Une photo de Nkiko Nsengimana
Nkiko Nsengimana

Né le 8 février 1956, marié, 2 enfants.

Formation et profession

  • Docteur ès sciences politiques de l’Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales et de Développement, Université de Genève.
  • Licencié/master ès sciences politiques de l’Université de Lausanne.
  • Adjoint à la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale, Lausanne.

Mandats politiques

  • Conseiller communal lausannois.
  • Membre du Comité des verts vaudois, animateur du groupe thématique « Solidarité internationale ».

Engagements sociaux et citoyens

  • Membre de la commission de gestion de l’ASLOCA Lausanne.
  • Président d’Innovations et réseaux pour le développement – IRED.
  • Membre de Pro Natura.
  • Membre de Collectif Beau-Lieu, membre du comité référendaire contre la Tour Taoua.
  • Membre d’Amnesty International.
  • Membre de la Déclaration de Berne

Fibre verte

Nos habitudes alimentaires sont les premiers responsables du réchauffement climatique. En effet, l’élevage industriel rejette à lui seul plus de quantités de gaz à effet de serre que l’ensemble du secteur transport. En tant que consom’acteurs, nous avons les cartes à jouer pour favoriser les produits issus de l’agroécologie et de l’élevage extensif.

Une économie ouverte assume localement ses responsabilités sociales et promeut au niveau global le commerce équitable et respecte les droits de l’homme.

Une société solidaire l’est surtout envers les plus faibles et les plus démunis des siens, elle assure aussi le dialogue et le relais intergénérationnels. Les propositions de réduction des normes de l’aide sociale, sans proposer d’alternative en termes d’emploi ou de prise en charge durable, sont à combattre, car ils stigmatisent les pauvres.

Initiatives déposées devant le Conseil communal

2015.01.20 – Stop à la discrimination des plantes exotiques envahissantes – Place aux plantes indigènes dans le commerce et jardin – postulat – Nkiko Nsengimana, Séverine Evequoz et Nicole Graber.

2014.06.17 – Sus aux plantes envahissantes – interpellation – Nkiko Nsengimana, Séverine Evequoz et Nicole Graber.

2013.11.05 – Redéfinir la politique communale visant à encourager l’intégration – postulat – Nkiko Nsengimana et Pierre-Yves Oppikofer.

2012.10.09 – Nous avons la loi, ils ont le temps – postulat – Nkiko Nsengimana et crts.

2012.10.09 – Lausanne consommerait-elle autant de coke qu’Amsterdam ? Pour un état des lieux et le développement de stratégie de lutte contre le trafic de drogue et le blanchiment d’argent – postulat – Nkiko Nsengimana et crts.

2011.02.23 – Pour un plan d’action communal en faveur de l’emploi et de soutien à l’insertion professionnelle – motion – Nkiko Nsengimana et Pierre-Yves Oppikofer.

2011.02.15 – Soutien de la Ville de Lausanne au projet pilote « Mentorat Emploi Migrants » de l’EPER (Entraide Protestante suisse) pour l’insertion professionnelle des migrantes et migrants – motion – Nkiko Nsengimana et Pierre-Yves Oppikofer.

2010.04.27 -Pour l’étude des mécanismes réglementaires modérant l’endettement lausannois – postulat – Nkiko Nsengimana et Pierre-Antoine Hildbrand et crts.

2008.06.27 – Pour un plan d’action d’amélioration de l’efficacité énergétique – postulat – Nkiko Nsengimana.
2008.01.03 – Pic pétrolier et Métamorphose – Interpellation ordinaire – Nkiko Nsengimana.

Centres d’intérêts et compétences

  • Développement durable.
  • Politique sociale.
  • Libertés et sécurité
  • Relations internationales