Une photo de Anne Berguerand
Anne Berguerand

Née le 28 avril 1965 à Sierre.

Célibataire et maman de deux enfants adultes et étudiants.

Formation

Études gymnasiales en section scientifique au Lycée Collège des Creusets à Sion
Diplôme de Technicienne en radiologie Médicale en 1986.
Diplôme de massage thérapeutique chinois en 2001.
Formations diverses en aromathérapie, fleurs de Bach et diverses approches de massages énergétiques.

Expérience professionnelle

J’ai toujours travaillé essentiellement dans le cadre de la radiologie, médecine nucléaire, en hôpital, clinique et centre privé.

Je travaille actuellement dans un centre d’imagerie à Lausanne.

Engagements associatifs

J’ai participé à la promotion et l’organisation du festival Hot Point à Lausanne de 1987 à 1989.
Je suis membre des associations “E la nave va”, ADER et Bioconsommacteurs ainsi que de la coopérative P2r (Panier bio à 2 roues)
J’ai fonctionné pendant 5 ans comme secrétaire de l’association “le 11 septembre en question”, poste que j’ai quitté en 2012 tout en restant membre.

Expériences politiques

Conseillère communale depuis 2017
Je me suis engagée chez les Verts en 2007 et participe à au groupe thématique Solidarité internationale des Verts vaudois.
Je me suis portée candidate au Conseil communal de Lausanne en mars 2011 et en mars 2016 et au Grand Conseil en 2012.
Je participe régulièrement aux stands des Verts, que ce soit pour les campagnes électorales ou pour les récoltes de signatures, car je trouve important d’être en contact direct avec la population ; je me qualifie de « Vert(e) de contact » !
Je suis, depuis juin 2013, membre du comité des Verts lausannois.
Mon adhésion chez les Verts est, petit à petit, devenue pour moi une évidence. J’y retrouve la défense des valeurs qui me sont chères. La préservation de notre environnement passe par une multitude d’actions, quelles soient locales ou plus globales. Je souhaite que le canton de Vaud et la ville de Lausanne puissent devenir le plus autonome possible au niveau énergétique grâce aux énergies renouvelables, à une gestion efficace de la consommation et à un encouragement à l’assainissement des bâtiments.

“Que ton aliment soit ta seule médecine” disait Hippocrate, c’est pourquoi je souhaite que nos agriculteurs vaudois puissent aisément se « convertir » au Bio pour que nos aliments, nos terres et nos eaux ne soient plus contaminés par les pesticides chimiques et que chacune et chacun ait accès à une nourriture la plus propre possible et de qualité, grâce à l’agriculture biologique locale et de saison.

Je souhaite que chacune et chacun puisse respirer un air de moins en moins pollué grâce à des transports publics répondant aux besoins d’un maximum de Lausannoises et Lausannois et ainsi trouver des moyens de diminuer le trafic motorisé individuel.

Tous ces souhaits tendent vers le respect absolu de chaque être humain et de notre environnement. Tous ces souhaits vont dans la recherche de l’équilibre entre l’environnement, le social et l’économie.