Lausanne

Vous prendrez bien un peu… de fair trade?

Nous avons distribué à la gare des coeurs en chocolat bio et issu du commerce équitable, en écho à notre soutien au Conseil communal de la distinction “Fair trade Town”* portée par Action de carême, Pain pour le prochain, Magasins du monde, MAx Havelaar, l’EPER et Helvetas.

Proposée par notre candidate Natacha Litzistorf, cette proposition a été refusée par le Conseil communal, mais nous continuons à défendre le commerce équitable!

Le commerce équitable est un levier puissant pour le développement des producteurs dans les pays les plus défavorisés, permettant la réduction des inégalités. C’est acheter “au Sud” des produits qu’on ne peut pas cultiver en Suisse, issus d’une production qui veille à :
– une juste rétribution des producteurs
– un environnement de train sain, sûr et à un salaire décent pour les travailleurs et travailleuses
– des prix abordables et transparents pour les consommateurs.

Ce n’est donc pas une concurrence à notre agriculture suisse. C’est un complément à notre politique Verte de consommer local, de saison tout en protégeant notre santé et notre environnement.

* Fair trade town est une campagne internationale menée dans 24 pays qui vise à promouvoir, par une démarche volontaire, un commerce équitable auprès de tous les acteurs d’une ville.

Lausanne

Les Verts invitent à déguster leur bière de campagne, importée d’Ouchy en m2.

Les Verts lausannois aiment les produits locaux et bio. Ils aiment aussi la convivialité et la qualité. Ils allient le tout, jeudi soir, lors d’une dégustation publique de bière artisanale venue d’Ouchy.

Les Verts s’engagent sans cesse pour valoriser les produits locaux et l’artisanat ainsi que pour faciliter les échanges de proximité. Pour que la consommation d’alcool reste un plaisir convivial, la dégustation est aussi l’occasion de faire passer un message de prévention.

En effet, apprendre à déguster une boisson alcoolisée de qualité et riche en saveurs est un des meilleurs moyens pour combattre l’idée que toute boisson alcoolisée sert uniquement à l’alcoolisation, et ainsi s’éduquer soi-même à apprécier ce produit avec modération. De plus, notre bière est produite dans des conditions de respect des matières premières et du résultat final.

Nous invitons donc les passant-es de plus de 16 ans à nous rendre visite sur notre stand à la Place Pépinet, le jeudi 18 février de 18h à 20h. Une gamme de cinq bières artisanales, produites par la Brasserie d’Ouchy, sera présentée et offerte à la dégustation.

La Brasserie d’Ouchy est une micro-brasserie ouverte récemment par un candidat Vert, Antony Benois. Ses bières sont pour la plupart produites avec du malt bio, selon des recettes variées et reconnues. Elles sont livrées en m2 à la Place Pépinet.

Venez partagez ce moment de convivialité et nous donner votre avis sur les saveurs de la campagne des Verts lausannois !

Intervention communale

Journée sans viande : plus de santé et d’écologie dans l’assiette des petits Lausannois

Les Verts lausannois se félicitent de l’adoption de leur proposition d’organiser une journée hebdomadaire sans chair animale dans les réfectoires scolaires.

Manger autre chose que de la viande ou du poisson une fois par semaine favorise la (re)découverte de goûts et permet l’accès à une alimentation plus variée et festive. Un tel menu favorise également la sensibilisation des enfants à l’impact de la consommation de viande sur leur santé et sur l’environnement.

« Une journée sans viande ni poisson par semaine ne prive personne de rien. Bien au contraire ! » Isabelle Mayor, conseillère communale.

Les Verts sont dès lors très satisfaits du plébiscite de leur proposition que l’on pourrait qualifier d’avant-gardiste (puisque déposée en avril 2010). Les enfants bénéficieront ainsi de la saveur des goûts de saison et de produits locaux et majoritairement bios. Il est aussi positif que la viande ne soit pas présente tous les jours dans leur alimentation, car si l’on tient compte des dernières études en la matière, il est maintenant confirmé qu’une consommation de viande excessive – à cause des matières grasses, mais aussi des pesticides et des antibiotiques – s’avère néfaste.

Plus globalement, c’est tout l’environnement qui souffre de la surproduction et de la surconsommation de viande et de poisson – gaspillage de l’eau et des terres agricoles, destruction des fonds marins, maltraitance animale, etc. Tout en diminuant l’exploitation dangereuse des ressources naturelles, Lausanne fait ainsi un geste concret pour sensibiliser les enfants à leur santé et à celle de l’environnement. Lorsque les grands principes environnementaux peuvent être appliqués de manière réaliste et concrète, c’est, aux yeux des Verts, une belle réussite d’écologie politique !

Lire le postulat du 13 avril 2010

Intervention communale, Isabelle Mayor

Pour une alimentation de proximité, responsable et festive !

Postulat

Demandant un plan directeur de l’alimentation : pour une alimentation de proximité, responsable et festive !

Nous sommes ce que nous mangeons, c’est bien connu ! Bien manger est un gage de bien-­‐être, une source de satisfaction gustative indéniable, un moment de partage convivial, ainsi qu’une opportunité de découvertes multiples en termes de goûts, de saveurs et de couleurs.

Mais que veut dire « bien manger » ? Et quel est l’impact de l’alimentation sur notre santé et sur la qualité de notre environnement ? De nombreuses études mettent l’accent sur l’importance de l’alimentation dans ces deux domaines. Si Lausanne a su se montrer pionnière en la matière l’adoption du label Fourchette verte dans les établissements scolaires et parascolaires, avec l’organisation de la « Semaine du goût », en s’associant à l’« International Restaurant Day » qui invite la population à devenir chef d’un jour, ou encore en instaurant des collations saines dans les collèges, le groupe des Verts estime que notre Ville peut aller plus loin dans la mise en valeur du bien-­manger 1.

Toutefois, une harmonisation des bonnes pratiques, voire un « nivellement par le haut » de la qualité de l’offre alimentaire de la Ville semble nécessaire. Afin d’aller dans le sens des conclusions des études mentionnées plus haut, le groupe des Verts souhaite que la Municipalité donne l’exemple en matière d’alimentation partout où notre Ville prépare, vend, met à disposition de l’alimentation : banquets, accueils, représentations, réceptions, APEMS, cantines, garderies, restaurants et domaines propriétés de la Ville, établissements publics locataires de la Ville, etc.

Dans cette optique, le présent postulat demande d’élaborer un plan directeur de l’alimentation. Etablir un plan directeur de l’alimentation permettrait en effet de mettre l’alimentation sur un pied d’égalité avec le sport, la culture, l’urbanisme, les jardins familiaux et potagers, etc. Les Verts souhaitent qu’une réflexion globale soit donc entreprise, qui intègrerait notamment les points suivants :

  • instaurer partout où cela n’est pas impossible une alimentation de saison, provenant de l’agriculture de proximité, bio et donc sans OGM
  • pour les aliments devant être importés, utiliser partout où cela n’est pas impossible des produits respectant les règles de la protection des animaux en vigueur dans notre pays (ou à défaut respectant des standards respectueux des animaux et de la nature), ainsi que celles du commerce équitable
  • favoriser et promouvoir systématiquement des boissons sans sucre ajouté
  • supprimer l’huile de palme dans les produits proposés et servis par la Ville de Lausanne partout où cela n’est pas impossible
  • faire un état des lieux du gaspillage actuel de nourriture et, cas échéant, faire des propositions concrètes pour le réduire significativement
  • définir une liste de labels que la Ville pourrait appliquer, en se basant sur des inventaires de labels déjà existants dans le domaine de l’alimentation et qui inscrivent dans leurs critères des aspects de développement durable ou mesurant l’impact environnemental de l’alimentation (par exemple « Beelong » de l’Ecole Hôtelière de Lausanne2, « Pro Montagna », « Slow Food », etc.)
  • proposer aux acteurs concernés une formation/sensibilisation sur l’importance de la provenance et de la qualité de l’alimentation
  • étudier les leviers et moyens que la Ville se donne pour faire prendre conscience aux citoyennes et citoyens de l’importance d’une alimentation de qualité, de saison et de proximité : en participant par exemple à des actions festives mettant en valeur les plaisirs de l’alimentation, en aidant à la mise en place de filières de proximité, en agissant au travers des structures scolaires et parascolaires, etc.

Ce plan directeur de l’alimentation devrait, entre autre, aboutir à des objectifs et des directives clairs à l’attention des Services de la Ville et, cas échéant, aux organisateurs de manifestations sur le sol lausannois. Je demande que le présent postulat soit transmis directement à la Municipalité.

Isabelle Mayor

1Être notamment un peu plus volontariste que la réponse municipale à la pétition Gossweiler (2009) «Pour que de la nourriture verte soit proposée de manière exemplaire dans le cadre de manifestations organisées par l’Administration lausannoise»

2 http://www.ehl.edu/fre/Industrie/Indicateur-­‐Alimentaire