Actions diverses, Morges

Visite de serres d’agrumes

Nous sommes heureux de vous inviter à une visite particulièrement… parfumée et appétissante : celle des serres de l’agrumiculteur Niels Rodin, à Borex (au-dessus de Nyon).

Niels Rodin cultive 150 variétés de fruits et épices, essentiellement des agrumes. Certifiés bio. Sous serres chauffées – quand nécessaire – à l’énergie solaire.

Ses agrumes bio, écolo et de proximité nous a donné une sacrée envie d’y aller voir… avec vous ! Et de le faire, bien sûr, à la saison où les agrumes sont mûrs.

Nous vous proposons donc une visite guidée en groupe, sous la direction de M. Rodin, lesamedi 9 novembre de 14h30 à 17h30 (1h30 pour la visite, 1h30 pour la dégustation).

Merci de prendre note des recommandations de M.Rodin:

  • Les chiens ne sont pas autorisés… et le parking est en plein soleil. Donc laissez Mirza à la maison, s.v.p. !
  • Prévoyez des vêtements et chaussures confortables et surtout pas dommages, car les agrumes ont des épines qui ont la fâcheuse tendance à accrocher les vêtements.
  • Mais pas besoin de bottes: les chemins sont pavés.
  • Il y a des ruches sur le site ! Jusqu’à présent personne n’a été piqué, mais si vous êtes allergiques, prenez vos anti-histaminiques, par prudence
  • Les enfants y sont bienvenus à partir de 12 ans.

Pour y venir :

• En train et bus (fortement conseillé… on est Vert·e·s, hein ?! – et l’arrêt de bus est juste devant la ferme !) :

Le bus du retour, lui, partira de Borex à 17h56. Arrivée à Morges, par le même itinéraire qu’à l’aller, à 18h30.

• Si vraiment vous devez venir en voiture :

L’adresse exacte est : route d’Arnex 9, 1277 Borex.

Il est possible de parquer sur le site, mais prière de vous regrouper dans les véhicules car les places de parc sont limitées.

Rendez-vous à l’arrêt de bus à 14h30 précises (dès l’arrivée du bus nous irons commencer la visite).

Pour vous inscrire, pour vos questions éventuelles :

Philippe Beck021 802 21 75, 079 896 73 02 (répondeur sur chacun de ces n°).

Participation financière :

M. Rodin demandant fr. 6.- par personne pour la visite, + fr. 100.– (forfait) pour la dégustation, nous nous permettrons de récolter le jour même fr. 10.– par personne. Exceptions toujours possibles, sur demande préalable… Dons supplémentaires également possibles… évidemment !

Actions diverses, Communiqués, Morges

Conférence-discussion autour de “Monsanto : une enquête photographique”

La librairie de Morges organise, en collaboration avec notre section, une conférence-discussion avec Mathieu Asselin, photographe et auteur du livre “Monsanto : une enquête photographique”. D’autres personnalités engagées seront également présentes.

L’événement aura lieu le jeudi 16 novembre à 18h00 à la librairie (Rue des Fossés 21).

Actions diverses, Communiqués, Elections cantonales 2017

Sortie au Mormont des Verts du district de Morges

Le magnifique paysage du Mormont est un fleuron de la faune et de la flore vaudoise, répertorié à l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d’importance nationale (IFP). En 2016, les députés Verts au Grand Conseil se sont fortement engagés pour la sauvegarde de la zone sommitale de cette colline, gravement menacée par des projets d’extension de la carrière du cimentier LafargeHolcim. Une interpellation a été déposée au Grand Conseil à ce sujet et cette problématique fait partie des thèmes de campagne des Verts du district de Morges : « Qui luttent pour que le magnifique site du Mormont à Eclépens ne soit pas davantage atteint par l’extraction de roches calcaires (carrière d’Holcim) ».

Dans le cadre de leur campagne électorale, les Verts du district de Morges ont organisé une sortie au Mormont, le dimanche 2 avril 2017, sous la conduite de Christophe Perret-Gentil, biologiste-herboriste à Bioley-Orjulaz.

Les membres de l’Association pour la Sauvegarde du Mormont (ASM) ont également été invités, cet événement étant en parfait accord avec les buts de leur association : « Sauvegarder la nature et le paysage du Mormont et soutenir toutes les initiatives poursuivant le même but ».

Le thème de la sortie « A la découverte d’une colline emblématique » a permis à une trentaine de participants d’observer la position charnière du Mormont entre les bassins versants rhénan et rhodanien et de comprendre le rôle joué par l’homme, et le milieu agricole en particulier, sur la fermeture et l’enfrichement du paysage.

Christophe Perret-Gentil a montré que même si l’homme pouvait détruire la nature (carrière et marnière d’Holcim), il jouait également un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité en entretenant les prairies qui évoluent naturellement vers la forêt.

L’avenir du Mormont est actuellement entre les mains de la cour de droit administratif et public vaudoise, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), trois organisations écologistes (Helvetia Nostra, Pro Natura et le WWF) et 6 membres de l’ASM ayant fait recours contre l’extension de la carrière d’Holcim sur la Birette, une zone située entre le front de la carrière et La Sarraz.

Alain Chanson, le 4 avril 2017 

 

Actions diverses, Communiqués, Cossonay, Elections cantonales 2017, Morges

Les élections, c’est vos oignons !

Programme des Verts et candidat-e-s au Grand Conseil

Les Verts du district, emmenés par leurs deux députés sortants Raphaël Mahaim et Sylvie Podio, lancent leur campagne pour les élections cantonales 2017. Ils ambitionnent de progresser et de récupérer le troisième siège perdu en 2012. Leur campagne dans le district sera placée sous le slogan : « Les élections, c’est vos oignons ! ».

Les Verts du district de Morges lancent leur campagne pour les élections au Grand Conseil vaudois du 30 avril 2017. Emmenés par les deux députés sortants Raphaël Mahaim et Sylvie Podio, les Verts du district présentent une liste très riche de personnalités engagées, en provenance de toutes les régions du district. Forts de leurs récents succès aux élections communales (progression de deux sièges au Conseil communal à Morges, nouveaux élus dans plusieurs communes du district), les Verts du district peuvent légitimement ambitionner de récupérer le troisième siège de député perdu en 2012.

Les Verts du district ont un agenda de campagne bien rempli qui comprend de nombreuses actions et activités diverses pendant les semaines qui conduiront au 30 avril 2017 : conférences-débats, projection d’un film, promenades en nature, cortèges à vélo, distribution de produits du terroir, mobilisation contre le projet de contournement autoroutier, etc. Les actions seront annoncées de fois en fois par des communiqués ou des invitations à la presse.

Pour marquer leur attachement à la démocratie de proximité et à la participation citoyenne, les Verts du district feront campagne avec le slogan : « Les élections, c’est vos oignons ! ». Cela sera également une manière de mettre en valeur les produits du terroir et l’agriculture de proximité. Concrètement, ils distribueront des oignons aux citoyens, donneront leur recette verte de la véritable soupe aux oignons et tenteront de sensibiliser le district à l’importance d’une agriculture de proximité et respectueuse de l’environnement.

 

Les candidats :

Mahaim Raphaël           Avocat, dr. en droit, député, Pampigny
Podio Sylvie            Municipale, députée, vice-présidente du Grand Conseil, Morges
Gemperli Pascal            Médiateur, prés. UVAM, cons. comm. et 2ème v.-p., père, Morges
Stern-Grin Anne            Ergothérapeute, conseillère communale, Morges
Chanson Alain            Biologiste de la reproduction, conseiller communal, Eclépens
Wüst Thi Ngoc Tu            Informaticienne, ingénieure EPFL, municipale, Préverenges
Ogay Philippe            Maître charpentier, enseignant, conseiller communal, Bière
Moreau Shmatenko Léa            Assistante d’enseignement à l’Université de Genève, Morges
Gay Pierre-Georges            Constructeur de bateaux, Morges
Gutknecht Chloé            Conseillère en voyages, Clarmont
Durussel Xavier            Informaticien de gestion breveté et curieux, musicien, Morges
Descuves Anne            Cheffe de service en santé sexuelle, présidente du conseil général, Allaman
Maury Yannick            Enseignant, cons. comm., secrétaire du Conseil de Montherod, Cossonay
Béguin Béatrice            Gestionnaire culturelle, conseillère communale (2006-2016), La Sarraz
Jaquet Pierre-Alain            Chargé de projet à l’État de VD, prés. Verts du district, Aclens
André Antoine            Père, formateur d’adultes, objecteur de croissance, Morges

 

Pour tout renseignement complémentaire
Pierre-Alain Jaquet, Aclens, président des Verts du district : 076 479 08 95
Raphaël Mahaim, Pampigny, député : 079 769 70 33
Sylvie Podio, Morges, députée : 078 797 47 58

Actions diverses, Élections communales 2016

Rencontre publique d’information et d’échange jeudi 19h, Morges

2015-11-18 08_03_41-morgesrecto1morgesverso

 

 

 

 

 

 

 

Le jeudi 19 novembre à 19h, les verts de Morges vous convie à une rencontre publique d’information et d’échange à la Maison des associations (sous la patinoire).

Participe et engage-toi pour Morges, élections communales de février 2016.

Construisons notre ville ensemble.

 

Tu as des questions avant de venir ? Ou bien tu ne peux pas venir, n’hésite pas à contacter un de nos élus actuel.

Yvan Christinet, Les Uttins, yvan.christinet@verts-vd.ch  078 624 06 07
Laurence Lambert, La Gottaz, laurence.lambert@verts-vd.ch 079 559 03 39Sylvie Podio, Couvaloup, sylvie.podio@verts-vd.ch 078 797 47 58
Pascal Gemperli, La Grosse-Pierre, pascal.gemperli@verts-vd.ch 078 892 85 82
Xavier Durussel, Chanel, xavier.durussel@verts-vd.ch 079 272 18 26
Janine Devaud, Av. de Plan, janine.devaud@verts-vd.ch 021 801 94 09

Actions diverses, Morges

« Ecojardins Morges » se présente

Les jardins potagers urbains sont à la mode. Les Verts, faut-il le dire ? soutiennent fortement ce mouvement. A Morges, c’est un petit groupe de conseillères et conseillers communaux Verts qui ont ainsi été à l’origine de l’association qui, aujourd’hui, s’appelle Ecojardins Morges : une structure faîtière minimaliste pour « chapeauter » les jardins bio urbains.

DSC_0616

Visite de Vogeardin lors de la sortie annuelle du 2 mai 2015

Le premier jardin a été créé en 2013 sur un terrain prêté gracieusement par la Ville de Morges, dans le quartier de la Vogéaz. Baptisé de ce fait Vogeardin, c’est avant tout une aventure de quartier – même si des personnes y contribuent de toute la ville… et au-delà ! –. Travailler ensemble des parcelles qui appartiennent à tous ; poursuivre parfois par un apéro, voire un repas pris ensemble ; organiser des fêtes où l’on invite le voisinage… voilà qui crée des liens de quartier, rassemble des solitaires, enseigne l’effort à fournir pour récolter tomates ou navets, rappelle la vraie saison de chaque légume… apprend, aussi, à négocier, parce que tout le monde n’a pas toujours les mêmes idées, les mêmes valeurs, les mêmes refus…

A Vogeardin, nous insistons toujours sur le fait que chacune, chacun est bienvenu-e, même ignare en jardinage, même de santé fragile, même ne pouvant plus se baisser… C’est être ensemble qui est le plus important !

DSC_0620

Le jardin est bio

L’intérêt de quelques maîtresses a également permis la participation de l’école voisine. Les enfants adorent semer des graines et voire pousser les choses, arroser soigneusement chaque planton. Ils sont plus que fiers à l’heure de montrer à leurs parents les belles plantes qui en résultent, de les leur nommer…

Le merveilleux d’un tel projet, c’est à quel point « tout se trouve » comme par magie. Besoin de dalles ? Une personne sait où en trouver. Besoin de plantons ? Un magasin de la région nous offre ses fins de séries. Besoin de construire un coffre à outils ? Un architecte nous propose les planches d’un chantier arrivé à terme… Voilà qui n’arriverait pas sur un jardin privatif !

Les trois volets constituant un développement durable sont ainsi développés par un tel jardin : social, par la vie de groupe et les liens de quartier qu’il suscite ; économique, en enseignant la valeur des choses (les légumes du marché semblent tout à coup bien bon marché…) ; écologique enfin, en donnant le goût du bio, en montrant les difficultés aussi (ah, les discussions autour de « comment venir à bout des limaces sans granules toxiques »…)

Un deuxième jardin est né en 2014 à Préverenges, sur le terrain privé qui entoure une villa. De ce fait, n’y jardine pas tout à fait qui veut : il faut d’abord s’entendre avec le groupe déjà constitué, lui-même réuni au départ par les propriétaires de la maison. Mais que les intéressé-e-s se rassurent : ceux-ci sont très, très ouverts…

Le petit dernier-né de nos jardins date du printemps 2015. Il occupe un grand bac décorant la cour intérieure d’un bâtiment récent au centre de Morges. Il a été développé par quatre co-propriétaires qui ont préféré « faire eux-mêmes » un mini-jardin potager que voir un jardinier cultiver de belles fleurs en leur nom. Chaque propriétaire a « ses » plantes, mais le travail est en partie partagé et, bien sûr, ce travail renforce les liens entre voisins.

Les échanges entre jardins – pour des fêtes, des gros travaux, des visites de découverte – sont vivement encouragés. Nous espérons voir se développer, dans les prochaines années, un véritable réseau de jardins urbains ou péri-urbains, bio, et partagés.

Ecojardins Morges invite toute personne intéressée :

Que vous ayez 1 m2 ou 1000, au soleil ou à l’ombre, en pente ou à plat, peu importe : jardiner c’est toujours sympa.

 

Brigitte Coendoz, Claudine Dind, Christine Dubochet, Antoine André, Philippe Beck
Verts de Morges

Actions diverses

Une initiative savoureuse sous le signe de l’alimentation

Pour la première fois cette année, les Verts du district de Morges ont décidé de proposer à leurs membres et sympathisant-e-s une sortie d’une journée en lieu et place du traditionnel repas annuel. Cette journée du 2 mai 2015 était placée sous le thème de l’alimentation biologique.

Pour commencer, nous nous sommes rendus à Riond-Bosson, où la Ville de Morges nous a mis un local à disposition. Ce fut l’occasion d’écouter Philippe Kovar, apiculteur, à propos du miel bio, de sa production et des problématiques actuelles concernant les abeilles. Mais ce fut surtout l’occasion de goûter aux différents miels produits par M. Kovar et son épouse, avant de poursuivre notre périple.

Nous avons ensuite pris le chemin du quartier de la Vogéaz, où Philippe Beck nous a présenté « Vogeardin », un jardin biologique en travail partagé. Fini le temps où chacun travaillait son propre petit lopin de terre, ce projet vise à créer une réelle collaboration entre les jardiniers amateurs, dans un jardin communautaire où chacun partage son savoir-faire. Au final, quoi de plus vert qu’un jardin partagé ?

Puis, nous avons fait halte au Domaine de la Pêcherie à Allaman, tenu par M. Dominique Streit, qui rassemble environ 14 hectares de production biologique de kiwis. Le responsable des lieux nous a expliqué avec passion les tenants et aboutissants de son activité fruitière, captivant par là même son public vert, pendu à ses lèvres. Nous avons appris, entre autres, qu’Allaman produisait environ 80% de la production suisse de kiwis.

La visite du Domaine a été suivie par un succulent repas, préparé avec gentillesse par nos hôtes allamanais. Il va sans dire que les mets locaux qui ont été servis nous ont régalés.

Pour clôturer cette journée, quoi de mieux qu’une ultime dégustation, de vin cette fois-ci ? Nous avons donc visité « La Capitaine » à Begnins, où Reynald Parmelin, propriétaire et  oenologue de ce domaine viticole, a su nous renseigner sur ses produits. Son domaine est en effet le premier du canton de Vaud à avoir produit du vin bio. C’est finalement après une magnifique dégustation que nous avons pris congé les uns des autres et que cette journée a pris fin, alors qu’arrivaient au loin les premiers nuages.

Actions diverses

Un poireau pour l’Indépendance

Les Verts du district de Morges distribuent des poireaux aux vaudois

Les Verts du district de Morges en pleine distribution de poireaux à l’occasion de l’anniversaire de l’Indépendance vaudoise. Question lancinante :  pourquoi diable des poireaux ? La réponse  spontanée est: “parce que le poireau a la même couleur que le drapeau cantonal”. Vert et blanc.  Certes.  Je rajouterai que dans “vert et blanc” il y a d’abord et surtout Vert ! Bien sûr ! L’écologie inscrite jusque dans notre drapeau !

En fait la vraie vérité est un peu différente mais quasi mathématique : qui dit poireau, dit papet, et qui dit papet dit vaudois. poireau = papet = Vaud. CQFD.

Aujourd’hui les Verts offrent ces ces légumes symboliques et de saison pour marquer l’Indépendance de notre beau canton. Les Verts s’engagent pour préserver l’environnement et l’harmonie entre toutes les personnes qui habitent ici, loin de tout isolationnisme et xénophobie. Faire preuve d’ouverture tout en préservant la nature, c’est pour cela que s’engagent jour après jours vos élu-e-s Verts !

Actions diverses

Visite de la déchetterie de Préverenges

Samedi 6 avril dernier nous fûmes quelques-uns d’entre nous les Verts du district à explorer la déchetterie de Préverenges, sur l’invitation de notre ami et municipal Pierre-Georges (Gay). Je pourrais dire « dommage ! » vu le peu de nombre de personnes ayant répondu par la positive, mais comme il n’est pas de bon ton pour nous les Verts de nous montrer « négatifs » ou moralisateurs par les temps qui courent, je ne le dirai pas;-). D’autres occasions se donneront.

La multiplicité des bennes, des sacs et autres contenants devant recueillir les déchets  valorisables est au nombre de ceux-ci, bien évidemment : pas loin de 60 !

60 types de déchets qui sont récupérés, réacheminés dans des lieux où ils seront traités et retraités afin de servir à nouveau.
Ce sont Messieurs PELLA, père et fils, de la société  DESA basée à Epalinges, « in charge » comme on dit, qui nous ont donné des explications.

Ces spécialistes se tiennent au courant très régulièrement des débouchés possibles (ou non!) de tel ou tel déchet, ce qu’il est possible encore d’en faire. Bref un travail de réactualisation des informations qui fait partie intégrante de leur cahier des charges.

En annexe vous trouverez quelques photos rapportées de cette visite, notamment des grands panneaux sur lesquels il  y a une fiche signalétique de chaque type de déchet : je vous laisse le soin de les découvrir, et n’hésitez pas à abuser de la fonction zoom de votre logiciel pour photos  pour y découvrir des infos intéressantes notamment sur la durée de vie des déchets, sur les faux cousins (ce plastic n’est pas le même que celui-ci qui lui ressemble, idem pour l’aluminium ou plutôt les aluminiums devais-je dire).

Exemple de déchetterie perfectible ( mais à l’idéal nul n’est tenu)  à suivre à mon sens. Autre option : s’ associer à elle, car elle présente des infrastructures suffisantes pour accueillir d’autres (petites) communes avoisinantes. Si je dis cela, c’est aussi parce que  je suis citoyen d’une commune  voisine  qui manque cruellement de débouchés à ce niveau actuellement : Denges.

Patrick Goette

Actions diverses

Les Verts du district de Morges en visite de la Maison de la Rivière, à Tolochenaz

Par Philippe Beck

Samedi 13 octobre, notre section invitait ses membres et sympathisants à une sortie à la Maison de la Rivière, ambitieux projet situé près de l’embouchure du Boiron, à Tolochenaz.

Lancé par le prof. Jean-François Rubin, biologiste, ce projet de recherche et d’éducation à l’environnement a pris place sur l’ancien site d’une poudrière. Les bâtiments sont encore en construction, les environs seront ensuite remodelés, mais d’ores et déjà les visiteurs se succèdent pour de passionnantes visites thématiques. De nombreuses classes d’école, notamment, profitent du savoir et des savoir-faire de M. Rubin et de ses collaboratrices et collaborateurs.

Sous la houlette du Prof. Rubin, notre groupe a remonté les rives du Boiron, de son embouchure jusqu’à Lully, admirant de très beaux paysages et appréciant les savoureuses anecdotes de notre guide, portant autant sur l’historique du projet, souvent digne d’un polar, que sur les poissons dont l’étude est l’objet initial de la Maison de la Rivière.

Saviez-vous que les truites dites de rivière et celles dites de lac sont en fait une seule et même espèce ? Saviez-vous que grâce aux efforts, à l’ingéniosité et à l’immense patience du prof. Rubin, les truites et autres poissions peuvent maintenant remonter le Boiron sur 25 km ?

Non ? Eh bien… Nous ne le savions pas non plus avant cette belle journée – conclue comme il se doit par un apéro, après avoir fait le tour du chantier et imaginé les futures installations : laboratoires, canal amenant des poissons du Boiron vers la Maison, bassins d’observation, logements pour le pêcheur du coin et pour des étudiants en cours de recherches…

Ah ! oui : le célèbre sous-marin « F.-A. Forel », de Jacques Piccard (1979) peut aussi être non seulement admiré, mais même visité sur place – au prix de quelques reptations qui nous ont valu de beaux fous-rires.

Un seul regret : que pas davantage de nos membres n’aient profité de cette après-midi ; se divertir ensemble tout en s’instruisant, c’est aussi, je crois, une valeur des Verts !