Une photo de Raphaël Mahaim
Raphaël Mahaim

Né le 31 décembre 1983, marié, 2 enfants.

Visitez le blog de Raphaël Mahaim

Formation – Profession

  • Licence en droit à l’UNIL (2007)
  • Bachelor en sciences de l’environnement à l’UNIL (2007)
  • Certificat de formation continue en économie et finances publiques (UNIFR 2009)
  • Doctorat en droit à l’UNIFR (2014) (prix de la recherche sur l’environnement 2013-2014)

Avocat à Lausanne et chargé de cours (droit public) à l’UNIL.

Mandats politiques et associatifs 

  • Député au Grand Conseil depuis juin 2007, réélu en 2012 et 2017
  • Président de la commission parlementaire des affaires extérieurs (2012 – ) ; vice-président de la commission de haute surveillance de l’ordre judiciaire (2012-2013)
  • Conseiller communal à Echichens (juin 2006 – août 2009)
  • Co-président des Verts du district de Morges (2006 – 2009)
  • Membre du bureau des Verts vaudois depuis mai 2009, puis vice-président de 2012 à 2013
  • Membre du Conseil de fondation de l’Espace culturel des Terreaux depuis 2013
  • Membre du Conseil de fondation de la Cité radieuse (institution pour personnes en situation de handicap)
  • Co-président du Comité d’initiative “Vivre et voter ici” pour les droits politiques des étrangers sur le plan cantonal (2008 – à ce jour)
  • Membre du comité des juristes progressistes VD
  • Membre de la commission politique du NOMES VD
  • Membre de l’ATE, du WWF, de foraus, de PUSCH (Praktischer Umweltschutz Schweiz) et de l’ASDPO (association suisse du droit public de l’organisation).

Articles de presse

Voir la page des articles parus dans la presse romande.

Publications scientifiques 

Voir la page des publications scientifiques de Raphaël Mahaim.

Intérêts

Photographie animalière, ornithologie, football, tennis, ski de randonnée, haute-montagne, voyages

Pourquoi je m’engage

  • Pour une politique environnementale ambitieuse
  • Pour l’ouverture au monde et aux autres
  • Pour l’innovation
  • Pour une prospérité qui profite à tous
  • Pour le long terme
  • Pour les générations futures
  • Pour l’intérêt général

Mais aussi, pour une liste non-exhaustive de thèmes qui me sont chers: un futur sans énergie nucléaire, le développement des technologies propres, la protection de la biodiversité et du paysage, une politique migratoire humaniste et respectueuse des droits fondamentaux, un aménagement du territoire durable, des institutions transparentes, une justice accessible à tous, une politique climatique ambitieuse, un renforcement des instruments démocratiques, une politique internationale fondée sur l’ouverture et la tradition humanitaire de la Suisse, une fiscalité plus équitable, une politique de la santé orientée vers la prévention et les besoins des patients, un système de formation de qualité, la défense du service civil, l’augmentation de l’aide au développement, un politique culturelle visionnaire, etc.