Conseil communal, Ouest, Renens

Interpellation puce Vélos ( Yolan Menoud)

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les Municipaux,
Chèr-es Collègues,

Récemment, la ville d’Yverdon a pu mettre en place, avec l’aide d’une société basée à Yverdon, une puce permettant de localiser rapidement les vélos volés. Cette nouvelle puce est basée sur un système de microémetteur existant élaboré à la base par une société Renanaise, et déjà utilisée pour d’autres applications telles que les bennes de chantier, véhicules d’entreprises etc.

Il s’agit dans les fait d’un microémetteur placé et caché directement dans le cadre du vélo, et qui, une fois activé, permet de localiser précisément le véhicule dérobé. La puce a une durée de vie d’une dizaine d’année et n’a donc pas besoin d’être remplacée ou rechargée durant ce laps de temps. En cas de vol, il suffit de déposer plainte auprès du poste de police et la puce est automatiquement activée. Dès lors, les véhicules de police équipés d’un appareil de détection seront automatiquement avertis lors d’un passage à proximité du véhicule recherché. Le système de localisation fonctionne dans toute la suisse et repose sur un réseau solide.

La crainte de se faire voler son vélo parqué dissuade certains de l’utiliser, au détriment des efforts entrepris par les collectivités pour le transfert modal. Ce système de détection paraît très intéressant pour parer à ce problème de vol et ainsi encourager la pratique de la mobilité douce.

Quelques commerçants de l’Ouest Lausannois, principalement les magasins de vélos, commencent à proposer la vente et l’installation de cette puce aux particuliers pour un montant d’environ CHF 100.-

Aussi les Conseillers communaux signataires de la présente interpellation posent les questions suivantes à la Municipalité :

La Municipalité a-t-elle déjà contacté la société qui a élaboré ce concept, en vue d’une application à Renens ?

  • La Municipalité a-t-elle éventuellement déjà partagé avec la ville d’Yverdon pour s’inspirer de leur pratique ?
  • La Polouest est-elle déjà équipée du système de recherche, ou en a-t-elle connaissance ?
  • La Municipalité a-t-elle la possibilité de proposer à la population le désirant, la pose de puces dans les vélos et les vélos électriques ? Le fonds Communal pour le développement durable pourrait par exemple subventionner ce système.

Merci pour votre attention.

Pour les Verts de Renens
Yolan Menoud

 

 

Découvrez la réponse de La réponse de la Municipalité lhttp://www.renens.ch/docuploads/Documents/pdf/Interpellations/2016/CCO_20160421_Reponse_Interpellation_Menoud_Systeme%20Trakyv.pdf

 

Conseil communal, Renens

Interpellation Nathalie Jaccard-Kocher relatif à l’impact de l’abattage des arbres sur les oiseaux

Interpellation

Conseil communal 19 mai 2016 

 

Renens, le 19 mai 2016

Madame La Syndic,
Mesdames, Messieurs les Municipaux,
Chers collègues,

Nous connaissons tous la valeur et l’importance (enfin…j’espère) des arbres en milieu urbain qui améliorent notre qualité de vie en absorbant le CO2, qui purifient et dépoussièrent l’air, atténuent les bruits de la ville, et bien entendu en plus d’autres bienfaits contribuent à l’équilibre de la biodiversité et servent d’abri à de nombreux oiseaux et autres petits mammifères.

  • J’aimerai savoir si lors d’abattage ou de l’entretien des arbres communaux et afin de réduire l’impact de ces travaux sur la faune, il est tenu compte des périodes de nidification des oiseaux et des risquent qu’ils encourent lors de ces travaux?
  • Lors d’abattage organisé et effectué par des propriétaires privés, des périodes sont-elles recommandées voir obligatoires afin de respecter les périodes de nidifications ou cela se fait-il à n’importe quel moment de l’année, tout particulièrement lorsque un arbre ne représente pas un danger immédiat ?
  • Est-ce que, tant, lors d’abattages effectués par les services communaux ou par des privés, un examen attentif de l’arbre à abattre est préconisé afin de recenser s’il y a des cavités qui serviraient d’abri ou de lieu de nidification et/ou un recensement des nids ?
  • Existe-t-il un manuel ou un guide sur les comportements à adopter  pour la préservation de la faune et des oiseaux? Avec par exemple un catalogue de mesures et précautions à avoir lors de découvertes ou de destructions de nids ?

Enfin, paradoxalement, la 2ème partie de mon intervention se concentre sur les corneilles qui selon certaines études et articles de presse connaitraient une croissance élevée dans les villes et se rapprocheraient de plus en plus des habitations créant ainsi des nuisances, mettraient en péril un certain équilibre de la biodiversité, provoqueraient craintes et cohabitation difficile entre elles et les citoyens.

Qu’en est-il à Renens ? Est-ce que les services communaux ont constaté une recrudescence des corneilles ? Est-ce que des incidents ou problèmes avec elles ont été signalés ? Si oui quelles mesures ont été entreprises ?

Des mesures sont-elles mises en place ou en passe de l’être pour garantir un bon équilibre et contenir leur présence ?

Avez-vous observé et constaté que leur présence effrayait et chassait merles, mésanges, geais, rouge queues, hirondelles et autres ?

Les Verts

Conseil communal, Ecublens

Elections communales 2016 -communiqué de presse

canidatesPSIG

 

Elections communales 2016 : Le Parti Socialiste et Indépendants de Gauche (PSIG) et Les Verts d’Ecublens présentent une liste commune de 4 candidats pour une majorité rose verte à la Municipalité : les Conseillers municipaux sortants Danièle PETOUD (Les Verts), Pascale MANZINI (PSIG) députée, Michel FARINE (PSIG) et Sylvie PITTET BLANCHETTE (PSIG).

Avec plus d’une trentaine de candidats pour le PSIG et une dizaine pour Les Verts, l’alliance rose verte compte bien devenir la première force politique au Conseil communal d’Ecublens afin de refléter le vote de la population écublanaise lors des dernières élections fédérales.

Le PSIG est par ailleurs très fier de présenter une liste qui respecte la parité hommes femmes.

Lors de la prochaine législature, l’alliance rose verte défendra un programme commun comprenant les valeurs qui lui tiennent à cœur pour accompagner l’important développement urbanistique de la dixième ville du canton habitée par une population d’une grande diversité culturelle et sociale.

Nos principales valeurs sont la solidarité, l’égalité des chances, la qualité de vie et la préservation de l’environnement. Vous trouverez plus d’informations concernant nos programmes politiques sur les sites : www.psig-ecublens.ch et www.ecublens2016.ch.

Personnes de contact :

Germain Schaffner
Président PSIG Ecublens
E-Mail : germain.schaffner@psig-ecublens.ch
Mobile : +41 78 681 74 56

Nicolas Morel
Président Les Verts Ecublens
E-Mail : nicolas.morel@verts-vd.ch
Mobile +41 79 298 53 44

Communiqué de Presse

Articles 24 heures 

Bussigny, Ecublens, Feuille Verte, Prilly, Renens

SOIRÉE CINÉ-RENCONTRE

Vendredi 2 octobre à 20h15 à la Buvette de la Salle de spectacles de Renens :

projection du film «Cyclique» en présence de Caroline Christinaz, protagoniste du film, et discus- sion avec HansJörg Haas sur des projets d’économie verte et notamment son dernier projet : la Plateforme Bio locale et la Fonda- tion Local Green Invest

Vélo

Ecublens, Feuille Verte

ÉCUBLENS DEVIENT CITÉ DE L’ÉNERGIE

En juin dernier, la Commune d’Ecublens a reçu le label «Cité de l’énergie» pour les résultats convaincants et exemplaires dans le développement de sa politique énergétique, la plaçant ainsi parmi les cinq communes du district de l’Ouest lausannois à avoir obtenu cette reconnaissance.

C’est en 2007 déjà que sous l’impulsion de notre Municipale verte Danièle Petoud, la Municipalité se lançait dans l’aventure. Le projet fut également soutenu par le Conseil communal et c’est un personnel communal acquis à la cause qui a œuvré pour devenir partenaire en processus, puis pour atteindre les objectifs que la commune s’était fixés dans son premier programme de politique énergétique (PPE) pour la période 2011-2015.

Le nouveau PPE adopté par la Municipalité en avril 2015 pour la période 2015-2019 porte l’accent sur les cinq points, résumés ici :

  • réduire la consommation d’énergie
  • assurer un approvisionnement durable en énergie ;
  • augmenter la part des énergies renouvelables ;
  • réduire les impacts sur l’environnement liés à la consommation d’énergie ;
  • informer et sensibiliser les groupes cibles.

    Les principes directeurs qui guident la politique énergétique de notre commune sont :

  • la durabilité;

  • l’exemplarité;’

  • efficacité;

  • la créativité.

Des objectifs sont fixés à long terme et d’autres à l’horizon 2019. Ils portent sur des actions menées sur le patrimoine communal (bâtiments, éclairage public, véhicules de services, etc.) et sur le développement du territoire (plan de quartier, fonds du développement durable, chauffage, déchets, mobilité, communication, etc.).

Ecublens rentre dans la cour des grands et rejoint ainsi les 360 communes suisses ayant obtenu le label « Cité de l’énergie ». Cela démontre que notre commune est plei- nement tournée vers l’avenir, un avenir énergétique efficace et intelligent.

Energi_ecublens

OUI MAIS…

 

Aujourd’hui, les partis politiques intègrent plus ou moins favorablement dans leurs programmes quelques rares mesures écologiques. Mais seuls les Verts soutiennent une action globale pour un développement plus durable. Souvent le compromis suisse fait que les décisions d’aujourd’hui ne seront malheureusement pas les réalisations de demain. ÉPour un futur durable, je souhaite que :

ÉNERGIE

Ma commune prenne en compte la qualité énergétique des bâtiments construits sur son territoire et accompagne les propriétaires pour entreprendre des travaux.

CULTIVER

Ma commune se donne les moyens de faire germer ses idées.

UTILITITÉ

Ma commune cerne et anticipe les besoins fondamentaux de notre population tout en préservant les ressources écologiques de demain.

BÉNÉFIBCES

Ma commune mette en place certaines mesures qui permettent une plus value économique. Par exemple, les partenariats public-privé augmentent les ressources financières tout en gardant le cadre d’un projet.

LONG TERME

Ce que ma commune fait aujourd’hui ne dure pas que pour demain mais soit pensé pour après-demain. Même si plus chers au départ, certains matériaux ont une durée de vie supérieure. Ma commune doit y penser au moment de construire et de rénover.

EPFL

Ma commune sollicite L’EPFL, car se sont dans les labos de l’EPFL que sont développées les technologies de demain.

NOVATRICE

Ma commune ne se contente pas de ce qui existe, mais propose des nouvelles solutions aux problèmes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain.

SAISIR

Ma commune saisisse les chances lorsqu’elles se présentent. La construction  d’un éco-quartier est encore possible dans notre commune.

Je me réjouis de vous retrouver sur la place François Silvant, route du Bois 27, le samedi 3 octobre 2015 de 11h00 à
16h00 pour la manifestation publique pour la labellisation.

Charles Koller

Conseiller communal

Charles Koller

Ecublens, Feuille Verte

DÉVELOPPEMENT DURABLE : RENENS DEVANT, ÉCUBLENS TARDE À S’Y METTRE

Depuis douze ans, Berne encourage les com- munes suisses à s’engager dans le dévelop- pement durable – un nouveau cap indispen- sable et même peut-être insuffisant pour préserver notre avenir sur cette planète.

Des outils stimulants sont à disposition, comme l’agenda 21 ou le label Cité de l’énergie. Mais beaucoup de municipalités se sentent peu concernées. Selon l’Office fédéral du développement territorial (ARE), seulement un tiers de la population suisse vit dans une commune engagée dans une démarche de développement durable.

Que font Renens, Prilly et Écublens ? Toutes trois disposent d’un Fonds (dont le nom va- rie) pour encourager les économies d’énergie et le recours aux énergies renouvelables, alimenté par une taxe sur l’électricité vari- ant de 0,1 (Renens) à 0,3 (plafond prévu à Écublens) centimes par kWh. Pour le reste, l’engagement est bien variable.

À Renens, le développement durable est l’un des onze chapitres du programme de législature. On y trouve des objectifs qui concernent non seulement la mobi- lité douce, l’énergie ou les espaces verts, mais aussi l’intégration ou l’échange entre générations – ce qui correspond à la dimen- sion sociale du développement durable. Au Service Environnement-Maintenance, un «responsable environnemental» veille à ce que (toutes) les activités de la Ville se fas- sent selon les engagements communaux en matière de développement durable.

Renens a le label Cité de l’énergie depuis 2005; Prilly l’a reçu en 2012, six ans après s’être lancée dans ce projet. La commune dispose aussi d’un agenda 21, qui vise à une «amélioration de la qualité de vie» et se concrétise par des évaluations qualitatives.

Un tiers de la population suisse seulement vit dans une commune engagée dans une démarche
de développement durable

Écublens est la seule des trois qui ne figure pas sur le site de l’ARE rassemblant les démar- ches communales en Suisse. Elle a déposé sa candidature au label Cité de l’énergie et les démarches avancent grâce à notre munici- pale verte. Le programme de législature 2011- 2016 prévoit par ailleurs «d’étudier et mettre en place un agenda 21», mais ça ne figure plus dans le bilan intermédiaire présenté par la Municipalité en septembre 2014. C’est l’un des rares objectifs qui ne seront pas réalisés, faute de moyens engagés pour y parvenir.

Les Verts s’engagent naturellement à re- lancer ce projet, et soutenir toutes les dé- marches pour que nos
communes contribuent au

bien-être sur notre Terre à tous.

Alain Maillard

Conseiller communal

A.Maillard

 

Ecublens, Feuille Verte

DÉCHETTERIE : JETER, RECYCLER OU RÉUTILISER ?

Depuis l’été 2014, les habitants d’Écublens disposent d’une nouvelle déchetterie. Cette réalisation exemplaire ne s’est faite que parce que de plus en plus de personnes en Suisse sont conscientes de l’importance de gérer nos déchets de manière durable, et que les responsables politiques de la commune ont joué le jeu et proposé une rénovation complète de la déchetterie.

Le but d’une gestion des déchets bien comprise, telle que la proposent les Verts, consiste à faire que la plus grande partie des

«déchets» (ce dont nous n’avons plus besoin et désirons nous débarrasser) puisse être recyclée. Le recyclage peut prendre diffé- rentes formes, notamment :

la réutilisation des matériaux qui compo- sent l’objet dont nous nous débarrassons pour fabriquer de nouveaux objets ;
l’incinération des déchets, permettant de récupérer une partie du pouvoir calori- fique des composants, notamment pétro- liers ou combustibles, sous forme de cha- leur utilisable (chauffage de bâtiments, production d’électricité).
Une troisième voie consiste en la réutilisa- tion des objets. C’est notamment possible lorsque l’on se débarrasse d’un bien non parce qu’il n’est plus opérationnel mais parce qu’il ne plaît plus (mode, obsolescence, etc.), ou qu’on n’en a plus besoin. Les Verts s’at- tacheront à promouvoir cette voie d’avenir, par l’encouragement à réutiliser les objets. La présence dans la déchetterie d’Écublens d’une «ressourcerie» (soit un lieu où on peut mettre à disposition gratuitement des biens dont on n’a plus besoin mais qui pourraient être utiles à d’autres personnes) est une initiative que nous tenons à saluer !

Nicolas Morel

Conseiller communal, Ecublens

N.Morel

Ecublens

Un label pour notre gestion des énergies

Hier soir, il a été annoncé au Conseil communal qu’Ecublens va probablement obtenir en juin la certification Cité de l’énergie, ce qui récompense une politique de gestion durable. Les Verts tiennent à féliciter la Municipalité et en particulier notre conseillère municipale Danièle Petoud. C’est le fruit d’un travail de fond depuis quatre ans.

energiestadt_weiss_frLa Municipalité a également annoncé l’adoption d’un nouveau Programme de politique énergétique, qui va dans la bonne direction, même si les objectifs pourraient être plus précis. C’est l’occasion pour nous – les Verts – de souligner à quel point il est important pour toutes les collectivités de contribuer aux efforts nécessaires et urgents pour limiter le réchauffement climatique. Celui-ci continue à s’aggraver, l’année 2014 a battu les records de chaleur. Cet effort est nécessaire, mais il est aussi bénéfique dans la durée.

A. M.

Ecublens

Trafic: on peut faire mieux

Comment allons-nous transformer l’avenue du Tir fédéral, axe essentiel d’Ecublens et de l’Ouest lausannois? La question a été fortement débattue au Conseil communal, ce jeudi 30 avril, avant de voter un crédit d’études d’avant-projet. Voici l’intervention de Philippe Casse, membre du groupe des Verts.

La suite