Communes, Ecublens

Ecublens, Climat : un engagement local pour pallier l’immobilisme global. Quel engagement pour notre commune ?

Voeu deposé le 8 février au Conseil communal d’Ecublens

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux et communaux,

Alors que le climat se dérègle toujours plus sous le poids des activités humaines et qu’une prise de conscience sans précédent a lieu auprès de la jeune génération, des progrès et des actions concrètes peinent à se réaliser. Les décisions prises ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Et pourtant, le temps presse !

Nous souhaitons que notre commune soit ambitieuse dans la transition écologique.

La moitié de la législature est passée et nous souhaitons que la Municipalité se penche sur ce qui a été fait et sur ce qui peut et doit encore être fait en matière de développement durable.

Notre commune va être ré-auditée cette année en vue du renouvellement du label Cité de l’énergie. Dans cet objectif, elle va préparer et présenter son nouveau programme de politique énergétique pour les 4 prochaines années. Nous émettons le vœu que ce programme soit ambitieux et vise le label Gold.

De nombreuses subventions sont proposées à la population grâce au fonds d’encouragement pour le développement durable. Nous soutenons la Municipalité dans la poursuite de la recherche d’actions qui nous permettront toujours plus de prendre le tournant d’un changement d’habitude.

Nous émettons également le vœu que dans les prochains préavis un chapitre « Développement durable » soit intégré prenant en compte le développement durable.

Les Verts espèrent que les mesures déjà prises et les changements à venir seront désormais implémentés au cœur de notre commune, sans couleur politique et sans risque d’être chamboulés lors des prochaines législatures.

Merci de votre attention.

                                              Pour le groupe des Verts d’Ecublens

                                                                  Charles Koller                                                    

Ecublens, Ouest

Ecublens : Projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Prise de position et voeu

Prise de position et vœu des Verts d’Ecublens concernant le projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Ecublens, le 7 décembre 2018

Les Verts vaudois déposeront lundi leur opposition aux projets d’augmentation de capacité autoroutière de l’OFROU dans la région Lausanne-Morges. Le canton de Vaud mérite mieux comme politique de la mobilité. A l’heure d’une crise climatique de plus en plus sévère et pressante, la solution ne peut être de construire davantage de voies, de sorties et de contournements. Pour un canton qui ait de l’avenir, il est temps d’investir dans le transfert modal et la mobilité douce : pour notre santé et notre planète.

Mais que dit le palm en matière de Mobilité multimodale ?

Sur le site du Palm, nous pouvons lire :

« Fort du constat qu’un système de déplacement entièrement tourné vers les transports individuels engendre un engorgement accru des réseaux routiers et est contradictoire avec des objectifs de développement durable, le PALM a opté pour une politique volontariste qui promeut activement transports publics et mobilités douces (piétons, vélos). »

 Ne sommes-nous pas en total contradiction avec ce projet ?

Le Palm nous parle aussi de la mobilité douce.

La mobilité douce

« Potentiel considérable dans les déplacements urbains quotidiens, la mobilité douce est destinée à devenir le 3ème pilier des modes de déplacement dans l’agglomération. Principalement financée par les communes et encouragée par la Confédération, la mobilité douce est prise en considération dès la première étape d’un projet de construction ou de réaménagement ».

Source site du PALM http://www.lausanne-morges.ch/index.php?aid=27

Actuellement nous sommes à la première étape du projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier, soit à la mise à l’enquête publique. Les mesures d’accompagnement sont floues. Comment les infrastructures nécessaires vont-elles se développer autour du projet ? Les communes auront-elles les moyens et la majorité politique nécessaire pour faire les investissements au bon moment ?

Le Palm et le canton nous confirment bien qu’il y aura des aménagements prévus, mais pour l’instant les seuls aménagements prévus, sont les sorties et les entrées d’autoroutes.

Il faut plus que jamais penser la mobilité de manière globale et déterminée et, d’une part, utiliser les leviers mis à disposition par l’aménagement du territoire pour mieux penser les zones de travail, d’habitat et de loisirs et ainsi réduire les besoins en déplacement.

Quelques remarques pour la commune d’Ecublens

 Dans le programme de législature de la Municipalité 2016-2021, figurent quelques mesures qui doivent être misent en rapport direct avec le projet.

  • Garantir la certification de nos forêts en maintenant le suivi des mesures respectueuses de l’environnement.
  • Etudier la requalification des chemins du Dévent et de la Motte afin de décharger la route de la Pierre et la rue du Villars avant l’ouverture de la nouvelle jonction autoroutière d’Ecublens et y créer une piste cyclable.
  • Promouvoir la mobilité douce en favorisant le développement des réseaux dans les projets d’urbanisme et d’infrastructures.
  • Développer les transports publics en renforçant le transfert modal.
  • -Accompagner le projet de la jonction autoroutière d’Ecublens et prévoir les aménagements des infrastructures nécessaires au développement et à l’accessibilité du territoire communal.

Dans le cas où la mise à l’enquête devait conduire à la confirmation du projet, nous émettons le vœu que la Municipalité présente au Conseil communal son plan de mesures d’accompagnements. Il serait pertinent qu’il intègre les points suivants :

  • Une vision à la fois à court, moyen et long terme des mesures à mettre en place
  • Une estimation des coûts avec son mode de financement
  • Le plan de développement de la mobilité douce
  • La continuité des aménagements et leur intégration cohérente sur le territoire de notre commune et au-delà.
  • L’aménagement d’une voie express sécurisée et non de loisirs pour les vélos
  • Le renforcement des transports publics
  •  La signalisation des chemins pédestres
  • La construction et l’entretien des chemins pédestres
  • La promotion de la mobilité douce

Merci de votre attention

                                    Pour le groupe des Verts d’Ecublens

Charles Koller

Ecublens

Elections communales 2016 -communiqué de presse

canidatesPSIG

 

Elections communales 2016 : Le Parti Socialiste et Indépendants de Gauche (PSIG) et Les Verts d’Ecublens présentent une liste commune de 4 candidats pour une majorité rose verte à la Municipalité : les Conseillers municipaux sortants Danièle PETOUD (Les Verts), Pascale MANZINI (PSIG) députée, Michel FARINE (PSIG) et Sylvie PITTET BLANCHETTE (PSIG).

Avec plus d’une trentaine de candidats pour le PSIG et une dizaine pour Les Verts, l’alliance rose verte compte bien devenir la première force politique au Conseil communal d’Ecublens afin de refléter le vote de la population écublanaise lors des dernières élections fédérales.

Le PSIG est par ailleurs très fier de présenter une liste qui respecte la parité hommes femmes.

Lors de la prochaine législature, l’alliance rose verte défendra un programme commun comprenant les valeurs qui lui tiennent à cœur pour accompagner l’important développement urbanistique de la dixième ville du canton habitée par une population d’une grande diversité culturelle et sociale.

Nos principales valeurs sont la solidarité, l’égalité des chances, la qualité de vie et la préservation de l’environnement. Vous trouverez plus d’informations concernant nos programmes politiques sur les sites : www.psig-ecublens.ch et www.ecublens2016.ch.

Personnes de contact :

Germain Schaffner
Président PSIG Ecublens
E-Mail : germain.schaffner@psig-ecublens.ch
Mobile : +41 78 681 74 56

Nicolas Morel
Président Les Verts Ecublens
E-Mail : nicolas.morel@verts-vd.ch
Mobile +41 79 298 53 44

Communiqué de Presse

Articles 24 heures 

Ecublens, Feuille Verte

ÉCUBLENS DEVIENT CITÉ DE L’ÉNERGIE

En juin dernier, la Commune d’Ecublens a reçu le label «Cité de l’énergie» pour les résultats convaincants et exemplaires dans le développement de sa politique énergétique, la plaçant ainsi parmi les cinq communes du district de l’Ouest lausannois à avoir obtenu cette reconnaissance.

C’est en 2007 déjà que sous l’impulsion de notre Municipale verte Danièle Petoud, la Municipalité se lançait dans l’aventure. Le projet fut également soutenu par le Conseil communal et c’est un personnel communal acquis à la cause qui a œuvré pour devenir partenaire en processus, puis pour atteindre les objectifs que la commune s’était fixés dans son premier programme de politique énergétique (PPE) pour la période 2011-2015.

Le nouveau PPE adopté par la Municipalité en avril 2015 pour la période 2015-2019 porte l’accent sur les cinq points, résumés ici :

  • réduire la consommation d’énergie
  • assurer un approvisionnement durable en énergie ;
  • augmenter la part des énergies renouvelables ;
  • réduire les impacts sur l’environnement liés à la consommation d’énergie ;
  • informer et sensibiliser les groupes cibles.

    Les principes directeurs qui guident la politique énergétique de notre commune sont :

  • la durabilité;

  • l’exemplarité;’

  • efficacité;

  • la créativité.

Des objectifs sont fixés à long terme et d’autres à l’horizon 2019. Ils portent sur des actions menées sur le patrimoine communal (bâtiments, éclairage public, véhicules de services, etc.) et sur le développement du territoire (plan de quartier, fonds du développement durable, chauffage, déchets, mobilité, communication, etc.).

Ecublens rentre dans la cour des grands et rejoint ainsi les 360 communes suisses ayant obtenu le label « Cité de l’énergie ». Cela démontre que notre commune est plei- nement tournée vers l’avenir, un avenir énergétique efficace et intelligent.

Energi_ecublens

OUI MAIS…

 

Aujourd’hui, les partis politiques intègrent plus ou moins favorablement dans leurs programmes quelques rares mesures écologiques. Mais seuls les Verts soutiennent une action globale pour un développement plus durable. Souvent le compromis suisse fait que les décisions d’aujourd’hui ne seront malheureusement pas les réalisations de demain. ÉPour un futur durable, je souhaite que :

ÉNERGIE

Ma commune prenne en compte la qualité énergétique des bâtiments construits sur son territoire et accompagne les propriétaires pour entreprendre des travaux.

CULTIVER

Ma commune se donne les moyens de faire germer ses idées.

UTILITITÉ

Ma commune cerne et anticipe les besoins fondamentaux de notre population tout en préservant les ressources écologiques de demain.

BÉNÉFIBCES

Ma commune mette en place certaines mesures qui permettent une plus value économique. Par exemple, les partenariats public-privé augmentent les ressources financières tout en gardant le cadre d’un projet.

LONG TERME

Ce que ma commune fait aujourd’hui ne dure pas que pour demain mais soit pensé pour après-demain. Même si plus chers au départ, certains matériaux ont une durée de vie supérieure. Ma commune doit y penser au moment de construire et de rénover.

EPFL

Ma commune sollicite L’EPFL, car se sont dans les labos de l’EPFL que sont développées les technologies de demain.

NOVATRICE

Ma commune ne se contente pas de ce qui existe, mais propose des nouvelles solutions aux problèmes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain.

SAISIR

Ma commune saisisse les chances lorsqu’elles se présentent. La construction  d’un éco-quartier est encore possible dans notre commune.

Je me réjouis de vous retrouver sur la place François Silvant, route du Bois 27, le samedi 3 octobre 2015 de 11h00 à
16h00 pour la manifestation publique pour la labellisation.

Charles Koller

Conseiller communal

Charles Koller

Ecublens, Feuille Verte

DÉVELOPPEMENT DURABLE : RENENS DEVANT, ÉCUBLENS TARDE À S’Y METTRE

Depuis douze ans, Berne encourage les com- munes suisses à s’engager dans le dévelop- pement durable – un nouveau cap indispen- sable et même peut-être insuffisant pour préserver notre avenir sur cette planète.

Des outils stimulants sont à disposition, comme l’agenda 21 ou le label Cité de l’énergie. Mais beaucoup de municipalités se sentent peu concernées. Selon l’Office fédéral du développement territorial (ARE), seulement un tiers de la population suisse vit dans une commune engagée dans une démarche de développement durable.

Que font Renens, Prilly et Écublens ? Toutes trois disposent d’un Fonds (dont le nom va- rie) pour encourager les économies d’énergie et le recours aux énergies renouvelables, alimenté par une taxe sur l’électricité vari- ant de 0,1 (Renens) à 0,3 (plafond prévu à Écublens) centimes par kWh. Pour le reste, l’engagement est bien variable.

À Renens, le développement durable est l’un des onze chapitres du programme de législature. On y trouve des objectifs qui concernent non seulement la mobi- lité douce, l’énergie ou les espaces verts, mais aussi l’intégration ou l’échange entre générations – ce qui correspond à la dimen- sion sociale du développement durable. Au Service Environnement-Maintenance, un «responsable environnemental» veille à ce que (toutes) les activités de la Ville se fas- sent selon les engagements communaux en matière de développement durable.

Renens a le label Cité de l’énergie depuis 2005; Prilly l’a reçu en 2012, six ans après s’être lancée dans ce projet. La commune dispose aussi d’un agenda 21, qui vise à une «amélioration de la qualité de vie» et se concrétise par des évaluations qualitatives.

Un tiers de la population suisse seulement vit dans une commune engagée dans une démarche
de développement durable

Écublens est la seule des trois qui ne figure pas sur le site de l’ARE rassemblant les démar- ches communales en Suisse. Elle a déposé sa candidature au label Cité de l’énergie et les démarches avancent grâce à notre munici- pale verte. Le programme de législature 2011- 2016 prévoit par ailleurs «d’étudier et mettre en place un agenda 21», mais ça ne figure plus dans le bilan intermédiaire présenté par la Municipalité en septembre 2014. C’est l’un des rares objectifs qui ne seront pas réalisés, faute de moyens engagés pour y parvenir.

Les Verts s’engagent naturellement à re- lancer ce projet, et soutenir toutes les dé- marches pour que nos
communes contribuent au

bien-être sur notre Terre à tous.

Alain Maillard

Conseiller communal

A.Maillard

 

Ecublens, Feuille Verte

DÉCHETTERIE : JETER, RECYCLER OU RÉUTILISER ?

Depuis l’été 2014, les habitants d’Écublens disposent d’une nouvelle déchetterie. Cette réalisation exemplaire ne s’est faite que parce que de plus en plus de personnes en Suisse sont conscientes de l’importance de gérer nos déchets de manière durable, et que les responsables politiques de la commune ont joué le jeu et proposé une rénovation complète de la déchetterie.

Le but d’une gestion des déchets bien comprise, telle que la proposent les Verts, consiste à faire que la plus grande partie des

«déchets» (ce dont nous n’avons plus besoin et désirons nous débarrasser) puisse être recyclée. Le recyclage peut prendre diffé- rentes formes, notamment :

la réutilisation des matériaux qui compo- sent l’objet dont nous nous débarrassons pour fabriquer de nouveaux objets ;
l’incinération des déchets, permettant de récupérer une partie du pouvoir calori- fique des composants, notamment pétro- liers ou combustibles, sous forme de cha- leur utilisable (chauffage de bâtiments, production d’électricité).
Une troisième voie consiste en la réutilisa- tion des objets. C’est notamment possible lorsque l’on se débarrasse d’un bien non parce qu’il n’est plus opérationnel mais parce qu’il ne plaît plus (mode, obsolescence, etc.), ou qu’on n’en a plus besoin. Les Verts s’at- tacheront à promouvoir cette voie d’avenir, par l’encouragement à réutiliser les objets. La présence dans la déchetterie d’Écublens d’une «ressourcerie» (soit un lieu où on peut mettre à disposition gratuitement des biens dont on n’a plus besoin mais qui pourraient être utiles à d’autres personnes) est une initiative que nous tenons à saluer !

Nicolas Morel

Conseiller communal, Ecublens

N.Morel

Ecublens

Un label pour notre gestion des énergies

Hier soir, il a été annoncé au Conseil communal qu’Ecublens va probablement obtenir en juin la certification Cité de l’énergie, ce qui récompense une politique de gestion durable. Les Verts tiennent à féliciter la Municipalité et en particulier notre conseillère municipale Danièle Petoud. C’est le fruit d’un travail de fond depuis quatre ans.

energiestadt_weiss_frLa Municipalité a également annoncé l’adoption d’un nouveau Programme de politique énergétique, qui va dans la bonne direction, même si les objectifs pourraient être plus précis. C’est l’occasion pour nous – les Verts – de souligner à quel point il est important pour toutes les collectivités de contribuer aux efforts nécessaires et urgents pour limiter le réchauffement climatique. Celui-ci continue à s’aggraver, l’année 2014 a battu les records de chaleur. Cet effort est nécessaire, mais il est aussi bénéfique dans la durée.

A. M.