Une photo de Isabelle Mayor
Isabelle Mayor

Née le 13 avril 1969 à Morges, originaire d’Oron-le-Châtel (VD).

Je travaille depuis 2001 comme responsable de l’animation d’une association à but non lucratif qui organise des camps de vacances en Suisse et en Europe, pour des enfants de 4 à 16 ans. Dans ce cadre, je mets en place et organise des camps de vacances, j’engage les quelques 200 jeunes adultes qui travaillent comme monitrices, moniteurs et responsable des camps, je m’occupe des formations que suivent les équipes d’animation et je supervise les 95 camps organisés chaque année.

 Formation et expériences professionnelles

  • Licence en Sciences Sociales et Pédagogiques obtenue en 1993 à l’Université de Lausanne
  • Animatrice au Centre de loisirs de Vevey, qui accueille des adolescents de 13 à 18 ans (1997 – 2001)
  • Chargée de mandat pour le programme VIH SIDA, projet “Femmes et SIDA : intervention auprès des jeunes filles en formation extra-scolaire” (1997 – 1998)
  • Responsable des publications en français et du matériel promotionnel pour la Section suisse d’Amnesty International (1996 – 1997)
  • Veilleuse de nuit au Centre pour Adolescents de Valmont à Lausanne (1990 – 1997)

Engagements associatifs

  • Membre du comité du GLAJ-Vd (Groupe de Liaison des Activités de Jeunesse) de 2001 à 2010, qui a activement participé à la mise sur pied de la LSAJ au niveau vaudois (Loi sur le Soutien aux Activités de la Jeunesse, adoptée par le Grand Conseil en avril 2010)
  • membre du conseil de la Fondation pour les Musiques Actuelles (FMA) de 2003 à 2007, qui a créé la salle de concerts “Les Docks” à Lausanne en décembre 2005
  • animatrice au bus STOP SIDA de Lausanne
  • responsable du groupe des Hautes Ecoles Lausannoises d’Amnesty International
  • participation au “6th International Congress on Adolescent Health” & “Youth for Youth Health Conference” à Vancouver
  • animatrice d’une ligne téléphonique des “jeunes pour les jeunes”, en collaboration avec le Planning familial de Renens
  • membre du comité du Centre culturel de Grand-Vennes, Ville de Lausanne (organisation, entre autre, des soirées “Trafic de Nuit”)

Expérience politique

Conseillère communale de 2001 à 2015
Présidente du groupe des Verts au Conseil communal en 2004
Co-présidente du groupe des Verts au Conseil communal de 2009 à 2012

Objets déposés au Conseil communal lors de la législature 2011-2016

  • 05.06 – Demande d’un plan directeur de l’alimentation : pour une alimentation de proximité, responsable et festive ! – Postulat
  • 10.09 – Nous avons la loi, ils ont le temps ! – Co-signataire du postulat de Nsengimana Nkiko
  • 10.09 – Lausanne consommerait-elle autant de coke qu’à Amsterdam ? Pour état des lieux et développement stratégies lutte contre trafic drogue et blanchiment argent – Co-signataire du postulat de Nsengimana Nkiko
  • 06.05 – La Police du commerce se trompe-t-elle de cible ? – Co-signataire de l’interpellation urgente de Litzistorf Natacha

Objets déposés au Conseil communal lors de la législature 2006-2011

  • 09.12 – Ne rasons pas l’immeuble de l’avenue de la Gare 39 ! – Interpellation urgente
  • 07.01 – Arche, pont, culture et politique – Interpellation urgente
  • 10.27 – Tunnel St-François, Métro M3 prochain arrêt conseil communal, SVP ! – Interpellation urgente
  • 01.19 – Deux roues motorisés : quelle politique de stationnement la Municipalité suit-elle? Exemple de la Place Pépinet – Interpellation co-signée avec Vincent Rossi
  • 02.02 – Mendicité à Lausanne pour une étude approfondie de solutions des points de vue de la protection de l’enfance, sanitaire, juridique et humain – Postulat
  • 04.13 – Pour une journée hebdomadaire sans viande ni poisson dans les réfectoires scolaires communaux lausannois à la (re)découverte du goût – Postulat
  • 02. 01 – Bénévolat des jeunes pour les jeunes : un réel encouragement!  – Postulat

 Goûts et couleurs

La défense de l’environnement me tient à coeur depuis mon enfance : de ma première cotisation à Greenpeace et au WWF jusqu’à mon engagement politique en 2001, prendre fait et cause pour la défense de la nature au sens large est une évidence pour moi. Avec mon expérience politique, la question de l’alimentation s’est imposée à moi, car aborder ce thème amène de facto à toucher aux questions fondamentales :

  • de l’impact environnemental que nous produisons pour nous nourrir,
  • de la souffrance que nos modes d’alimentation imposent aux animaux,
  • des possibilités insoupçonnées et incroyablement diversifiées d’une alimentation sans produits animaux,
  • de l’importance de mettre du fun dans nos assiettes, afin de mettre en avant les goûts, les couleurs et la provenance de nos aliments,
  • de l’information et de la responsabilisation de tout un chacun sur notre manière de consommer.

De même, il est crucial à mes yeux de s’engager pour :

  • des relations Nord-Sud équitables ainsi qu’une meilleure redistribution des richesses,
  • un accès inconditionnel à l’instruction, notamment pour les fillettes et les femmes partout dans le monde,
  • empêcher que des multinationales comme Monsanto ou Syngenta puissent indéfiniment s’enrichir en appauvrissant la diversité et la fécondité de la nature.

Tous ces sujets participent de manière interdépendante à améliorer la qualité de vie des êtres humains et de la nature au sens large sur notre si belle planète.