Une photo de Valérie Mausner Leger
Valérie Mausner Léger
Chemin d'Orbemont 16
1260 Nyon
078 890 12 90

Une croissance orientée pour une nature préservée.

Pourquoi je m’engage
Face au changement climatique, à l’extinction massive de notre biodiversité, à la pollution de nos cours d’eau, à l’épuisement des ressources naturelles, et à la répartition inégalitaire des fruits de la croissance, je m’inquiète de l’avenir incertain de mes trois enfants, jeunes adultes.
Si aujourd’hui les Vaudoises et les Vaudois bénéficient d’un environnement privilégié, le modèle actuel destructeur menace notre prospérité et laisse de nombreuses personnes désespérées.
Convaincue qu’un chemin existe, je soutiens une vision de société inclusive, solidaire et porteuse de sens et de construire une économie locale dans un environnement social responsable, animé par une conscience écologique forte.

Comment ?
La direction : transformer le modèle économique pour le rendre durable, c’est-à-dire en respectant les ressources d’une seule planète.
1. En remettant des circuits économiques courts et locaux.
2. En visant davantage d’autonomie énergétique.
3. En mettant en place une politique environnementale ambitieuse et cohérente pour la population
4. En proposant au citoyen des produits irréprochables à tous points de vue.

Retrouvez mon blog sur Le Temps.

Formation et expérience

Titulaire d’un diplôme d’HEC et au bénéfice d’un Master en systèmes d’information.
Après une première expérience dans l’audit et le conseil, j’ai développé mon savoir-faire au sein d’entreprises privées internationales, alternant des fonctions de gestion de projet et de la conduite d’équipes.

Ma rencontre avec le développement durable

En poste aux Achats, mon entreprise signe le Pacte Global des Nations Unies dont les 10 principes recouvrent la protection de l’environnement, la lutte contre la corruption, les droits humains et les normes internationales du travail. Je comprends alors que la mise en œuvre de ce Pacte représente un travail en profondeur de longue haleine.

Arrivée en Suisse, j’ai été Directrice des Achats en entreprise privée, puis ai intégré le service juridique de l’État de Vaud pour conduire deux réformes judiciaires d’envergure : procédure civile et nouveau droit de la protection de l’adulte et de l’enfant.
Souhaitant avoir un impact concret sur l’avenir de la planète, j’ai orienté ma carrière dans le domaine des déchets et de l’économie circulaire. Depuis 2008, j’accompagne les collectivités romandes et les communes en tant que consultante pour la gestion des déchets.
J’enseigne l’économie politique à la HEG à Carouge aux étudiants de Bachelor, j’interviens avec plaisir à la HES-SO sur le développement durable, forme ponctuellement des adultes dans les domaines des achats et de la gestion de projet.

Mandat politiques 

  1. Conseillère communale à Nyon,
  2. membre de la Commission de Gestion, présidente en 2017 et 2018.

En juin dernier, nous avons initié un dialogue inter-partis autour de l’urgence climatique.

Mandats associatifs

  1. Membre du Comité stratégique de Nice Future : implication sur le site des initiatives de transition Nicetransition.org.
  2. Depuis 2017, co-fondatrice de l’association locale Demain-la-Côte qui s’engage dans l’agriculture urbaine, les énergies renouvelables et la consommation sobre
  3. Membre du Comité du Festival du Film vert de Nyon
  4. Autre engagement: éco-volontaire à “Expe MED : stop plastic in the sea”.

Mes thèmes favoris :
– L’économie résiliente et régénératrice, l’alimentation biologique, le rapprochement des agriculteurs et des consommateurs, la souveraineté alimentaire soutenu par une fiscalité écologique adaptée.
– La préservation de la biodiversité.
– La gestion des déchets, l’économie circulaire, la réutilisation et la lutte contre les gaspillages d’emballages, de nourritures et d’objets.
– La politique familiale qui permette aux couples de mettre au monde le nombre d’enfants souhaités et une société inclusive retrouvant les liens entre les différentes générations.
– Une politique internationale cohérente avec une vision humaniste du monde pour des échanges internationaux équitables.
– La justice sociale, la répartition équitable des revenus.
– La mobilité efficiente des transports publics visant la souveraineté énergétique.