Actions diverses, Communiqués, Morges

Conférence-discussion autour de “Monsanto : une enquête photographique”

La librairie de Morges organise, en collaboration avec notre section, une conférence-discussion avec Mathieu Asselin, photographe et auteur du livre “Monsanto : une enquête photographique”. D’autres personnalités engagées seront également présentes.

L’événement aura lieu le jeudi 16 novembre à 18h00 à la librairie (Rue des Fossés 21).

Actions diverses, Communiqués, Elections cantonales 2017

Sortie au Mormont des Verts du district de Morges

Le magnifique paysage du Mormont est un fleuron de la faune et de la flore vaudoise, répertorié à l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d’importance nationale (IFP). En 2016, les députés Verts au Grand Conseil se sont fortement engagés pour la sauvegarde de la zone sommitale de cette colline, gravement menacée par des projets d’extension de la carrière du cimentier LafargeHolcim. Une interpellation a été déposée au Grand Conseil à ce sujet et cette problématique fait partie des thèmes de campagne des Verts du district de Morges : « Qui luttent pour que le magnifique site du Mormont à Eclépens ne soit pas davantage atteint par l’extraction de roches calcaires (carrière d’Holcim) ».

Dans le cadre de leur campagne électorale, les Verts du district de Morges ont organisé une sortie au Mormont, le dimanche 2 avril 2017, sous la conduite de Christophe Perret-Gentil, biologiste-herboriste à Bioley-Orjulaz.

Les membres de l’Association pour la Sauvegarde du Mormont (ASM) ont également été invités, cet événement étant en parfait accord avec les buts de leur association : « Sauvegarder la nature et le paysage du Mormont et soutenir toutes les initiatives poursuivant le même but ».

Le thème de la sortie « A la découverte d’une colline emblématique » a permis à une trentaine de participants d’observer la position charnière du Mormont entre les bassins versants rhénan et rhodanien et de comprendre le rôle joué par l’homme, et le milieu agricole en particulier, sur la fermeture et l’enfrichement du paysage.

Christophe Perret-Gentil a montré que même si l’homme pouvait détruire la nature (carrière et marnière d’Holcim), il jouait également un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité en entretenant les prairies qui évoluent naturellement vers la forêt.

L’avenir du Mormont est actuellement entre les mains de la cour de droit administratif et public vaudoise, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), trois organisations écologistes (Helvetia Nostra, Pro Natura et le WWF) et 6 membres de l’ASM ayant fait recours contre l’extension de la carrière d’Holcim sur la Birette, une zone située entre le front de la carrière et La Sarraz.

Alain Chanson, le 4 avril 2017 

 

Actions diverses, Communiqués, Cossonay, Elections cantonales 2017, Morges

Les élections, c’est vos oignons !

Programme des Verts et candidat-e-s au Grand Conseil

Les Verts du district, emmenés par leurs deux députés sortants Raphaël Mahaim et Sylvie Podio, lancent leur campagne pour les élections cantonales 2017. Ils ambitionnent de progresser et de récupérer le troisième siège perdu en 2012. Leur campagne dans le district sera placée sous le slogan : « Les élections, c’est vos oignons ! ».

Les Verts du district de Morges lancent leur campagne pour les élections au Grand Conseil vaudois du 30 avril 2017. Emmenés par les deux députés sortants Raphaël Mahaim et Sylvie Podio, les Verts du district présentent une liste très riche de personnalités engagées, en provenance de toutes les régions du district. Forts de leurs récents succès aux élections communales (progression de deux sièges au Conseil communal à Morges, nouveaux élus dans plusieurs communes du district), les Verts du district peuvent légitimement ambitionner de récupérer le troisième siège de député perdu en 2012.

Les Verts du district ont un agenda de campagne bien rempli qui comprend de nombreuses actions et activités diverses pendant les semaines qui conduiront au 30 avril 2017 : conférences-débats, projection d’un film, promenades en nature, cortèges à vélo, distribution de produits du terroir, mobilisation contre le projet de contournement autoroutier, etc. Les actions seront annoncées de fois en fois par des communiqués ou des invitations à la presse.

Pour marquer leur attachement à la démocratie de proximité et à la participation citoyenne, les Verts du district feront campagne avec le slogan : « Les élections, c’est vos oignons ! ». Cela sera également une manière de mettre en valeur les produits du terroir et l’agriculture de proximité. Concrètement, ils distribueront des oignons aux citoyens, donneront leur recette verte de la véritable soupe aux oignons et tenteront de sensibiliser le district à l’importance d’une agriculture de proximité et respectueuse de l’environnement.

 

Les candidats :

Mahaim Raphaël           Avocat, dr. en droit, député, Pampigny
Podio Sylvie            Municipale, députée, vice-présidente du Grand Conseil, Morges
Gemperli Pascal            Médiateur, prés. UVAM, cons. comm. et 2ème v.-p., père, Morges
Stern-Grin Anne            Ergothérapeute, conseillère communale, Morges
Chanson Alain            Biologiste de la reproduction, conseiller communal, Eclépens
Wüst Thi Ngoc Tu            Informaticienne, ingénieure EPFL, municipale, Préverenges
Ogay Philippe            Maître charpentier, enseignant, conseiller communal, Bière
Moreau Shmatenko Léa            Assistante d’enseignement à l’Université de Genève, Morges
Gay Pierre-Georges            Constructeur de bateaux, Morges
Gutknecht Chloé            Conseillère en voyages, Clarmont
Durussel Xavier            Informaticien de gestion breveté et curieux, musicien, Morges
Descuves Anne            Cheffe de service en santé sexuelle, présidente du conseil général, Allaman
Maury Yannick            Enseignant, cons. comm., secrétaire du Conseil de Montherod, Cossonay
Béguin Béatrice            Gestionnaire culturelle, conseillère communale (2006-2016), La Sarraz
Jaquet Pierre-Alain            Chargé de projet à l’État de VD, prés. Verts du district, Aclens
André Antoine            Père, formateur d’adultes, objecteur de croissance, Morges

 

Pour tout renseignement complémentaire
Pierre-Alain Jaquet, Aclens, président des Verts du district : 076 479 08 95
Raphaël Mahaim, Pampigny, député : 079 769 70 33
Sylvie Podio, Morges, députée : 078 797 47 58

Echos du Conseil communal de Morges

Echos du Conseil du 21 juin 2016

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Dernière séance de la législature ! Et comme chaque année, la séance de mi-juin est dédiée essentiellement au rapport de gestion et aux voeux qu’il a suscité de la part de la Commission de gestion (Cogest) et de la Commission des finances (CoFin).

Démission – élection – démission…

C’est l’inénarrable groupe UDC qui mène cette valse malsaine :

  • Il y a quelques mois, son ancien chef de groupe Rémy Delalande démissionne du groupe et du Conseil, jugeant l’UDC morgienne trop tiède, selon ce que nous avons entendu. C’est son droit.
  • Il est donc remplacé au Conseil.
  • Mais l’UDC réinscrit le démissionnaire sur sa liste électorale communale (avec son accord évidemment). Diable, on ne va quand même pas négliger de faire voter pour quelqu’un d’un brin connu, même s’il ne veut plus de nous !
  • L’homme est en effet réélu. Mais n’a toujours pas l’intention de siéger parmi nous…
  • Alors ce 11 juin, il fallait enregistrer sa «re-démission»… pour nommer quelqu’un à sa place.

Vous trouvez ce procédé démocratique, vous ? Ah… bon ?

Politique culturelle 2016-2020

Fin en queue de poisson pour le débat sur la politique culturelle 2011-2016, dont le PLR avait fait voter un «2e débat» le mois dernier (cf. notre écho du 11 mai): la Municipalité s’étant entre-temps engagée «à soutenir, si c’est le souhait de la Commission culturelle, le fait que cette instance soit consultée sur les subventions annuelles en plus des subventions extraordinaires», la minorité a retiré son rapport qui demandait le renvoi de tout le dossier sous ce menu prétexte.

C’est finalement avec juste 3 abstentions que le préavis municipal a été définitivement voté. Tout est bien qui finit… comme ça aurait dû être dès le début.

Rapport de gestion

Or donc, discussion du gros rapport de gestion rédigé par la Municipalité.

Long rituel, un peu trop rituel justement, j’en ai déjà parlé l’an dernier. Mais certains points abordés sont évidemment d’importance.

Par exemple, ces voeux réclamant que des mesures soient prises au Centre de vie enfantine de la Gracieuse, où des problèmes de direction, d’effectifs et de climatisation sont en effet apparus. Problèmes «dénoncés de toute part» selon un conseiller PLR soutenu par la droite unanime, alors que d’autres conseillers témoignaient d’une satisfaction des parents… Etrange quand même, qu’une telle problématique finisse par un bête vote «gauche contre droite». Bref: la Municipalité est «invitée à y réfléchir». Voilà qui va loin…

Autres rapports de commission

Le Conseil a aussi pris rapidement des décisions sur les derniers préavis de la législature :

  • pour le remplacement de l’orgue du Temple – accepté sans opposition;
  • pour la réalisation d’une place de rebroussement et de places de dépose-minute au ch. des Philosophes – idem
  • pour adopter les statuts du Groupement forestier de Ballens-Mollens – carrément à l’unanimité !
  • pour adopter la convention modifiée entre les communes partenaires des TPM – acceptée malgré quelques récriminations relatives à la quote-part, jugée trop élevée, de la contribution de Morges par rapport à celle des communes avoisinantes. Reproche endémique, le problème concernant également la piscine, la patinoire, la bibliothèque, Couvaloup 12, Beausobre, etc. etc.

Il est vrai que les 46% payés par les contribuables morgiens peuvent sembler élevés. Il est vrai que notre représentation au sein de l’organisme directeur n’est que de 25%. Ca s’appelle «faire de la place aux petits», ou «écouter la voix de tous». Un principe clé de la démocratie, qui n’est pas, qui ne doit jamais être, faut-il le rappeler, une simple dictature des majorités de passage !

Au final, «ça passe», mais avec 50 voix seulement.

Soutenir l’intégration des migrants de la misère

Christine Dubochet a déposé une interpellation demandant que la Municipalité informe le Conseil sur les mesures prises par la commune pour faciliter l’intégration des migrants.

Au-revoir !

3 Municipaux s’en vont: Denis Pittet et Yves Paccaud pour raison d’âge, et Daniel Buache, non réélu. Les discours d’adieu étaient donc de rigueur.

Enfin, le soussigné ne s’étant pas représenté aux élections communales, ceci est son dernier “écho du Conseil”. Et probablement sa dernière contribution au présent site.

Si vous voulez savoir pourquoi j’arrête «la politique» comme on dit, sachez simplement que je désire me concentrer sur les activités de l’association «Ecojardins Morges» d’une part, de l’Association vaudoise pour la médiation de voisinage (AsMéd-VD) d’autre part. On ne peut pas tout (bien) faire !…

Au-revoir tout le monde, donc, et merci de votre intérêt pour les Verts d’une part, et pour le Conseil communal morgien d’autre part !

Grand-Rue
Non classé

Echos du Conseil du 11 mai 2016

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Les trois quarts de la soirée ont été consacrés à débattre de la politique culturelle 2016-2020. Nous avons pu y admirer, une fois de plus, la mauvaise foi du PLR. Une mauvaise foi à fissurer la muraille de Chine ! Résumé du feuilleton :

  • En 2014, très agacé par l’augmentation de subvention au profit du «Livre sur les Quais», le PLR Richard Bouvier dépose une motion demandant que la Ville édicte des règles claires pour l’attribution de subventions culturelles et équilibre ces dernières pour éviter les injustices (je résume, évidemment).
  • A fin 2015, la Municipalité répond par un volumineux rapport-préavis, où elle profite de ladite motion pour poser les bases d’une politique culturelle claire et volontariste pour toute la législature 2016-2020. Constatant en effet des déséquilibres entre les soutiens accordés, et ne voulant pas prendre aux uns pour donner aux autres, elle demande au Conseil d’accepter d’augmenter un certain nombre de subventions.
  • La commission, que le soussigné a eu l’honneur de présider, mène un gros travail de dialogue avec la Municipalité et les services administratifs visant à encore affiner les choses, préciser des critères d’attribution, etc. Elle se détermine en faveur d’une extension de la composition et du mandat de la Commission consultative des affaires culturelles (CCAC), afin que cette dernière comprenne également des Conseillers communaux et examine l’ensemble des subventions, et non plus seulement les «extraordinaires», dont les montants sont minimes.
  • Pour la gauche et les Verts, cette demande peut tout à fait se faire via un vœu, nous avons confiance que la Municipalité le traitera avec diligence et sérieux. La droite, emmenée par le PLR, s’obstine à en tirer prétexte pour demander… un renvoi de tout le paquet à la Municipalité !
  • Au final donc, la Commission se divise et le Conseil de ce 11 mai avait à trancher entre un rapport de majorité (gauche et Verts) et un autre de minorité (droite).
  • Au cours des débats du Conseil, le syndic annonce que la Municipalité se rallie au vœu du rapport de majorité: elle accepte d’ouvrir la CCAC à des conseillers communaux, et a chargé ses services d’étudier une extension de son mandat. Cette annonce devrait clore les débats, non ?
  • …Eh bien non: 2e démonstration de mauvaise foi, la droite maintient son rapport de minorité, en dépit du fait qu’il n’ait, fondamentalement, plus d’objet.
  • Au vote, le rapport de majorité l’emporte, par 42 voix contre 34 pour le rapport de minorité.
  • Vous croyez que c’est fini ? Eh bien, toujours pas : 3e démonstration de mauvaise foi, le PLR demande un 2e débat sur le sujet, «parce que la Municipalité a amené de nouvelles données» (celles qui allaient dans son sens justement !). Et comme il suffit d’un tiers des voix pour obtenir ce 2e débat, elle gagne sans problème, et nous nous retrouverons, ami lecteur, gente lectrice, dans 3 semaines pour «remettre ça».

3 démonstrations de mauvaise foi coup sur coup, c’est beaucoup ! Et on aurait pu rajouter les interminables atermoiements lors de la commission elle-même, et le mois supplémentaire mis pour rédiger un maigre rapport de minorité…

Il est parfois très difficile de ne pas être écœuré par les attitudes de certains…

Bon, ceci était déjà bien long, alors très brièvement quelques échos du reste :

Site de Beausobre

L’évolution du site de Beausobre est en bonne voie : tant la commission ad-hoc que la commission des finances recommandaient vivement d’accepter le crédit d’étude de CHF 545’000.00 demandé par la Municipalité.

Là, curieusement, pas le moindre débat. Acceptation « massive et sans fissure » – juste 3 « avis contraires » et 1 abstention.

Postulat Vert pour des menus végétariens

Un postulat Vert «Pour un vrai choix dans nos cantines», déposé en novembre dernier par Antoine André, demandait que les cantines morgiennes offrent désormais un vrai choix, quotidien, entre un menu avec et un menu sans viande.

La Municipalité ne s’opposant pas à la prise en considération de ce postulat, le Conseil s’est prononcé pour son renvoi en commission.

Plan directeur des circulations (PDCirc)

Dans sa réponse écrite aux questions de M. Gilliard, la Municipalité a reconnu son vif mécontentement au sujet de l’étude menée par la société mandatée. « Ce document n’apporte ni une direction, ni les solutions en vue d’assurer un développement cohérent et mesuré de la mobillité en ville de Morges ». En conséquence, la Ville a rompu la relation contractuelle qui la liait à ce mandataire. Pour l’avenir proche, elle entend mettre en œuvre, d’une part la politique de stationnement établie en 2011, d’autre part les « mesures permettant d’assurer une priorisation de transports publics ».

C’est un gros «raté», quand même… Il fallait un certain courage politique pour le reconnaître !

Plus de sécurité pour les enfants

Parmi les 5 préavis déposés, on se réjouit de trouver une proposition de modification du Carrefour ch. des Philosophes – av. Auguste-Forel, afin de faciliter la «dépose minute» des écoliers qui, actuellement, pose de nets problèmes de sécurité.

Communications de la Municipalité

  • La Municipalité est déterminée à poursuivre ses efforts pour éviter la fermeture, voulue par la Poste, de l’office de Morges 3, Grosse-Pierre. Maintien d’un service public de base contre rentabilité : deux principes s’opposent, à l’évidence.
  • Le Plan partiel d’affectation du Parc des Sports, venu en retour du canton, sera maintenant mis à l’enquête publique dès début juin. Les milieux concernés seront invités à des soirées d’information au cours du même mois.

Voilà, vous savez tout !

 

Non classé

Echos du Conseil du 13 avril 2016

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Communications de la Municipalité

  • Le Canton a rendu sa copie au sujet du PPA Prairie-Eglantine. La mise à l’enquête pourra donc démarrer incessamment. Des séances d’information au public sont prévues et seront communiquées prochainement.
  • Notre bonne vieille «colo» des Grandes Roches est vétuste, à peu près tout le monde le sait… Des rénovations s’imposent, ne fût-ce que pour la mettre aux normes légales. La Municipalité étudie diverses possibilités: la rénover, démolir-reconstruire, sur place ou ailleurs…

Les comptes 2016

«Züger show», c’est le sobriquet familier que nous donnons aux présentations annuelles, par notre Municipal Eric Zuger, des comptes ou du budget annuel.

On se contentera ici du résultat le plus intéressant pour le grand public: le bénéfice d’environ 1,8 million. Bénéfice causé essentiellement par une conjugaison de 3 facteurs: des économies de charges, des recettes fiscales exceptionnelles et une baisse de l’endettement brut.

En coûts nets par habitant, on relèvera encore que la sécurité sociale occupe, hélas de plus en plus, la 1ère place: quelque 960 fr. par habitant. Ecoles et infrastructures suivent loin derrière, autour de 430 fr. Les crèches et garderies ne chiffrent qu’à 150 fr. et les TP à 220 fr.

Baisse des abos de bus pour les écoliers ?

Suite à un postulat déposé en 2010 (!) par Mathieu Bornoz, demandant la gratuité des transports pour les élèves morgiens, la Municipalité a fait une proposition plus modeste: une baisse de 30% sur les abonnements mensuels ou annuels pour les élèves de la 5e à la 11e année. La commission ad-hoc avait validé cette proposition, qui mettrait sur pied d’égalité les élèves morgiens et ceux des communes avoisinantes, qui bénéficient déjà de remises grâce à l’ASIME.

Par la voix de Xavier Durussel, notre groupe a répondu aux critiques (les TP sont déjà largement subventionnés, les élèves risquent de devenir obèses, etc. etc.) en relevant que la Commission des finances avait fort opportunément «encouragé la commune à faire le bilan d’une telle mesure d’ici 2 ou 3 ans» pour en vérifier l’efficacité: si les élèves deviennent obèses, on pourra revenir en arrière; si presque aucune famille ne profite de cette mesure, idem. Et de relever que le coût estimé de la mesure est bien modeste: fr. 67’000.- par an. Quant à Mathieu Bornoz, il en a remis une couche en signalant que l’obésité est déjà un problème, qu’aucune famille ne sera obligée de prendre un abonnement pour ses bambins, et que refuser cette mesure «pour que les enfants marchent davantage» est se tromper de combat et d’époque: le problème aujourd’hui, c’est la multitude d’enfants amenés en voiture à l’école, inondant et polluant la ville !

Une rafale d’amendements et d’interventions plus tard, le vote donnait 48 voix en faveur de ce projet (28 contre, 3 abstentions), limité cependant à une période test de 2 ans et, pour éviter toute controverse, à la zone Mobilis 30.

A signaler: le conseiller PLR qui avait introduit ces 2 amendements limitant la portée de la mesure, s’est ensuite permis de refuser l’objet global. Politique et éthique, pour certains ça fait 3!

Et encore…

  • Le «progiciel» de gestion communale, un vaste outil informatique destiné à articuler entre eux plusieurs dizaines d’applications, sera remplacé comme demandé par la Municipalité pour fr. 507’000.-. Mathieu Bornoz, encore lui, a expliqué combien les prestataires informatiques s’entendaient à nous faire multiplier les frais de licences… sur lesquels ils touchent de grasses commissions, et invité la Municipalité a faire davantage pression contre ce système, au profit de logiciels libres.
  • La Municipalité se déterminait sans nuance contre la motion d’Antoine André (février 2016) «pour des partenariats financiers demandant qu’elle choisisse des partenaires financiers «plus éthiques», n’ayant pas de «casseroles» judiciaires derrière elles. Le motionnaire a déploré la frilosité de cette réponse. Le Conseil a choisi de renvoyer cette motion en commission; ce sera une belle occasion de développer ces arguments éthiques, même si l’on est bien conscients que la Ville a une marge de manoeuvre fort limitée (par exemple, la loi l’oblige à traiter en particulier avec la BCV, qui est loin d’être sans reproche).
Non classé

Sylvie Podio est réélue Municipale

Ouf… Fin du suspense ce dimanche 20 mars à 15h45: Sylvie Podio est confortablement réélue à la Municipalité. 4e derrière les Socialistes Vincent Jaques (syndic) et Eric Zuger et le PLR Jean-Jacques Aubert, avec 1’579 voix (44,83% des suffrages), elle peut être fière de son résultat.

L’alliance au 2e tour avec les Socialistes a donc porté tous ses fruits, puisque les 5 personnes de la liste sont élues – au grand dam de la droite, on le devine. Celle-ci ayant été incapable de s’entendre pour nouer de semblables alliances, crie maintenant au déni de démocratie… Et puis quoi encore ? Le peuple a choisi, le peuple a élu… C’est justement ça, la démocratie !

Bref : nous souhaitons une excellente législature à nos amis Sylvie Podio, Vincent Jaques, Eric Zuger, et les nouveaux élus Anne-Catherine Aubert et Philippe Deriaz.

Signalons encore que la dernière élue, la PLR Mélanie Wyss-Pittet, fait progresser la représentation fémine à 3 sur 7. De cette quasi-parité aussi, nous sommes heureux.

Sylvie, pour toi ces quelques fleurs – des anémones sylvestres justement surnommées «sylvies», photographiées samedi matin sur les bords de l’Aubonne.

Communiqués, Élections communales 2016, Morges

Elections communales : les verts morgiens lancent leur campagne

Un bilan solide, un programme clair et réalisable, une majorité de femme candidate au conseil communal, une candidate féminine unique pour la Municipalité et une campagne active, de proximité ainsi que sur les réseaux sociaux.

Actuellement forts de 12 élu-e-s à Morges, les Verts présentent une liste forte de 25 candidat-e-s, soit 6 personnes de plus qu’en 2011. 15 femmes et de 10 hommes la composent. Les candidat-e-s, issu-e-s de tous les quartiers de la ville, présentent une grande diversité d’âges, de professions et d’engagements associatifs. Les Verts veulent renforcer leurs représentations à 15 sièges et maintenir leur siège à la Municipalité avec Sylvie Podio qui brigue un 3ème mandat.

Les Verts veulent une Ville Verte et proposent un programme fondé sur trois axes prioritaires :

  • Une ville agréable basée sur un développement urbain durable, harmonieux et de qualité;
  • Des transports agréables, des transports publics performants, des trajets pédestres et cyclables sécurisés favorisant la fluidité du trafic ;
  • Une ville pour toutes et tous, c’est-à-dire une économie diversifiée, de proximité et de qualité, un renforcement des mesures favorisant la qualité de vie des plus petits aux ainés.Notre objectif : être bien dans notre ville à l’instar des Morgiennes et des Morgiens.

La campagne se déroulera au marché et lors des débats, mais sera ponctuée par des actions originales dans la ville, les quartiers et sur les réseaux sociaux. Les Verts se réjouissent à cette occasion de rencontrer la population morgienne et de partager avec elle ses préoccupations.

 

Pour plus d’informations :

Sylvie Podio, Municipale, 078 797 47 58
Yvan Christinet, Conseiller communal, 078 624 06 07
Claudine Dind, Conseillère communale, 021 802 12 28.

Echos du Conseil communal de Morges, Morges, Non classé

Echos du Conseil du 2 décembre 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

1ère activité de la soirée : assermenter notre nouvelle collègue verte, Mélany Studer. Bienvenue !

Puis, élire une nouvelle secrétaire du Conseil. Ouf, enfin un président qui ne nous inflige pas de procéder à cette opération à bulletin secret. Bref, Mme Tatiana Laffely est désormais notre secrétaire, élue par acclamations.

Toujours la révision de notre règlement du Conseil… mais là nous avons enfin fini, ouf ! La plus longue discussion a porté sur le rôle précis du Conseil lorsque une association intercommunale se crée ou modifie ses statuts. On ne vous infligera pas les méandres de cette discussion.

L’autre gros morceau consistait en l’adoption du budget 2016 de notre Ville. Heureusement, celui-ci n’était pas trop controversé. Juste un amendement pour contester un nouveau poste de «spécialiste RH». La Municipalité a insisté sur sa nécessité au vu des tâches actuelles et futures de l’administration communale. Résultat: amendement refusé (43 voix contre 32) et budget accepté tel quel (50 voix contre 3, et… 26 abstentions de la droite!).

Aucun autre rapport de commission intéressant – à moins que vous ne vous passionniez pour la réfection des tuyauteries souterraines aux chemins Loulou-Schmidt et de Rosemont. Alors, juste pour rassurer ceux qui y habitent : oui, le crédit est accepté.

Communications de la Municipalité

Les W.-C. de l’Hôtel de Ville devront être fermés durant un mois, une malfaçon ayant été constatée.

Les sacs poubelle gratuits doivent désormais être cherchés par leurs bénéficiaires à la réception du service «Jeunesse, sécurité sociale et logement» à Beausobre.

Les villes de Vertou et de Morges avaient décidé en 2010 déjà de soutenir ensemble un projet de coopération au développement. Ce projet s’est terminé en 2014 à la satisfaction de tous. De ce fait, un nouveau projet sera soutenu conjointement, au Mali, sous la tutelle cette fois de Vertou. Enjeu: la scolarisation de 600 enfants, à financer par 8’000 € par an durant 3 ans, fifty-fifty par les 2 villes porteuses.

Postulats déposés

Le PLR a développé une motion « Réinventons l’eau chaude : à quand l’aquathermie à Morges ?». Les esprits méchants diront qu’à défaut d’avoir inventé l’eau tiède, on réinvente l’eau chaude… Mais nous ne serons pas méchants (quoique…) et dirons simplement que cette motion demande que la possibilité d’utiliser l’aquathermie (utilisation de l’énergie du lac pour chauffer des bâtiments) soit étudiée par la Municipalité dans les projets futurs voisins du lac.

Questions – vœux – divers

  • Antoine André a posé une question à la Municipalité au sujet de la publicité dans l’espace public.
  • Le soussigné a rappelé un vœu de notre groupe datant d’octobre 2013, demandant que les actions de prévention routière soient intensifiés et que notre Conseil « soit informé dans une année des résultats de ces efforts ». Dans une année… Comme le temps passe !

En fin de soirée, et avant le traditionnel partage de “salées” au fromage et de mandarines, M. Denis Pittet a officiellement annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections communales. Des quasi-adieux largement anticipés, donc.

Sur quoi, nous vous souhaitons de belllllllles fêtes de fin d’année, pleines de givre, de neige, de sports d’hiver, de repos, de pères Noël dans les cheminées, de sapins non coupés, et surtout, surtout : de bonne humeur !