Maurizio Mattia, conseiller municipal

Faire de Prilly un endroit des plus agréables à vivre

La Ville de Prilly est déjà confrontée à de nombreux défis, alors qu’avec le développement de Corminjoz et de Malley, de nouveaux habitants vont rejoindre la Commune.

Année après année, de nouveaux besoins apparaissent en même temps que de nouvelles contraintes (trafic, crèches, logement, consommation énergétique, qualité de l’air, etc.). La réponse à cette évolution ne peut que passer par une vision réfléchie et durable.

Les Verts seront toujours en première ligne pour le rappeler, mais il est temps de passer un cap et de participer à l’exécutif prilléran afin d’amener des propositions concrètes dès les premières phases d’un projet.

Chef d’entreprise, titulaire d’un master en sciences économiques et père de 3 enfants en âge scolaire, je suis motivé à apporter mon expertise et mon expérience au sein de la Municipalité et de travailler ainsi à faire de Prilly, avec l’ensemble de l’Ouest lausannois, un endroit où il est des plus agréables à vivre.

Pour cela, je compte axer mon programme sur plusieurs thèmes :

  • La mobilité douce doit être mise au premier plan. Trop de personnes renoncent à se déplacer à vélo uniquement parce que les rues prilléranes sont dangereuses. Trop de parents sont inquiets d’envoyer leurs enfants à l’école dès qu’ils ont une route à traverser. Or, par des aménagements simples et peu coûteux, cette situation peut être profondément améliorée.
  • Les parents doivent pouvoir confier leurs enfants en toute sérénité. Les moyens de garde actuels sont trop limités pour une ville de près de 12’000 habitants. Je veux faire de leur extension une des priorités de la prochaine législature.
  • La diminution de la consommation énergétique doit être encouragée. Il est aujourd’hui possible par exemple de construire des habitations qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Nous avons les moyens techniques et financiers pour aller dans ce sens. Je veux amener la volonté politique qui manque parfois.
  • Nous devons repenser notre politique de logement. Combien sont-ils à scruter les annonces immobilières à la recherche d’un appartement à un prix abordable ? Plusieurs solutions s’offrent à nous afin de permettre à tous d’habiter Prilly. Je veux pouvoir les mettre en place.
  • Les sociétés locales ont un rôle social unique. Elles permettent une grande mixité sociale et s’engagent toujours pour animer la ville. Je veux que Prilly leur offre la reconnaissance et le soutien qu’elles méritent.
  • Enfin, notre ville doit s’embellir. La place du marché, le pré Bournoud, Corminjoz. Autant de zones appartenant à la commune et qui peuvent être aménagées à un faible coût pour en faire des zones de vie et d’échange.

Il y a beaucoup à faire, j’en suis conscient et je suis prêt à m’engager pour les Prilléranes et les Prillérans.