Non classé

Taxis lausannois : oui à l’évolution, non à la loi de la jungle

L’arrivée de la société Uber dans la région lausannoise a suscité des craintes, des débats et aussi un certain engouement. La particularité des services qu’elle offre est d’être, de prime abord, difficile à classer et à appréhender dans les cadres habituels. Cette modernité semble parfois lui assurer une large sympathie… Pourtant, la jolie étiquette d’économie du partage est trompeuse : loin de promouvoir la mise en commun, Uber ne fait qu’introduire par les interstices des règlements une concurrence brutale à côté de laquelle les cas de sous-enchère salariale qui défraient la chronique dans le secteur de la construction font pâle figure.
Les Verts ne veulent pas défendre aveuglement une corporation, car ils estiment que le système actuel des taxs doit impérativement se moderniser et font des propositions en ce sens. Ils refusent cependant que Uber ne suive pas les règles qui protègent les travailleurs et l’environnement.

Lire la prise de position