Lausanne

Candidatures vertes à la municipalité de Lausanne

Elections communales 2021

La période d’appel à candidature verte à la Municipalité de Lausanne, ayant couru du 1er février au 29 février, a abouti avec le dépôt de plusieurs candidatures. Les Vert·e·s lausannois·e·s remercient Xavier Company, Daniel Dubas et Natacha Litzistorf d’avoir fait acte de candidature, et pour l’énergie, les ressources, et les compétences mises au service du mouvement et de ses objectifs verts. Ces trois candidat·e·s vont désormais poursuivre le processus interne d’audition en vue d’une élection en Assemblée générale prévue début septembre.

La vie politique communale lausannoise reprend peu à peu après de longues semaines de gestion de crise, de confinement, de drames mais aussi d’entraide, de solidarité et de chamboulements sociaux. Cette période a fondamentalement démontré que certains enjeux sont trop universels et trop importants pour être gérés au niveau individuel, ou par les lois du marché. Le COVID-19 a nécessité une action collective et forte de l’Etat, coordonnée, finement renseignée par des experts, et communiquée à la population de manière didactique et sérieuse. Les défis qui nous attendent au-delà de cette pandémie sont de nature similaire, avec comme omniprésentes menaces le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Les Vert·e·s lausannois·es militent pour une société responsable, démocratique, solidaire et ouverte, et ce à tous les niveaux, dont le niveau communal. Nous souhaitons que Lausanne, fraîchement baptisée capitale du climat en 2019, mérite son nom, et prenne de façon exemplaire et proactive le virage de la durabilité forte, écologique et sociale. Il faut pour cela réélire ou élire des personnes déterminées pour porter ces dossiers et concrétiser ce virage urbain et humaniste. Cette prochaine élection marquera la fin du mandat de Jean-Yves Pidoux, après trois législatures engagées au service des habitant·e·s et des causes vertes en ville de Lausanne. Son énergie, ses compétences et son analyse fine ont énormément apporté à la Ville et aux Vert·e·s, qui lui doivent beaucoup pour l’ensemble de son engagement tant communal que cantonal !

Suite à un appel à candidatures lancé aux membres en février, trois personnes se sont annoncées (par ordre alphabétique):

Xavier Company, 32 ans, conseiller communal depuis 2016 et co-président des Vert·e·s lausannois·es depuis 2017, exerce comme avocat au Barreau après avoir suivi une formation en droit et économie à l’Université de Lausanne. Il s’investit activement au sein des Jeunes Vert·e·s et des Vert·e·s depuis près de 10 ans, d’abord à la vice-présidence des Jeunes Vert·e·s vaudois·es, au comité des Jeunes Vert·e·s suisses, puis des Vert·e·s lausannois·es avant d’être élu à la co-présidence. En parallèle, il a développé des expériences et engagements entrepreneuriaux, civilistes et associatifs, notamment au sein de la Brasserie Docteur Gab’s, de l’ATE et de

l’association EyesUp (association active dans la lutte contre le harcèlement sexuel). Ses thèmes de prédilection sont l’énergie, l’égalité, le sport, le social, la mobilité et la sécurité.

Daniel Dubas, 42 ans, conseiller communal depuis 2014, a une formation en sciences politiques et en urbanisme. Cadre supérieur à la Confédération et membre de la direction de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), il est actuellement Délégué du Conseil fédéral à l’Agenda 2030 pour le développement durable. Très actif au sein du délibérant lausannois, il a été successivement vice-président des Vert·e·s lausannois·es, chef de groupe et membre de la Commission des finances, entre autres. Ses sujets de prédilection sont notamment les questions de développement durable, l’urbanisme, la mobilité, l’environnement, l’énergie et les finances publiques.

Natacha Litzistorf, 51 ans, est politologue, ancienne présidente des Vert·e·s lausannois·es et conseillère communale depuis 2008, organe qu’elle a présidé en 2013. Elue Municipale en 2016, elle est en charge la direction du logement, de l’environnement et de l’architecture. Durant cette législature, ses dossiers principaux ont été: la création d’un morceau de ville autour de la gare (Pôle Gare), la végétalisation de la ville avec un accent sur l’arborisation, l’émergence d’une agriculture écologique, la construction de logements et d’infrastructures pour tous et toutes, l’assainissement énergétique, la numérisation au profit des administré.e.s et la participation de la population.