Lausanne

Un soutien à la presse pragmatique et efficace de la Ville de Lausanne

Communiqué de presse des Verts lausannois du 11 juillet 2018

Les Verts lausannois ont accueilli avec satisfaction l’annonce faite par la Ville de Lausanne des mesures prévues en soutien à la presse locale, quelques semaines après le dépôt de leur interpellation urgente concernant l’avenir du quotidien Le Matin. La publication des actualités de la Ville par le biais de LausanneCités a le double avantage d’informer de manière directe la quasi-totalité de la population lausannoise (et environs) et de soutenir un média indépendant, qui a récemment dû lutter pour sa survie, et qui ne cache pas son esprit critique vis-à-vis de la politique municipale. La deuxième annonce d’utiliser un budget supplémentaire de CHF 70’000.- pour soutenir directement la presse locale de manière plus variée est également à saluer, non seulement pour éviter une inégalité de traitement entre les différents médias, mais également pour informer les lecteurs et lectrices qui ne seraient pas amenés à consulter LausanneCités. Cette solution semble par contre peu durable. D’autres solutions doivent dès lors être trouvées en collaboration avec le Canton, pour maintenir une presse diversifiée et de qualité.

La publication d’informations municipales par le biais de LausanneCités a le mérite de concentrer les publications d’actualités de la Ville sur un seul et même support, tout en soutenant un média indépendant, plutôt que de favoriser des méthodes de distribution alternatives et redondantes. En étant bien identifiée, et rédigée en application de la charte rédactionnelle prévue par la Ville, la partie officielle évite ainsi un mélange des genres et un risque de confusion entre les véritables articles de presses et les informations municipales. Le Verts se félicitent de cette solution qui n’apporte presque que des avantages, tant pour la population, que pour la presse régionale. Les Verts auraient toutefois souhaité pouvoir faire un bilan de cette mesure après une année, avant de s’engager directement pour les cinq prochaines années.

Même s’il peut apparaître regrettable de ne pouvoir privilégier qu’un seul titre, le choix de LausanneCités répond a beaucoup d’avantages, soit celui d’être un journal accessible à tou-te-s, distribué à tou-te-s, indépendant et sans connotation partisane politique. De plus, au vu des grandes difficultés pour les pouvoirs publics, cantonaux ou communaux, d’établir un dialogue constructif avec Tamedia, il semble malheureusement impossible d’envisager une telle collaboration avec l’un de ses journaux.

Mais la seconde mesure présentée par la Municipalité, soit l’enveloppe de CHF 70’000.- destinée à financer des publicités dans la presse régionale, permet tout de même d’équilibrer les prestations entre les différents journaux et de soutenir notamment les titres de Tamedia, en plus des dépenses déjà réalisées par la Municipalité auprès de 24heures et de la FAO, rappelées à juste titre.

Si ces mesures sont plus que bienvenues dans le contexte difficile actuel, elles ne doivent pas empêcher la Municipalité de chercher des solutions sur le long terme pour le soutien à la presse, avec le Canton et d’autres collectivités publiques. Comme ils ont pu l’exprimer à de nombreuses reprises, les Verts sont en faveur de solutions durables, afin de permettre à une presse critique et indépendante d’exister sans épée de Damoclès financière au-dessus des journalistes. Des solutions comme un fond de la presse romande ou vaudoise, à l’image de ce qui se fait pour le cinéma, se doivent, par exemple, d’être envisagées et examinées en détail. Les collectivités publiques devraient également favoriser des soutiens pour toutes les formes de journalisme, quel que soit le support concerné, et pas uniquement pour les journaux papier.

Xavier Company, co-président des Verts lausannois

Benjamin Rudaz, co-président des Verts lausannois

Daniel Dubas, co-chef de groupe des Verts au Conseil communal de Lausanne