Un travail de longue haleine

La qualité de vie, c’est aussi la qualité de ville. Forts de cette conviction, les Verts s’engagent pour des espaces publics encourageant les gens à se rencontrer et à s’approprier leur ville.

Une non-place

Une non-place

Sophie Michaud Gigon, conseillère communale verte et habitante du quartier des Bergières, a demandé à plusieurs reprises à la Municipalité d’agir en transformant l’actuelle non-place en un endroit de vie et de détente convivial. Grâce à une décennie de persévérance, un avenir se dessine pour cet endroit. La difficulté réside dans le fait que la parcelle est en mains privées. Un plan de quartier sera élaboré avec les propriétaires, les associations et les habitants du quartier (cf.intervention de Sophie Michaud Gigon en plénum).

Afin que les habitants montrent aux autorités de quelle place ils rêvent, les Verts et l’Espace 44 ont organisé un concours de dessin en automne 2015.

Et ensuite

2016 verra un addenda au plan de quartier prendre forme. Le projet de la Migros, propriétaire du terrain, est de construire du logement sur son bâtiment et d’embellir toute son entrée en faisant disparaître les véhicules parqués ici et le passage des camions. La Ville de Lausanne a ainsi un levier pour demander l’aménagement d’une place de village conviviale devant le magasin. Influencer la conception d’une place publique sur un terrain privé n’est pas aisé. Et il est frustrant de ne pouvoir pour l’instant compter sur la parcelle voisine mais se contenter d’une petite portion de place. Mais c’est déjà un premier pas.
Les Verts seront, tout comme les habitants du quartier, vigilants à la plus-value du cadre de vie. Pour ce faire, ils s’engagent pour que l’avenue du Grey soit redimensionnée et mieux intégrée dans le paysage urbain.

 

Enfin une nouvelle place aux Bergières (Lausanne Cités du 9 septembre 2015)
Les Bergières attendront leur nouvelle place (24heures du 18 novembre 2015)