Intervention

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les municipaux,
Chères et chers collègues,

Le budget 2017 est déficitaire. Pourtant à son analyse, nous constatons que la Municipalité maîtrise de ses charges. Ainsi, les raisons de ce déficit s’expliquent par des des baisses des recettes, à savoir moins de rentrées fiscales et moins de revenus provenant des réseaux SIL. Elles s’expliquent aussi par les financements de projets initiés lors de la précédente législature, pour la petite enfance et pour la prise en charge des populations vulnérables. Elles s’expliquent par la politique salariale décidée par le Conseil communal en septembre de cette année 2016 au travers du rapport-préavis n°2016/14 « Equitas ». Enfin, elles s’expliquent par des amortissements en 2017 de 10 mios supérieurs au budget 2016.

La conjoncture est cette année moins favorable aux finances lausannoises en ce qui concernent les recettes. Celles-ci sont en diminution. Le budget 2017 reflète une anticipation, notamment en termes de recettes fiscales et démontre la vigilance de la Municipalité dans ce contexte. La hausse des amortissements de 10 millions est forte mais il s’agit là d’un effet mécanique, lié à la planification de la dette. La baisse de recettes en provenance des réseaux SIL reflète majoritairement des baisses de revenus budgétisés pour Multimédia.

Le budget 2017 présenté par la Municipalité est donc fortement influencé par des facteurs externes et ceux-ci sont clairement identifiés.

La perspective d’un plan structurel d’amélioration financière 2 annoncé par la Municipalité permet au groupe des Verts de cautionner le budget déficitaire. Cela démontre qu’elle souhaite garder le cap dans l’efficience de l’utilisation des deniers publics.

Nous sommes conscients que cela sollicitera énormément l’administration communale qui a déjà consenti à de nombreux efforts lors de la précédente législature. Cependant la rigueur dans la maîtrise des charges est indispensable, tout d’abord en respect des contribuables lausannois, mais aussi en regard de périodes conjoncturelles futures moins réjouissantes.

Les dépenses d’investissement à venir en 2017 sont déjà votées à plus 50% par le Conseil communal. La planification présentée reflète des choix politiques, portés et soutenus par le Conseil communal, mais aussi par les citoyens de la ville à en croire les résultats des dernières élections.

La politique d’investissement de la ville est perçue comme favorable au sein de la population et dans les milieux associatifs mais aussi économiques, car ils ont des conséquences positives sur les entreprises locales, sur les emplois et pour habitants de cette ville. Surtout ils concourent au renouvellement écologique du fonctionnement de nos modes d’habiter (coopératives d’habitants; PGA, sécurité, SIP), de vivre ensemble (espaces verts, espace publics), de nous déplacer (tram, bus et mobilité douce), de travailler et de consommer (equiwatt, solane, nativa +, ferme de Rovéréaz,). Ce ne sont là que des exemples.

Les verts soutiennent le compromis permettant de continuer à investir et à fonctionner tout en limitant certaines dépenses. Ils estiment que la Municipalité mène une politique raisonnable et intelligente pour mettre en application de projets, rappelons-le, soutenus par des politiques régionales et fédérales (politique d’agglomération par exemple) et concourant à l’évolution écologique, économique et sociale et à la notoriété de la ville et de toute la région.

Aussi les Verts soutiennent ce budget 2017 car il traduit:

-une stratégie de maintien des activités courante de la commune au niveau de nombreuses politiques publiques et d’efficience dans leur mise en œuvre.

-une cohérence de concrétisation des politiques prioritaires votées par le Conseil;

-une poursuite d’efficacité budgétaire entre les deux plans structurels d’amélioration financière;

-une anticipation des diminutions de recettes

-une politique d’investissement cohérente avec le développement économique, social et écologique de la ville.

 

Séverine Evéquoz et Daniel Dubas, co-président-e-s du groupe des Verts au Conseil communal

Le 6 décembre 2016