Echos du Conseil communal de Morges

Echos du Conseil du 21 juin 2016

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Dernière séance de la législature ! Et comme chaque année, la séance de mi-juin est dédiée essentiellement au rapport de gestion et aux voeux qu’il a suscité de la part de la Commission de gestion (Cogest) et de la Commission des finances (CoFin).

Démission – élection – démission…

C’est l’inénarrable groupe UDC qui mène cette valse malsaine :

  • Il y a quelques mois, son ancien chef de groupe Rémy Delalande démissionne du groupe et du Conseil, jugeant l’UDC morgienne trop tiède, selon ce que nous avons entendu. C’est son droit.
  • Il est donc remplacé au Conseil.
  • Mais l’UDC réinscrit le démissionnaire sur sa liste électorale communale (avec son accord évidemment). Diable, on ne va quand même pas négliger de faire voter pour quelqu’un d’un brin connu, même s’il ne veut plus de nous !
  • L’homme est en effet réélu. Mais n’a toujours pas l’intention de siéger parmi nous…
  • Alors ce 11 juin, il fallait enregistrer sa «re-démission»… pour nommer quelqu’un à sa place.

Vous trouvez ce procédé démocratique, vous ? Ah… bon ?

Politique culturelle 2016-2020

Fin en queue de poisson pour le débat sur la politique culturelle 2011-2016, dont le PLR avait fait voter un «2e débat» le mois dernier (cf. notre écho du 11 mai): la Municipalité s’étant entre-temps engagée «à soutenir, si c’est le souhait de la Commission culturelle, le fait que cette instance soit consultée sur les subventions annuelles en plus des subventions extraordinaires», la minorité a retiré son rapport qui demandait le renvoi de tout le dossier sous ce menu prétexte.

C’est finalement avec juste 3 abstentions que le préavis municipal a été définitivement voté. Tout est bien qui finit… comme ça aurait dû être dès le début.

Rapport de gestion

Or donc, discussion du gros rapport de gestion rédigé par la Municipalité.

Long rituel, un peu trop rituel justement, j’en ai déjà parlé l’an dernier. Mais certains points abordés sont évidemment d’importance.

Par exemple, ces voeux réclamant que des mesures soient prises au Centre de vie enfantine de la Gracieuse, où des problèmes de direction, d’effectifs et de climatisation sont en effet apparus. Problèmes «dénoncés de toute part» selon un conseiller PLR soutenu par la droite unanime, alors que d’autres conseillers témoignaient d’une satisfaction des parents… Etrange quand même, qu’une telle problématique finisse par un bête vote «gauche contre droite». Bref: la Municipalité est «invitée à y réfléchir». Voilà qui va loin…

Autres rapports de commission

Le Conseil a aussi pris rapidement des décisions sur les derniers préavis de la législature :

  • pour le remplacement de l’orgue du Temple – accepté sans opposition;
  • pour la réalisation d’une place de rebroussement et de places de dépose-minute au ch. des Philosophes – idem
  • pour adopter les statuts du Groupement forestier de Ballens-Mollens – carrément à l’unanimité !
  • pour adopter la convention modifiée entre les communes partenaires des TPM – acceptée malgré quelques récriminations relatives à la quote-part, jugée trop élevée, de la contribution de Morges par rapport à celle des communes avoisinantes. Reproche endémique, le problème concernant également la piscine, la patinoire, la bibliothèque, Couvaloup 12, Beausobre, etc. etc.

Il est vrai que les 46% payés par les contribuables morgiens peuvent sembler élevés. Il est vrai que notre représentation au sein de l’organisme directeur n’est que de 25%. Ca s’appelle «faire de la place aux petits», ou «écouter la voix de tous». Un principe clé de la démocratie, qui n’est pas, qui ne doit jamais être, faut-il le rappeler, une simple dictature des majorités de passage !

Au final, «ça passe», mais avec 50 voix seulement.

Soutenir l’intégration des migrants de la misère

Christine Dubochet a déposé une interpellation demandant que la Municipalité informe le Conseil sur les mesures prises par la commune pour faciliter l’intégration des migrants.

Au-revoir !

3 Municipaux s’en vont: Denis Pittet et Yves Paccaud pour raison d’âge, et Daniel Buache, non réélu. Les discours d’adieu étaient donc de rigueur.

Enfin, le soussigné ne s’étant pas représenté aux élections communales, ceci est son dernier “écho du Conseil”. Et probablement sa dernière contribution au présent site.

Si vous voulez savoir pourquoi j’arrête «la politique» comme on dit, sachez simplement que je désire me concentrer sur les activités de l’association «Ecojardins Morges» d’une part, de l’Association vaudoise pour la médiation de voisinage (AsMéd-VD) d’autre part. On ne peut pas tout (bien) faire !…

Au-revoir tout le monde, donc, et merci de votre intérêt pour les Verts d’une part, et pour le Conseil communal morgien d’autre part !

Echos du Conseil communal de Morges

Echos du Conseil du 3 février 2016

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Communications de la Municipalité

A noter dans vos agendas : le 1er mars, une présentation publique du projet «Morges gare Sud», dans les halles CFF, de 18h30 à 20h. Notre groupe tient à suivre attentivement ce projet qui changera l’aspect de notre centre ville !

Et puis, malheureusement, un certain nombre d’arbres bordant la Morges sur son tronçon encaissé au Nord de la gare vont devoir être abattus : ils penchent dangereusement et accentuent fortement le risque de glissement de terrain. En les coupant mais en maintenant leur souche en place, ce danger sera freiné. 12 arbres et arbustes seront plantés en compensation sur l’avenue Paderewski. Par ailleurs le bosquet élagué repoussera par voies naturelles.

La Municipalité s’oppose à la fermeture de la poste de Grosse-Pierre et l’a fait savoir à la Poste. Au besoin elle utilisera les voies de recours légales.

Préavis

Juste vous signaler que notre postulat (Mathieu Bornoz) «Gratuité des transports publics pour les élèves morgiens» refait enfin surface, après une apnée de quelque 5 ans… La Municipalité propose par voie de préavis, non pas la gratuité, mais une réduction de 30% sur les abonnements pour les élèves morgiens de la 5e à la 11e année. Inutile de dire que nous nous battrons pour que ce projet, modeste mais semble-t-il déjà contesté (toujours par les mêmes…), soit accepté par le Conseil.

Rapports de commissions

Notre motion «pour un fonds d’encouragement au développement durable», déposée en mars 2015, a été acceptée sans discussion par le Conseil suite au rapport favorable de la commission. Le bloc PLR s’est majoritairement abstenu : une fois de plus, ses engagements électoraux en matière écologique s’arrêtent là où commencent les dépenses… Thème connu – mais dont il serait bon de se souvenir à la veille d’élections communales…

Dans la rubrique «banalités et commodités», on a aussi voté un crédit de fr. 695.000.– pour la construction d’un collecteur d’eaux claires entre l’avenue de Peyrolaz et la rue Saint-Domingue. Le genre de vote sans débat ni surprise…

Encore une motion issue de nos rangs

Antoine André a déposé une motion demandant que la Municipalité choisisse des partenaires financiers «plus éthiques».

Questions – vœux – divers

  • Claudine Dind a posé une question sur les mesures prises – ou non ? – pour limiter les émissions nocives du WiFi à la biliothèque municipale, section enfants. Elle rappelait fort opportunément le principe de précaution…
  • 3 conseillers communaux (dont Mathieu Bornoz) ont proposé que se constitue, au sein du Conseil, un groupe de réflexion inter-partis sur le développement durable, visant à proposer des idées novatrices à l’échelle morgienne en vue d’un vrai changement.

Fin de séance, exceptionnellement, à 9h40 déjà. Plaisir de boire un verre entre amis avant de rentrer – un plaisir de plus en plus rare vu la tendance de nos séances à se prolonger jusqu’à 23h ou au-delà. Santé !

Echos du Conseil communal de Morges, Morges, Non classé

Echos du Conseil du 2 décembre 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

1ère activité de la soirée : assermenter notre nouvelle collègue verte, Mélany Studer. Bienvenue !

Puis, élire une nouvelle secrétaire du Conseil. Ouf, enfin un président qui ne nous inflige pas de procéder à cette opération à bulletin secret. Bref, Mme Tatiana Laffely est désormais notre secrétaire, élue par acclamations.

Toujours la révision de notre règlement du Conseil… mais là nous avons enfin fini, ouf ! La plus longue discussion a porté sur le rôle précis du Conseil lorsque une association intercommunale se crée ou modifie ses statuts. On ne vous infligera pas les méandres de cette discussion.

L’autre gros morceau consistait en l’adoption du budget 2016 de notre Ville. Heureusement, celui-ci n’était pas trop controversé. Juste un amendement pour contester un nouveau poste de «spécialiste RH». La Municipalité a insisté sur sa nécessité au vu des tâches actuelles et futures de l’administration communale. Résultat: amendement refusé (43 voix contre 32) et budget accepté tel quel (50 voix contre 3, et… 26 abstentions de la droite!).

Aucun autre rapport de commission intéressant – à moins que vous ne vous passionniez pour la réfection des tuyauteries souterraines aux chemins Loulou-Schmidt et de Rosemont. Alors, juste pour rassurer ceux qui y habitent : oui, le crédit est accepté.

Communications de la Municipalité

Les W.-C. de l’Hôtel de Ville devront être fermés durant un mois, une malfaçon ayant été constatée.

Les sacs poubelle gratuits doivent désormais être cherchés par leurs bénéficiaires à la réception du service «Jeunesse, sécurité sociale et logement» à Beausobre.

Les villes de Vertou et de Morges avaient décidé en 2010 déjà de soutenir ensemble un projet de coopération au développement. Ce projet s’est terminé en 2014 à la satisfaction de tous. De ce fait, un nouveau projet sera soutenu conjointement, au Mali, sous la tutelle cette fois de Vertou. Enjeu: la scolarisation de 600 enfants, à financer par 8’000 € par an durant 3 ans, fifty-fifty par les 2 villes porteuses.

Postulats déposés

Le PLR a développé une motion « Réinventons l’eau chaude : à quand l’aquathermie à Morges ?». Les esprits méchants diront qu’à défaut d’avoir inventé l’eau tiède, on réinvente l’eau chaude… Mais nous ne serons pas méchants (quoique…) et dirons simplement que cette motion demande que la possibilité d’utiliser l’aquathermie (utilisation de l’énergie du lac pour chauffer des bâtiments) soit étudiée par la Municipalité dans les projets futurs voisins du lac.

Questions – vœux – divers

  • Antoine André a posé une question à la Municipalité au sujet de la publicité dans l’espace public.
  • Le soussigné a rappelé un vœu de notre groupe datant d’octobre 2013, demandant que les actions de prévention routière soient intensifiés et que notre Conseil « soit informé dans une année des résultats de ces efforts ». Dans une année… Comme le temps passe !

En fin de soirée, et avant le traditionnel partage de “salées” au fromage et de mandarines, M. Denis Pittet a officiellement annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections communales. Des quasi-adieux largement anticipés, donc.

Sur quoi, nous vous souhaitons de belllllllles fêtes de fin d’année, pleines de givre, de neige, de sports d’hiver, de repos, de pères Noël dans les cheminées, de sapins non coupés, et surtout, surtout : de bonne humeur !

Echos du Conseil communal de Morges, Morges, Non classé

Echos du Conseil communal du 7 octobre 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Longue, longue séance… Nous avions à réviser le règlement du Conseil, et bien sûr certains articles divisaient la commission ad-hoc d’abord (qui avait livré un marathon de… 19 séances), notre Conseil ensuite… Le président a d’ailleurs suspendu ces débats à 11h15 pour laisser quelque place aux « Questions, vœux et divers » et terminer un poil avant minuit…

Quant on fait procès au verbal

Nous avons douloureusement commencé par une longue série de mises en question de l’intégrité de récents procès-verbaux… ou de leurs auteurs. Reproches auxquels notre président, le socialiste Laurent Beauverd, a répondu par une lecture commentée des textes juridiques régissant le travail politique. Vingt-cinq minutes pour des vétilles… c’est parfois le charme de la politique. Disons.

Héberger ?

L’EVAM a approché la Municipalité pour connaître les possibilités d’hébergement de réfugiés. Réponse: «malheureusement aucune possibilité n’a été dégagée.» La Municipalité reste attentive… C’est maigre, non ?

Par contre, la possibilité offerte à des requérants, en lien avec l’EVAM, de fournir des travaux d’utilité publique dans divers services municipaux, sera pérennisée au vu des excellentes expériences réalisées depuis avril 2014. Le groupe UDC s’est abstenu… on n’en attendait pas moins d’eux ! Le Conseil a même approuvé un amendement de la commission ad-hoc, demandant que la Municipalité envisage une extension des places de travail proposées.

Information du public

Le Conseil a refusé la demande de la Municipalité d’attribuer fr. 160’000.– à un site web dédié à l’information liée aux «grands projets» urbanistique et fr. 190’000.– à la pose de bornes d’information qui auraient, selon le préavis, comporté 50% de publicité pour faire des économies. Cette pub supplémentaire sur la voie publique nous a paru malvenue, et le montant prévu pour le site, démesuré.

Budget 2016 en 6 chiffres

Soyons bref, puisque de toute façon la presse a déjà relayé ces informations. 6 chiffres clés et ce sera tout…

Charges: +3% (transports: + CHF 600’000.– ; facture sociale cantonale: + 1,5 Mio) ; recettes : +1% ; d’où déficit prévu: 3,5 Mio. Et surtout ce chiffre, indéniablement celui qui intéresse le plus de monde: proposition de maintenir le taux d’imposition de personnes physiques inchangé à 68,5%.

Arrêté d’imposition

Le PLR a déposé un amendement demandant de réduire de moitié l’impôt de succession «en ligne directe descendante», autrement dit: aux enfants du défunt. «Un petit geste»… pour les riches, bien sûr ! Sachant que fr. 250’000.– sont déjà exonérés…

Réponse municipale fort intéressante pour préciser cette impression: sur les quelque 7-8’000 contribuables morgiens, seules 20 à 40 personnes, selon les années, sont concernées. Les montants dus ont varié, de cas en cas, de fr. 50’000.- à 2 millions. Seules les personnes les plus fortunées sont donc concernées. Une curieuse conception de l’intérêt public…

…que, comme attendu, la droite a vigoureusement soutenue. Heureusement, la gauche et le centre (Entente) étaient plus nombreux… La morale est sauve.

Monsanto

En juin, Antoine André (Verts) avait questionné la Municipalité sur ses rapports avec Monsanto. Dans la réponse, on lit avec intérêt que « la Municipalité n’est pas en phase avec certaines valeurs que véhicule la société Monsanto et partage les questionnements dont témoigne régulièrement une partie de la population ». C’est déjà ça… mais nous, les Verts, souhaiterions davantage de fermeté. Antoine est donc revenu à la charge, demandant pourquoi Monsanto a payé le nettoyage des tags liés à la manifestation anti-Monsanto du 23 mai sur 8 murs privés mais non ceux sur l’espace public.

(A part ça, il est plutôt intéressant que ces « tristes vérités » (« Monsanto tue » etc.) restent visibles longtemps au public…)

Aller à Beausobre… en bus ou à vélo ?

Les projets de réaménagement du site de Beausobre, présentés en juin et objets d’un préavis ce mois-ci, prévoient de créer 200 places de parc supplémentaires, à l’horizon… 2028. Notre groupe doute que cet aménagement résolve le problème, plus de places de parc entraînant plus de véhicules cherchant à parquer. Les 10 millions prévus seraient à nos yeux bien mieux utilisés à améliorer les possibilités de déplacement à pied, à vélo, en bus, entre la gare (notamment) et Beausobre. Xavier Durussel (Verts) a déposé un postulat en ce sens, proposant toute une série de pistes… réalisables à bien plus court terme !

Davantage de jumelages ?

L’Entente morgienne a déposé une motion demandant que la Municipalité crée de nouveaux jumelages, en pensant non seulement politique et culture, mais également économie. Peu de chances qu’un village syrien soit concerné, donc…

Un nouvel écojardin ?

La «Bergerie», ex-centre de vie enfantine, sera démolie sous peu. En attendant le dépôt et le vote d’un PPA (plan partiel d’affectation) dans quelque 3 ans, la Municipalité propose de mettre le terrain à disposition d’un jardin partagé. Concrètement, l’association Ecojardins Morges, que nous présentions tout récemment sur ce site, a été contactée en ce sens et se réjouit déjà d’inviter les habitants du centre ville, si tout va bien, au printemps prochain.

Questions, voeux, divers

  • On s’étonne de l’effritement du pont autoroutier de la gare, et de la modestie des mesures prises pour protéger les piétons.
  • On s’étonne également que la police prétende interdire de distribuer des informations politiques en ville à l’écart des stands autorisés.
  • On s’étonne toujours de la multiplicité de voitures encombrant l’avenue de Chanel aux heures de pointe, site à circulation réduite, empêchant la circulation des bus de la ligne 701.
Echos du Conseil communal de Morges, Morges, Non classé

Echos du Conseil communal du 2 septembre 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Notre cher Yvan Christinet étant désormais « rentré dans le rang » au terme de son année de présidence, c’est avec plaisir que nous l’accueillions à nouveau parmi nous.

Plusieurs moments ont directement concerné notre groupe – nous commençons donc par eux :

Dire que certaines mauvaises langues prétendent que, «puisque désormais tous les partis se préoccupent d’écologie, la présence des Verts n’est plus vraiment utile»…

Rapports municipaux

  • La collaboration avec l’EVAM pour donner des tâches d’utilité publique à des requérants d’asile est définitivement entérinée, les quatre essais pratiqués à ce jour étant tous positifs. Des requérants participeront donc au travail des équipes des espaces publics, de la voirie, et de la conciergerie.
  • Les outils de gestion et la procédure de gouvernance en matière de planification des travaux et de suivi des projets de construction sont désormais affinés et consolidés, affirme la Municipalité en réponse à un postulat socialiste.

Rapports de commissions

  • Morges renonce enfin définitivement à adhérer au « concept Police–Population » de la police cantonale, dispositif bien davantage adapté aux villages qu’à une ville possédant sa propre police. Ceux qui aiment dénoncer leurs voisins seront peut-être déçus…
  • Un important crédit (fr. 744’000.-) a été voté pour les avant-projets d’aménagements et d’infrastructures au Parc des Sports, futur centre aquatique compris. Ouf, on avance… Mais les places de parc ont déchaîné les passions (650 places sont déjà prévues). On pourrait pourtant aller faire du sport… à vélo ou à pied, non ? (avis d’un non-sportif notoire…)
  • Enfin, le « Plan Lumière » qui nous a déjà occupé à rebondissement a enfin été adapté. Les principales oppositions portaient sur la hauteur de son financement partiel par le fonds d’encouragement pour les économies d’énergie, objet des principaux remous…

Questions, voeux, divers (choix)

  • La démolition de l’ex-Centre de vie enfantine de «la Bergerie» est à l’enquête. Deux arbres seront sacrifiés au passage. Il faudra «dés-amianter» les murs. Une conseillère ayant suggéré que le terrain soit dévolu à un jardin potager, la Municipalité a répondu que «cela faisait partie des possibilités envisagées». Nous en prenons acte avec grand plaisir et espérons que tel sera bien le cas !
  • Notre ami Jean-Bernard Thüler a rappelé le drame actuel des migrants et appelé la Ville à agir en mettant d’urgence tout local vacant à disposition du Canton pour loger temporairement des requérants d’asile en train d’arriver en Suisse.
  • La plage du Boiron a paraît-il été bloquée 17 jours durant, en juin, pour permettre le fonctionnement du stand de tir – installation pourtant hors normes depuis plusieurs années. Quel accès réservons-nous au lac ? Nageurs… votez GSSA !

Et ce sera le mot de la fin. A dans un mois, donc.

Echos du Conseil communal de Morges, Morges

Echos du Conseil communal du 24 juin 2015

par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Rappelons d’abord que seuls sont abordés dans ces Echos une sélection des points à l’ordre du jour, en fonction de la subjectivité du… sursigné et de l’intérêt qu’il y voit, notamment en fonction des thèmes dits “Verts”.

Communications de la Municipalité

  • La Ville a reçu un « Green Award » (« distinction Verte ») de la part de Biomasse Suisse. Il récompense une commune qui organise une « gestion exemplaire de la biomasse ». Bravo à nos autorités et aux employés de la Ville concernés ! Les fr. 5’000.- du prix devront être utilisés à un projet « en rapport ».
  • L’étude préliminaire pour le développement du site de Beausobre est terminée. Elle a « permis d’établir une vue élargie des besoins » et « identifié des possibilités de développement ». Venez avant notre prochaine séance de conseil, le 2 septembre à 19h, si vous souhaitez entendre une présentation de ces conclusions.
  • Les « abeilles de la Ville » installées à la place des Sports depuis 2013 s’y plaisent tant que 7 nouvelles ruches prendront place, cette fois au-dessus de la « Taupinière ». On devrait ainsi produire 240 kilos de miel par année, dont la vente profitera à des projets sociaux, à travers le Rotary Club.

Rapport de gestion

Eh oui, c’était déjà la dernière séance de l’année électorale… Dédiée, comme toujours, aux rapports de la CoGest (Commission de gestion) et de la CoFin (Commission des finances) sur la gestion de l’année écoulée.

Cette année, la totalité des voeux de l’une et de l’autre étaient acceptés par la Municipalité ; aucune « bagarre » donc.

La CoFin a signalé son vif mécontentement d’avoir reçu le rapport de la fiduciaire ayant audité les comptes, 4 heures après avoir dû rendre son travail ! Curieux en effet… Un voeu demande désormais que ce rapport soit reçu au moins 3 semaines avant la date butoir de la CoFin.

Autre mécontentement : que toute poursuite soit définitivement abandonnée envers les acteurs de la « disparition » de quelque fr. 700’000.- des comptes de l’ERM, il y a quelques années. Il paraît avéré que les clauses de précaution des fiduciaires les mettent à l’abri de nos poursuites éventuelles. Y a des malins, hein…

Rapports de commissions

Pour compléter le menu, notre Conseil avait 3 rapports de commission en mains. On dira très rapidement que :

  • Les travaux de réfection aux avenues de Marcelin et J-J-Cart et autres réfections associées auront lieu comme proposé par la Municipalité. Notre groupe soutenait ces aménagements, qui amélioreront la situation pour les bus, les vélos et les piétons et devraient diminuer le bruit pour les voisins grâce à des revêtements phono-absorbants. (Lire ici l’intervention complète de Laurence Lambert Caversaccio).
  • L’établissement horticole recevra, comme il le souhaitait, de nouveaux « tunnels » de plantation et fera l’objet d’une optimisation énergétique. Là encore, cela va dans le bon sens d’éliminer des installations obsolètes, trop gourmandes en énergie.
  • Un nouveau chef de projet sera cherché pour être affecté au projet Morges-Gare Sud, qui avance vite et fort sous l’impulsion des CFF, que notre toute petite équipe de l’aménagement du territoire peine à suivre.

Postulats

  • Notre postulat sur la « gouvernance régionale des communes » de notre région a reçu de la Municipalité une détermination négative. Clou réenfoncé un grand coup par J-H Busslinger, nous accusant grosso modo de maladresse et de naïveté et traitant l’instance supra-communale envisagée d’« objet juridique non identifié ».

Notre groupe a demandé son renvoi en commission, afin de pouvoir échanger avec les autres groupes su–r cette idée et de nous donner le temps de voir comment réagissent les autres communes où un postulat semblable a été déposé (Lausanne, Renens ; à Pully, le Conseil a refusé d’emblée). Notre Conseil a soutenu cette proposition… de justesse.

  • Le PLR a déposé un postulat intitulé « Enfin une solution pour des loyers abordables à Morges ? ». Venant d’eux, on attend avec beaucoup, beaucoup de curiosité, leur « développement » en septembre.

Questions, voeux et divers

  • Un voeu a demandé que la Ville intègre, dans ses réflexions urbanistiques, le souci de préserver les terrains nécessaires à une éventuelle future réalisation du téléphérique Morges – Tolochenaz, projet qui a fait pas mal de « buzz » ce printemps. La Municipalité l’a rassuré à ce sujet.
  • Il semble que les vélos peinent à déclencher les feux verts à certains carrefours. Deux interventions ont demandé qu’il y soit remédié.

Yvan Christinet va rentrer dans le rang…

…après une année de présidence dont le Bureau du Conseil a unanimement loué le climat agréable. Eh oui, c’était déjà sa dernière séance avant de nous rejoindre dans les rangs « ordinaires ». Où nous lui souhaitons la bienvenue…

Echos du Conseil communal de Morges, Morges

Echos du Conseil communal du 4 juin 2015

Par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Elections présidentielles

Ce n’est pas le suspense des présidentielles françaises ou étasuniennes, non… Tout de même, on attend toujours avec curiosité ce moment-clé de l’année où sont désignés président et vice-présidents de l’année électorale (qui est la même que l’année scolaire, est-ce un hasard ?) suivante.

Or donc, notre cher Yvan Christinet s’apprêtant à « rentrer dans le rang » des pupitres Verts, c’est Laurent Beauvert (Soc.) qui le remplacera à la présidence. La 1ère vice-présidence reviendra à Baptiste Müller (PLR) et la seconde, surprise, au dernier arrivé des UDC, Alexandre Oliveira. Généralement on désigne plutôt des gens quelque peu expérimentés n politique…

Rapports de commissions

On se souvient de la fâcheuse découverte de sols gravement contaminés sur cette parcelle – des ouvriers avaient même eu un malaise -. Nous relevons avec plaisir que la décontamination des sols pollués, sous les parties creusées, sera suivie de près par le service cantonal compétent.

La commission a également demandé « qu’une attention particulière soit accordée à l’aménagement du parc central des Résidences du Lac », et d’y « envisager un jardin partagé ». –
Le Conseil a adopté ce projet sans barguigner.

  • La capitainerie du Port du Petit-Bois, vétuste depuis longtemps déjà, doit être refaite. Ce chantier doit permettre de remplacer également le chauffage, actuellement électrique, du bâtiment voisin qui abrite  Forward Rowing-Club, Voile Libre Morges, Petits pêcheurs du Léman et Centre de sports sous-marins. Le crédit d’étude demandé par la Municipalité a passé la rampe, malgré quelques interrogations sur le coût élevé (fr. 3’750.- par m2). Notre groupe y sera attentif lorsque l’étude débouchera sur un préavis pour les travaux proprement dits.

Encore les économies d’énergie…

Suite aux débats animés autour du « Fonds d’encouragement communal pour les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables », provisoirement conclus le mois dernier (cf. nos échos de mai), Christian Hugonnet (Entente morgienne) a, comme convenu, relancé les débats pour une refonte plus en profondeur du règlement de ce fonds, au moyen d’une motion, visant notamment à limiter l’emprise des projets communaux et à étendre le fonds à d’autres domaines liés au développement durable, comme demandé par notre motion déposée en mars 2015.

Si vous aimez la piscine…

…sachez que désormais vous pourrez commander vos abonnements à celle-ci par Internet. Mais le soussigné signale que se baigner dans le lac est sympa aussi… et protège votre peau du chlore !

Questions, voeux, divers

  • Antoine André a rappelé l’importance de la manifestation anti-Monsanto du 23 mai, à Morges et dans plus de 400 villes dans le monde, et félicité la police régionale de son attitude mesurée. Il demande que la Municipalité « prenne la mesure » de la protestation populaire et cesse de banaliser la présence de la multinationale en nos murs.
  • Le même a félicité, au nom de notre groupe, le domaine viticole de Morges à avoir décidé sa progressive reconversion à la biodynamie.
  • Suite à l’ouverture, à Frauenfeld, de la première installation suisse étendant le tri des plastiques aux bouteilles à shampoing, lessives et détergents, notre groupe a demandé à la Municipalité si elle compte en profiter pour étendre la gamme des plastiques repris à la déchetterie et aux « Ecopoints ».
  • Mme Burnand (PLR) s’indigne de la prolifération de bananiers dans la décoration de nos espaces verts, du nourrissage des canards (stop à la mendicité des bipèdes ailés !), du littering, de l’ex-« Bergerie » toujours non démolie ce qui « incite au saccage », etc. etc. L’été ça rend gai…
  • Aline Dupontet (SPI) a suggéré que Morges réalise un tout-ménages périodique contenant l’agenda culturel de la région, comme le fait Nyon. Selon la Municipalité, le sujet est à l’étude.
  • Eric Décosterd a demandé quelles répercussions la Municipalité pense que la décision de Banque nationale à propos du taux Euro / CHF aura sur les finances communales.

Voilà pour le principal. A dans 15 jours, pour la toujours passionnante soirée consacrée à la Commission de Gestion.

Echos du Conseil communal de Morges, Morges

Echos du Conseil communal du 6 mai 2015

Par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Commençons par dévoiler le poisson d’avril du mois dernier : mais non, notre groupe n’a jamais demandé que les cloisons mobiles des foyers de Beausobre soient végétalisées ! Bravo aux lecteurs qui ont repéré l’astuce !

Les comptes 2014 sont au vert !

On imagine les personnes qui nous font l’honneur de nous lire suffisamment intéressées aux affaires de Morges pour lire également la presse régionale… Signaler que les comptes 2014 sont dans le vert (1,6 million) ne constitue donc certainement pas un scoop ! 0,9 million économisé sur les charges ordinaires par rapport à 2013 : la Municipalité est à juste titre fière d’elle. Divers reports de travaux et d’engagements de personnes, une évolution favorable des recettes fiscales et des décomptes cantonaux toujours oscillants expliquent une autre partie de ce bénéfice, heureuse surprise par rapport au budget qui prévoyait 2,2 millions de perte.

Rapports de commissions

Questions, voeux et divers

Effet du printemps ? Des beaux matches de foot de ce jour ? Toujours est-il qu’à 21h30, la séance était déjà levée !

Echos du Conseil communal de Morges, Morges

Echos du Conseil communal du 1er avril 2015

Par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Respectons les traditions amusantes : la présente édition de nos « échos » comporte un poisson d’avril ! Saurez-vous le découvrir ? Si oui, merci de me l’envoyer à : philippe.beck (chez) verts-vd.ch. N’oubliez pas de mentionner votre adresse postale : j’enverrai une plaque de chocolat aux 3 premiers bénéficiaires d’une « pêche » fructueuse (membres du groupe Verts exclus, bien sûr) !

Avec  3 préavis et 6 rapports de commissions, la soirée promettait de beaux débats. Nous n’avons pas été déçus, vu le nombre de questions posées et d’amendements proposés.

Comme d’habitude nous ne parlerons des préavis que lorsqu’ils reviendront au Conseil, nantis d’un rapport de commission. On signalera tout de même, vu l’importance du montant demandé, la demande de crédit de fr. 9’630’000.- pour divers travaux de voirie dans le secteur Marcelin – Jean-Jacques-Cart – ch. de Beausobre.

Communications de la Municipalité

  • Elle nous a annoncé la journée « Nature en ville » du samedi 9 mai ; journée où plusieurs d’entre nous serons fort actifs, notamment à travers le stand de l’association « Ecojardins Morges » et la visite de ses deux jardins bio partagés, à la Vogéaz et à Préverenges. Décoration de balcons, fabrication de nichoirs, découverte du monde du Léman… Il y en aura pour tous !
  • 50 ménages morgiens bénéficieront d’un suivi visant une économie d’énergie, de juin 2015 à juin 2016. Il reste quelques places. On peut s’inscrire ici.
  • La Police Région Morges (PRM) devrait rassembler ses services dans un nouvel Hôtel de police qui sera construit à l’av. des Pâquis 27 (en face du carrefour avec la rue St-Domingue). Cela coûtera-t-il « bonbon » à notre ville ? La question a été longuement débattue… sans résultat, puisque personne ne sait, ni quel sera le futur sort des locaux libérés, ni le rendement de leurs futurs loyers.
  • Les dispositifs d’hébergement d’urgence et de logement de transition, mis en place en 2013 (respectivement avec l’Armée du Salut et la Fondation le Relais), rencontrent (hélas ?) un beau succès. A noter que le second a permis à 11 personnes de retrouver ou maintenir un emploi, 2 autres étant soutenues dans leur formation (sur 28 adultes accueillis). Le bilan des 2 ans est à lire ici.

Rapports de commissions

  • C’est sans hésitation, et à l’unanimité (moins les abstentions inexpliquées de l’UDC) que nous avons accepté un crédit d’étude pour la pose de panneaux photovoltaïques sur le site de Beausobre. L’administration communale avait retenu ce site comme le plus favorable à un tel projet, parmi tous les bâtiments propriétés de la Ville. Nous espérons que cette expérience ira jusqu’au bout… et sera suivie de nombreuses autres !
  • La station de pompage du Parc de Vertou, qui permet l’arrosage avec de l’eau du lac, sera complètement modernisée, permettant l’extension au Parc de Seigneux, à la fontaine de l’Hôtel de Ville, à l’installation de lavage des bateaux au Port du Château et même au futur quartier Morge Gare-Sud. Inutile de dire notre satisfaction devant ces mesures qui économiseront l’eau épurée !
  • Encore une étude : celle de l’avant-projet du quartier Gare-Sud, en partenariat avec les CFF. La seule grimace (du PLR) en commission concernait… la création prévue d’une maison de quartier. Nous, par contre, sommes en faveur d’un quartier vivant – et offrant, donc, des locaux permettant toute sorte d’activités aux publics les plus divers. De plus, il est prévu de « coupler » les locaux de cette maison de quartier avec ceux de l’accueil parascolaire, eux-mêmes reliés à une nouvelle école, elle-même pensée en lien avec celle, existante, du Square central. (Ca va, vous suivez toujours ?) Un dispositif que nous jugeons particulièrement prometteur.

Un amendement du même PLR demandait que le Conseil puisse encore se prononcer « sur l’affectation définitive des locaux ». En clair, si vous avez lu le paragraphe précédent : contester la maison de quartier. Ou est-ce avoir l’esprit tordu de le présupposer ?

Au vote final, l’amendement a été refusé par 41 voix contre 32 ; et le préavis accepté massivement.

Réponses de la Municipalité aux questions en suspens

On a re-re-re-re-reparlé d’une supposée « insécurité à la gare ». Boléro de Ravel, ritournelle obsessionnelle de quelques personnes dont on se demande bien quand et pourquoi elles se sentent si menacées sur notre paisible Place de la Gare. La présence de quelques personnes plus ou moins marginales, éventuellement parlant un peu fort sous l’effet de quelques “Kron” de trop, mérite-t-elle tant de salive ?

Questions, voeux, divers

Quitte à vexer certains, j’avoue ne rien avoir entendu d’intéressant ou de portée générale. Dommage pour le temps ainsi égaré…