Actions diverses, Communiqués, Morges

Conférence-discussion autour de “Monsanto : une enquête photographique”

La librairie de Morges organise, en collaboration avec notre section, une conférence-discussion avec Mathieu Asselin, photographe et auteur du livre “Monsanto : une enquête photographique”. D’autres personnalités engagées seront également présentes.

L’événement aura lieu le jeudi 16 novembre à 18h00 à la librairie (Rue des Fossés 21).

Echos du Conseil communal de Morges, Morges, Non classé

Echos du Conseil communal du 7 octobre 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Longue, longue séance… Nous avions à réviser le règlement du Conseil, et bien sûr certains articles divisaient la commission ad-hoc d’abord (qui avait livré un marathon de… 19 séances), notre Conseil ensuite… Le président a d’ailleurs suspendu ces débats à 11h15 pour laisser quelque place aux « Questions, vœux et divers » et terminer un poil avant minuit…

Quant on fait procès au verbal

Nous avons douloureusement commencé par une longue série de mises en question de l’intégrité de récents procès-verbaux… ou de leurs auteurs. Reproches auxquels notre président, le socialiste Laurent Beauverd, a répondu par une lecture commentée des textes juridiques régissant le travail politique. Vingt-cinq minutes pour des vétilles… c’est parfois le charme de la politique. Disons.

Héberger ?

L’EVAM a approché la Municipalité pour connaître les possibilités d’hébergement de réfugiés. Réponse: «malheureusement aucune possibilité n’a été dégagée.» La Municipalité reste attentive… C’est maigre, non ?

Par contre, la possibilité offerte à des requérants, en lien avec l’EVAM, de fournir des travaux d’utilité publique dans divers services municipaux, sera pérennisée au vu des excellentes expériences réalisées depuis avril 2014. Le groupe UDC s’est abstenu… on n’en attendait pas moins d’eux ! Le Conseil a même approuvé un amendement de la commission ad-hoc, demandant que la Municipalité envisage une extension des places de travail proposées.

Information du public

Le Conseil a refusé la demande de la Municipalité d’attribuer fr. 160’000.– à un site web dédié à l’information liée aux «grands projets» urbanistique et fr. 190’000.– à la pose de bornes d’information qui auraient, selon le préavis, comporté 50% de publicité pour faire des économies. Cette pub supplémentaire sur la voie publique nous a paru malvenue, et le montant prévu pour le site, démesuré.

Budget 2016 en 6 chiffres

Soyons bref, puisque de toute façon la presse a déjà relayé ces informations. 6 chiffres clés et ce sera tout…

Charges: +3% (transports: + CHF 600’000.– ; facture sociale cantonale: + 1,5 Mio) ; recettes : +1% ; d’où déficit prévu: 3,5 Mio. Et surtout ce chiffre, indéniablement celui qui intéresse le plus de monde: proposition de maintenir le taux d’imposition de personnes physiques inchangé à 68,5%.

Arrêté d’imposition

Le PLR a déposé un amendement demandant de réduire de moitié l’impôt de succession «en ligne directe descendante», autrement dit: aux enfants du défunt. «Un petit geste»… pour les riches, bien sûr ! Sachant que fr. 250’000.– sont déjà exonérés…

Réponse municipale fort intéressante pour préciser cette impression: sur les quelque 7-8’000 contribuables morgiens, seules 20 à 40 personnes, selon les années, sont concernées. Les montants dus ont varié, de cas en cas, de fr. 50’000.- à 2 millions. Seules les personnes les plus fortunées sont donc concernées. Une curieuse conception de l’intérêt public…

…que, comme attendu, la droite a vigoureusement soutenue. Heureusement, la gauche et le centre (Entente) étaient plus nombreux… La morale est sauve.

Monsanto

En juin, Antoine André (Verts) avait questionné la Municipalité sur ses rapports avec Monsanto. Dans la réponse, on lit avec intérêt que « la Municipalité n’est pas en phase avec certaines valeurs que véhicule la société Monsanto et partage les questionnements dont témoigne régulièrement une partie de la population ». C’est déjà ça… mais nous, les Verts, souhaiterions davantage de fermeté. Antoine est donc revenu à la charge, demandant pourquoi Monsanto a payé le nettoyage des tags liés à la manifestation anti-Monsanto du 23 mai sur 8 murs privés mais non ceux sur l’espace public.

(A part ça, il est plutôt intéressant que ces « tristes vérités » (« Monsanto tue » etc.) restent visibles longtemps au public…)

Aller à Beausobre… en bus ou à vélo ?

Les projets de réaménagement du site de Beausobre, présentés en juin et objets d’un préavis ce mois-ci, prévoient de créer 200 places de parc supplémentaires, à l’horizon… 2028. Notre groupe doute que cet aménagement résolve le problème, plus de places de parc entraînant plus de véhicules cherchant à parquer. Les 10 millions prévus seraient à nos yeux bien mieux utilisés à améliorer les possibilités de déplacement à pied, à vélo, en bus, entre la gare (notamment) et Beausobre. Xavier Durussel (Verts) a déposé un postulat en ce sens, proposant toute une série de pistes… réalisables à bien plus court terme !

Davantage de jumelages ?

L’Entente morgienne a déposé une motion demandant que la Municipalité crée de nouveaux jumelages, en pensant non seulement politique et culture, mais également économie. Peu de chances qu’un village syrien soit concerné, donc…

Un nouvel écojardin ?

La «Bergerie», ex-centre de vie enfantine, sera démolie sous peu. En attendant le dépôt et le vote d’un PPA (plan partiel d’affectation) dans quelque 3 ans, la Municipalité propose de mettre le terrain à disposition d’un jardin partagé. Concrètement, l’association Ecojardins Morges, que nous présentions tout récemment sur ce site, a été contactée en ce sens et se réjouit déjà d’inviter les habitants du centre ville, si tout va bien, au printemps prochain.

Questions, voeux, divers

  • On s’étonne de l’effritement du pont autoroutier de la gare, et de la modestie des mesures prises pour protéger les piétons.
  • On s’étonne également que la police prétende interdire de distribuer des informations politiques en ville à l’écart des stands autorisés.
  • On s’étonne toujours de la multiplicité de voitures encombrant l’avenue de Chanel aux heures de pointe, site à circulation réduite, empêchant la circulation des bus de la ligne 701.