Communes, Ecologie, Ecublens, Non classé

Ecublens, Climat : un engagement local pour pallier l’immobilisme global. Quel engagement pour notre commune ?

Voeu deposé le 8 février au Conseil communal d’Ecublens

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux et communaux,

Alors que le climat se dérègle toujours plus sous le poids des activités humaines et qu’une prise de conscience sans précédent a lieu auprès de la jeune génération, des progrès et des actions concrètes peinent à se réaliser. Les décisions prises ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Et pourtant, le temps presse !

Nous souhaitons que notre commune soit ambitieuse dans la transition écologique.

La moitié de la législature est passée et nous souhaitons que la Municipalité se penche sur ce qui a été fait et sur ce qui peut et doit encore être fait en matière de développement durable.

Notre commune va être ré-auditée cette année en vue du renouvellement du label Cité de l’énergie. Dans cet objectif, elle va préparer et présenter son nouveau programme de politique énergétique pour les 4 prochaines années. Nous émettons le vœu que ce programme soit ambitieux et vise le label Gold.

De nombreuses subventions sont proposées à la population grâce au fonds d’encouragement pour le développement durable. Nous soutenons la Municipalité dans la poursuite de la recherche d’actions qui nous permettront toujours plus de prendre le tournant d’un changement d’habitude.

Nous émettons également le vœu que dans les prochains préavis un chapitre « Développement durable » soit intégré prenant en compte le développement durable.

Les Verts espèrent que les mesures déjà prises et les changements à venir seront désormais implémentés au cœur de notre commune, sans couleur politique et sans risque d’être chamboulés lors des prochaines législatures.

Merci de votre attention.

                                              Pour le groupe des Verts d’Ecublens

                                                                  Charles Koller                                                    

Ecublens, Ouest, Prise de position

Ecublens : Projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Prise de position et voeu

Prise de position et vœu des Verts d’Ecublens concernant le projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier

Ecublens, le 7 décembre 2018

Les Verts vaudois déposeront lundi leur opposition aux projets d’augmentation de capacité autoroutière de l’OFROU dans la région Lausanne-Morges. Le canton de Vaud mérite mieux comme politique de la mobilité. A l’heure d’une crise climatique de plus en plus sévère et pressante, la solution ne peut être de construire davantage de voies, de sorties et de contournements. Pour un canton qui ait de l’avenir, il est temps d’investir dans le transfert modal et la mobilité douce : pour notre santé et notre planète.

Mais que dit le palm en matière de Mobilité multimodale ?

Sur le site du Palm, nous pouvons lire :

« Fort du constat qu’un système de déplacement entièrement tourné vers les transports individuels engendre un engorgement accru des réseaux routiers et est contradictoire avec des objectifs de développement durable, le PALM a opté pour une politique volontariste qui promeut activement transports publics et mobilités douces (piétons, vélos). »

 Ne sommes-nous pas en total contradiction avec ce projet ?

Le Palm nous parle aussi de la mobilité douce.

La mobilité douce

« Potentiel considérable dans les déplacements urbains quotidiens, la mobilité douce est destinée à devenir le 3ème pilier des modes de déplacement dans l’agglomération. Principalement financée par les communes et encouragée par la Confédération, la mobilité douce est prise en considération dès la première étape d’un projet de construction ou de réaménagement ».

Source site du PALM http://www.lausanne-morges.ch/index.php?aid=27

Actuellement nous sommes à la première étape du projet de suppression du goulet d’étranglement de Crissier, soit à la mise à l’enquête publique. Les mesures d’accompagnement sont floues. Comment les infrastructures nécessaires vont-elles se développer autour du projet ? Les communes auront-elles les moyens et la majorité politique nécessaire pour faire les investissements au bon moment ?

Le Palm et le canton nous confirment bien qu’il y aura des aménagements prévus, mais pour l’instant les seuls aménagements prévus, sont les sorties et les entrées d’autoroutes.

Il faut plus que jamais penser la mobilité de manière globale et déterminée et, d’une part, utiliser les leviers mis à disposition par l’aménagement du territoire pour mieux penser les zones de travail, d’habitat et de loisirs et ainsi réduire les besoins en déplacement.

Quelques remarques pour la commune d’Ecublens

 Dans le programme de législature de la Municipalité 2016-2021, figurent quelques mesures qui doivent être misent en rapport direct avec le projet.

  • Garantir la certification de nos forêts en maintenant le suivi des mesures respectueuses de l’environnement.
  • Etudier la requalification des chemins du Dévent et de la Motte afin de décharger la route de la Pierre et la rue du Villars avant l’ouverture de la nouvelle jonction autoroutière d’Ecublens et y créer une piste cyclable.
  • Promouvoir la mobilité douce en favorisant le développement des réseaux dans les projets d’urbanisme et d’infrastructures.
  • Développer les transports publics en renforçant le transfert modal.
  • -Accompagner le projet de la jonction autoroutière d’Ecublens et prévoir les aménagements des infrastructures nécessaires au développement et à l’accessibilité du territoire communal.

Dans le cas où la mise à l’enquête devait conduire à la confirmation du projet, nous émettons le vœu que la Municipalité présente au Conseil communal son plan de mesures d’accompagnements. Il serait pertinent qu’il intègre les points suivants :

  • Une vision à la fois à court, moyen et long terme des mesures à mettre en place
  • Une estimation des coûts avec son mode de financement
  • Le plan de développement de la mobilité douce
  • La continuité des aménagements et leur intégration cohérente sur le territoire de notre commune et au-delà.
  • L’aménagement d’une voie express sécurisée et non de loisirs pour les vélos
  • Le renforcement des transports publics
  •  La signalisation des chemins pédestres
  • La construction et l’entretien des chemins pédestres
  • La promotion de la mobilité douce

 

 

Merci de votre attention

 

                                    Pour le groupe des Verts d’Ecublens

 

Charles Koller

Ouest, Prilly

Prilly : Le 1er août : une belle fête populaire et moins polluante? – Suite

Interpellation

En date du 25 septembre 2017, les soussignées ont déposé une interpellation au Conseil communal sur l’opportunité d’utiliser des verres en plastique réutilisables lors de la manifestation patriotique organisée chaque 31 juillet par la Ville de Prilly. Les réponses qu’y a apportées la Municipalité en date du 9 avril 2018 ont suscité de nouvelles questions de la part des interpellatrices. La Municipalité les a alors invitées à les poser dans le cadre d’une nouvelle interpellation.

Pour faire suite à la «  Réponse municipale à l’interpellation des Conseillères Rebecca Joly et Johanna Monney ” Le 1er août : une belle fête populaire et moins polluante?” », nous posons donc les questions complémentaires suivantes à la Municipalité :

  • À la question « pourquoi, lors de manifestations publiques, la Commune ne propose-t-elle pas, voire n’impose-t-elle pas l’utilisation de gobelets et vaisselles réutilisables? », la Municipalité explique qu’un système de verres réutilisables n’a pas été mis en place pour la manifestation du 31 juillet parce que « cela complexifie l’organisation de la buvette et nécessite des ressources supplémentaires en personnel bénévole ». Selon la Municipalité, dans quelles proportions la mise en place d’un tel système complexifierait-elle l’organisation et demanderait-elle des ressources supplémentaires en personnel bénévole ?

  • La Municipalité communique ensuite le montant qu’il s’agirait d’investir pour la location de verres en plastique réutilisables personnalisés pour la manifestation du 31 juillet (CHF 2’950.-). Quel est le montant investi aujourd’hui pour l’achat de verres en plastique jetables, le débarrassage des tables et la gestion des déchets (voirie, engagement de jeunes dans le cadre de l’opération Coupd’pouce) ?

  • Les chiffres communiqués par la Municipalité pour l’achat de verres en plastiques réutilisables se basent sur une offre de la société SwissEcology. La Municipalité a-t-elle envisagé de demander une offre auprès d’autres entreprises, qui pourraient être moins chères (Ecomanif, Infini Printing, par exemple) ?

  • À la question « existe-il, au niveau de la commune, une directive concernant la gestion des déchets lors des manifestations ou, de manière plus générale, un guide pour des manifestations plus “durables” », la Municipalité répond qu’ « un tel projet avait été lancé par le Service Energie & Environnement, il y a quelque temps de cela, sur le modèle de celui de Renens ; il n’a finalement pas été mis en œuvre pour des questions de coût ». Quels coûts exacts la mise en œuvre d’un tel projet aurait-elle impliqués ? Une solution plus économique (par exemple, en mettant uniquement le guide sur le site Internet de la Ville) a-t-elle été envisagée ? Renens étant entrée dans une même démarche, la Municipalité a-t-elle envisagé de chercher synergies entre les deux communes ?

Nous remercions d’avance la Municipalité pour sa réponse à cette interpellation.

Rebecca Joly et Johanna Monney

Conseil communal, Ouest, Renens

Interpellation puce Vélos ( Yolan Menoud)

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les Municipaux,
Chèr-es Collègues,

Récemment, la ville d’Yverdon a pu mettre en place, avec l’aide d’une société basée à Yverdon, une puce permettant de localiser rapidement les vélos volés. Cette nouvelle puce est basée sur un système de microémetteur existant élaboré à la base par une société Renanaise, et déjà utilisée pour d’autres applications telles que les bennes de chantier, véhicules d’entreprises etc.

Il s’agit dans les fait d’un microémetteur placé et caché directement dans le cadre du vélo, et qui, une fois activé, permet de localiser précisément le véhicule dérobé. La puce a une durée de vie d’une dizaine d’année et n’a donc pas besoin d’être remplacée ou rechargée durant ce laps de temps. En cas de vol, il suffit de déposer plainte auprès du poste de police et la puce est automatiquement activée. Dès lors, les véhicules de police équipés d’un appareil de détection seront automatiquement avertis lors d’un passage à proximité du véhicule recherché. Le système de localisation fonctionne dans toute la suisse et repose sur un réseau solide.

La crainte de se faire voler son vélo parqué dissuade certains de l’utiliser, au détriment des efforts entrepris par les collectivités pour le transfert modal. Ce système de détection paraît très intéressant pour parer à ce problème de vol et ainsi encourager la pratique de la mobilité douce.

Quelques commerçants de l’Ouest Lausannois, principalement les magasins de vélos, commencent à proposer la vente et l’installation de cette puce aux particuliers pour un montant d’environ CHF 100.-

Aussi les Conseillers communaux signataires de la présente interpellation posent les questions suivantes à la Municipalité :

La Municipalité a-t-elle déjà contacté la société qui a élaboré ce concept, en vue d’une application à Renens ?

  • La Municipalité a-t-elle éventuellement déjà partagé avec la ville d’Yverdon pour s’inspirer de leur pratique ?
  • La Polouest est-elle déjà équipée du système de recherche, ou en a-t-elle connaissance ?
  • La Municipalité a-t-elle la possibilité de proposer à la population le désirant, la pose de puces dans les vélos et les vélos électriques ? Le fonds Communal pour le développement durable pourrait par exemple subventionner ce système.

Merci pour votre attention.

Pour les Verts de Renens
Yolan Menoud

 

 

Découvrez la réponse de La réponse de la Municipalité lhttp://www.renens.ch/docuploads/Documents/pdf/Interpellations/2016/CCO_20160421_Reponse_Interpellation_Menoud_Systeme%20Trakyv.pdf

 

Conseil communal, Renens

Interpellation Nathalie Jaccard-Kocher relatif à l’impact de l’abattage des arbres sur les oiseaux

Interpellation

Conseil communal 19 mai 2016 

 

Renens, le 19 mai 2016

Madame La Syndic,
Mesdames, Messieurs les Municipaux,
Chers collègues,

Nous connaissons tous la valeur et l’importance (enfin…j’espère) des arbres en milieu urbain qui améliorent notre qualité de vie en absorbant le CO2, qui purifient et dépoussièrent l’air, atténuent les bruits de la ville, et bien entendu en plus d’autres bienfaits contribuent à l’équilibre de la biodiversité et servent d’abri à de nombreux oiseaux et autres petits mammifères.

  • J’aimerai savoir si lors d’abattage ou de l’entretien des arbres communaux et afin de réduire l’impact de ces travaux sur la faune, il est tenu compte des périodes de nidification des oiseaux et des risquent qu’ils encourent lors de ces travaux?
  • Lors d’abattage organisé et effectué par des propriétaires privés, des périodes sont-elles recommandées voir obligatoires afin de respecter les périodes de nidifications ou cela se fait-il à n’importe quel moment de l’année, tout particulièrement lorsque un arbre ne représente pas un danger immédiat ?
  • Est-ce que, tant, lors d’abattages effectués par les services communaux ou par des privés, un examen attentif de l’arbre à abattre est préconisé afin de recenser s’il y a des cavités qui serviraient d’abri ou de lieu de nidification et/ou un recensement des nids ?
  • Existe-t-il un manuel ou un guide sur les comportements à adopter  pour la préservation de la faune et des oiseaux? Avec par exemple un catalogue de mesures et précautions à avoir lors de découvertes ou de destructions de nids ?

Enfin, paradoxalement, la 2ème partie de mon intervention se concentre sur les corneilles qui selon certaines études et articles de presse connaitraient une croissance élevée dans les villes et se rapprocheraient de plus en plus des habitations créant ainsi des nuisances, mettraient en péril un certain équilibre de la biodiversité, provoqueraient craintes et cohabitation difficile entre elles et les citoyens.

Qu’en est-il à Renens ? Est-ce que les services communaux ont constaté une recrudescence des corneilles ? Est-ce que des incidents ou problèmes avec elles ont été signalés ? Si oui quelles mesures ont été entreprises ?

Des mesures sont-elles mises en place ou en passe de l’être pour garantir un bon équilibre et contenir leur présence ?

Avez-vous observé et constaté que leur présence effrayait et chassait merles, mésanges, geais, rouge queues, hirondelles et autres ?

Les Verts

Renens

Renens, le 7 janvier 2016

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Elections communales de Renens du 28 février 2016

 

Les Verts de Renens sont fiers de présenter en vue des élections communales de février prochain une liste variée représentative de la population renanaise d’une vingtaine de candidat(e)s en lice pour Conseil Communal ainsi que 2 candidates à la Municipalité de Renens en les personnes de Madame Tinetta Maystre Municipale sortante de l’urbanisme et des travaux et de Nathalie Jaccard conseillère communale et présidente de groupe.

Forts de ses 10 sièges au Conseil Communal et de celui à la Municipalité, les Verts de Renens ont été très actifs lors des 2 dernières législatures. Fidèles à leur engagement d’offrir une meilleure qualité de vie aux habitants de leur ville et de favoriser le mieux vivre ensemble, ils ont soutenu notamment les projets culturels, ceux liés à la petite enfance et aux logements. Les Verts de Renens par leurs interpellations, postulats et travaux dans les commissions de gestion et de finances se sont également engagés pour le tri des déchets, pour la création de potagers urbains et pour le renforcement de la biodiversité.

Renens bouge ! Par le travail de Tinetta Maystre au sein de la Municipalité, trois nouveaux plans de quartiers ont été mis en œuvre (Croisée, Gare et Entrepôts) offrant la perspective de nouveaux logements et de services, ainsi que l’arrivée du gymnase de l’Ouest. Sous son impulsion, des travaux ont été entrepris pour l’assainissement du bruit routier, de l’éclairage public, ainsi qu’une meilleure prise en compte des besoins des cyclistes, des piétons et des utilisateurs des transports en commun, dont le suivi du projet tram et de bus à haut niveau de service. En développant des collaborations notamment avec les communes voisines, le chantier de la rénovation, tant attendue par la population, de la gare et de ses accès a été mis en route, constituant la première étape de Léman 2030

Si beaucoup de choses ont été réalisées, les Verts de Renens sont néanmoins conscients qu’il y a encore beaucoup à faire. Ainsi ils souhaitent être encore plus forts et plus performants dans leurs actions en faveur de l’environnement, de la qualité de vie, de la cohésion sociale et d’une économie respectueuse et responsable. Raisons pour lesquelles les Verts de Renens présentent une liste au Conseil Communal d’une vingtaine d’hommes et de femmes de tous âges et horizons, ainsi que deux candidates à la Municipalité:

 

Tinetta Maystre, Municipale sortante, et Nathalie Jaccard,

conseillère communale et présidente de groupe

 

Tinetta Maystre, Municipale depuis 2006 en charge du service de l’urbanisme et des travaux. Mariée et mère de trois enfants en cours de formation professionnelle, elle s’en inspire pour apporter à son mandat politique l’expérience du partage et du dialogue, sachant respecter les rêves de chacun, à mieux comprendre les réalités de tous et à créer les équilibres nécessaires à la vie en société.

Sa formation de géographe, lui donne des outils essentiels à la compréhension et à la promotion du développement durable. Dans l’intérêt des habitants d’aujourd’hui et de demain, Tinetta Maystre entend poursuivre son engagement avec passion pour un développement harmonieux et réellement soutenable de notre région de façon encore plus engagée avec les communes de la région.

 

Nathalie Jaccard conseillère communale depuis plus de 15 ans, membre de la commission de gestion a été Présidente du Conseil communal en 2011-2012. Elle est l’actuelle présidente de groupe des Verts de Renens, elle est mère de 2 jeunes adultes. Diplômée en ressources humaines et spécialiste en événementiel et sponsoring, elle partage son temps entre 2 activités professionnelles celle de cheffe d’une entreprise de sécurité et d’administratrice de l’Association des Familles du Quart Monde. Cela lui permet d’être au fait des réalités quotidiennes des moins bien lotis et comprend combien il est essentiel, de favoriser une société solidaire où chacun et chacune peut trouver sa place, en développant et en soutenant une politique culturelle, d’éducation et d’intégration forte ainsi que les défis économiques liés à l’emploi. La mise en œuvre d’une politique sécuritaire mesurée mais efficace avec le renforcement de la police de proximité, de la police à vélo, d’actions de prévention ciblées et des soins apportés aux aménagements urbains lui tient aussi, tout particulièrement à cœur.

 

Avec ces 2 candidatures féminines de qualité, les Verts de Renens se réjouissent d’offrir des compétences complémentaires en accord aux valeurs et aux visions qu’ils ambitionnent pour leur Ville.

Renens_Communiqué_de_presse_2016

Conseil communal, Ecublens

Elections communales 2016 -communiqué de presse

canidatesPSIG

 

Elections communales 2016 : Le Parti Socialiste et Indépendants de Gauche (PSIG) et Les Verts d’Ecublens présentent une liste commune de 4 candidats pour une majorité rose verte à la Municipalité : les Conseillers municipaux sortants Danièle PETOUD (Les Verts), Pascale MANZINI (PSIG) députée, Michel FARINE (PSIG) et Sylvie PITTET BLANCHETTE (PSIG).

Avec plus d’une trentaine de candidats pour le PSIG et une dizaine pour Les Verts, l’alliance rose verte compte bien devenir la première force politique au Conseil communal d’Ecublens afin de refléter le vote de la population écublanaise lors des dernières élections fédérales.

Le PSIG est par ailleurs très fier de présenter une liste qui respecte la parité hommes femmes.

Lors de la prochaine législature, l’alliance rose verte défendra un programme commun comprenant les valeurs qui lui tiennent à cœur pour accompagner l’important développement urbanistique de la dixième ville du canton habitée par une population d’une grande diversité culturelle et sociale.

Nos principales valeurs sont la solidarité, l’égalité des chances, la qualité de vie et la préservation de l’environnement. Vous trouverez plus d’informations concernant nos programmes politiques sur les sites : www.psig-ecublens.ch et www.ecublens2016.ch.

Personnes de contact :

Germain Schaffner
Président PSIG Ecublens
E-Mail : germain.schaffner@psig-ecublens.ch
Mobile : +41 78 681 74 56

Nicolas Morel
Président Les Verts Ecublens
E-Mail : nicolas.morel@verts-vd.ch
Mobile +41 79 298 53 44

Communiqué de Presse

Articles 24 heures