, élections communales 2016

Retour au programme