Intervention communale, Sara Gnoni

Urgence climatique : il est temps d’avancer au rythme exigé par la science

Postulat

Le 8 octobre 2018, le GIEC publiait son dernier rapport¹ et celui-ci est sans équivoque : “Pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C, il faut modifier rapidement, radicalement et de manière inédite tous les aspects de la société”. Les conséquences d’un réchauffement supérieur à 1.5°C seraient catastrophiques pour l’humanité en général et en particulier pour les pays et populations les plus vulnérables. Des écosystèmes entiers seraient détruits, par exemple 99% des récifs coralliens seraient anéantis avec une augmentation de 2°C, toujours selon ce rapport.

Quelques semaines plus tard, le Living Planet Report 2018 du WWF² était publié et ses conclusions sont sans appel, au même titre que des nombreux scientifiques le relèvent depuis des années³: nous sommes entrés dans la 6ème extinction de masse, et l’homme en est la cause. Depuis les années 1970, les populations de vertébrés ont été réduites de 60%. Ceci est un fait dont l’importance se situe au niveau géologique.

Encore plus récemment, le 13 novembre 2018, étaient publiés les scénarios climatiques suisses4 qui montrent des scénarios de sécheresse prolongée, des précipitations extrêmes, des températures tropicales de plus en plus fréquentes et peu d’enneigement l’hiver, sauf si des mesures drastiques sont prises pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Malgré toutes ces nouvelles qui confirment ce que la communauté scientifique répète depuis longtemps, à savoir que la survie même de notre civilisation est en danger si nous n’agissons pas rapidement, les transports en véhicules motorisés privés ne cessent d’augmenter5, et ceci de manière encore plus accrue pour les vols en avion. De même, on continue d’importer de la nourriture de l’autre bout de la planète, de produire des déchets et de consommer démesurément.

Il est évident qu’il y a un décalage entre la réalité scientifique et la compréhension de la population, du danger auquel l’humanité fait face.

L’histoire nous a montré que les accords et les engagements globaux ont du mal à se matérialiser en mesures concrètes (cas récent de la loi sur le CO2 en Suisse) et que les villes s’organisent indépendamment pour atteindre des objectifs du GIEC, viser une décarbonisation de l’énergie, créer une économie inclusive et des communautés durables à l’instar de Los Angeles, Paris, New York ou Amsterdam6. Un sommet sur l’action climatique7, une sorte de COP non étatique, regroupant des villes, régions, entreprises et ONG, a même été organisée en septembre 2018.

Quelques jours avant ce sommet, Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, déclarait que si nous ne changeons pas d’orientation d’ici 2020, nous risquons des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent.

Or nous constatons, qu’au sein de notre ville, pour traiter un objet, entre son dépôt, son traitement en commission, la rédaction d’un préavis et la mise en place effective, il peut se passer plusieurs années. Nous n’avons pas ce temps en ce qui concerne les actions liées au climat.

Ce postulat demande donc à la Municipalité d’étudier l’opportunité de déclarer l’urgence climatique, à l’instar de ce qu’a fait en début d’année Sadiq Kahn, maire de Londres, ou comme vient de le voter le conseil communal de Vancouver et de faire usage du traitement prioritaire, au sein de l’administration ainsi qu’auprès du Conseil communal, pour tous les objets liés de manière directe à la lutte contre le réchauffement climatique et ses conséquences.

La population doit être informée de l’urgence écologique au sens large afin de susciter une vaste adhésion de sa part à ce défi, probablement le plus grand que notre espèce ait connu.

Sara Gnoni
Vincent Rossi
Daniel Dubas

1 http://www.ipcc.ch/pdf/session48/pr_181008_P48_spm_fr.pdf
2 http://wwf.panda.org/knowledge_hub/all_publications/living_planet_report_2018/
3 Accelerated modern human–induced species losses: Entering the sixth mass extinction, Ceballos G, Ehrlich P. et al, Science Advances  19 Jun 2015: Vol. 1, no. 5, e1400253
4 https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/scenarios-climatiques-suisses.html
5 https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/mobilite-transports/transport-personnes/prestations.html
6 https://www.amsterdam.nl/bestuur-organisatie/organisatie/ruimte-economie/ruimte-duurzaamheid/making-amsterdam/amsterdam-outlines/ et Sustainability Agenda Amsterdam
7 Global Climate Action Summit (GCAS), https://globalclimateactionsummit.org/fr/