Intervention communale, Valéry Beaud

Aménagement du secteur Riponne-Tunnel

R82 – Rapport-préavis 2017/48 – Aménag. du secteur Riponne-Tunnel

Intervention

Les Verts lausannois saluent ce rapport-préavis n° 2017/48, qui est d’une part très intéressant mais surtout très important pour l’avenir de la Ville de Lausanne, puisqu’il permettra à terme d’améliorer significativement l’attractivité et l’animation de tout le secteur Riponne-Tunnel, qui comprend plusieurs espaces publics majeurs possédant un fort potentiel de valorisation.

Ce rapport-préavis constitue des premiers éléments de réponse encourageant à mon postulat “Pour une véritable stratégie de requalification de l’espace public”, déposé en septembre 2016. Il témoigne d’un intérêt plus marqué de la nouvelle Municipalité pour l’espace public et la qualité de vie en ville que les précédentes, ce qui nous réjouit fortement.

Le présent rapport-préavis rappelle bien les enjeux urbanistiques d’une requalification importante du secteur Riponne-Tunnel, enjeux déjà présentés et discutés dans le cadre de la révision du Plan Directeur communal (PDCom), notamment:

– pour la Riponne, la redéfinition des circulations et des accès au parking souterrain, le besoin d’un cadre bâti et de rez-de-chaussée actifs, le maintien d’un vaste espace polyvalent, le besoin de végétation et d’eau, ainsi que la création d’une zone particulière sur la Rue du Tunnel ;

– pour le Tunnel, la redéfinition de l’emprise des voies de circulations et du stationnement, le prolongement des espaces extérieurs au droit des rez-de-chaussée, mais également la valorisation du patrimoine bâti et vert, cette place ayant un environnement remarquable.

Nous relevons également avec satisfaction que ce rapport-préavis prend en compte les notions de lutte contre l’effet d’”îlot de chaleur”, de confort thermique et d’adaptation aux changements climatiques, ce qui est indispensable au vu du contexte particulier de ces espaces publics majeurs.

Enfin, nous tenons encore à saluer la réflexion qui a été menée pour chercher le processus le plus approprié afin de définir une image directrice pour le développement de ces deux sites, et le fait de l’accompagner d’une large démarche participative. Au vu du calendrier, assurément réaliste mais néanmoins très étendu, nous relevons l’importance de réaliser les aménagements participatifs transitoires qui sont évoqués, qui permettront notamment de tester des vocations et des usages dans l’attente de la transformation du secteur.

Vous l’aurez compris, c’est avec enthousiasme que les Verts lausannois vous recommandent d’accepter les différentes conclusions de ce rapport-préavis, c’est une belle aventure qui commence !

Valéry Beaud