Ilias Panchard, Intervention communale

Contribuer à l’ouverture du Sleep-In le dimanche en journée ?

Question écrite

Lors de l’hiver 2018, l’accueil de nuit à Lausanne s’est renforcé avec l’ouverture du Répit, un lieu ouvert pour accueillir les personnes qui ne trouvent pas de place pour passer la nuit en hébergement d’urgence. Le Répit est soutenu par la ville et bénéficie d’un fort soutien au sein du Conseil communal. Sans compter que de nombreux-ses conseillères et conseillers communaux soutiennent un renforcement de l’offre et des horaires de l’accueil de nuit.1

Après y avoir passé la nuit, les usagères et usagers doivent quitter les structures d’accueil de nuit. L’enjeu pour les plus précaires est donc de trouver un lieu où il est possible de s’abriter gratuitement en journée. À Lausanne, depuis 2012, une structure est ouverte en journée du mardi au samedi. Cependant, aucune structure n’est ouverte le dimanche.

Pour pallier à cette absence, le Sleep-In a mené un projet pilote entre avril et juin 2019 en ouvrant ses locaux le dimanche. En outre, l’association y proposait plusieurs services (repas, soins, coiffure, aide administrative). L’offre a rencontré un francs succès, plus de 600 personnes en ont profité, mais elle n’a hélas pu être pérennisée faute de moyens.

L’association vient de lancer un appel aux dons en ligne et en appelle à la générosité des citoyennes et citoyens afin de pouvoir étendre son action de solidarité au dimanche. Le financement recherché est de 46’380 francs par an.

Vu les éléments qui précèdent, les co-signataires adressent la question suivante à la Municipalité :

  • La Municipalité est-elle prête à contribuer financièrement à l’élargissement des horaires d’ouverture du Sleep-In, ou, tout du moins, à s’engager à contribuer à ce projet à hauteur d’un montant équivalent à la différence entre le budget nécessaire (46’380.-) et l’argent collecté par l’association Sleep-In grâce à la générosité des citoyen-ne-s ?

Ilias Panchard

1 « Logement d’urgence et plan grand froid: Quelles mesures prévues pour l’hiver prochain ? »
Interpellation urgente, Claude Calame et Ilias Panchard, 27 octobre 2018