Anne Berguerand, Intervention communale, Sara Gnoni

Qu’allons-nous faire de nos plastiques ?

Interpellation

En janvier 2017 nous apprenions que les déchetteries lausannoises n’acceptaient plus de récupérer des plastiques, mous essentiellement, vu qu’ils finissaient de toute façon, dans le four de Tridel par absence de filière de recyclage.

La Chine a annoncé en juillet 2017 qu’elle allait cesser de recycler les déchets du reste du monde, dont particulièrement les plastiques.

La Suisse exporte 99’000 tonnes de plastiques pour être traités, en grande partie vers l’Allemagne, (53’000 T) mais aussi vers la Chine en plus petite quantité.

Sur un total de 780’000 tonnes, seules 90’000 tonnes sont recyclées en Suisse, le reste étant majoritairement incinérés.

Tous les pays seront touchés, dont l’Allemagne qui recycle une partie des nôtres.

Nous devons anticiper au cas où l’Allemagne, devant faire face à ses propres déchets ne pourrait plus traiter les nôtres.

C’est pourquoi, nous posons les questions suivantes à la Municipalité

  1. Quels sont les volumes selon les différents types de plastiques récupérés à Lausanne et quels changements ont été observés depuis le début 2017 ?
  2. Les plastiques lausannois récupérés, sont-ils recyclés et traités?
  3. Les déchets plastiques lausannois font-ils l’objet d’une exportation pour être recyclés ?
  4. Quel est le potentiel de revalorisation du plastique, hors chauffage à distance local ?
  5. Une filière de recyclage et traitement des plastiques est-elle prévue dans un futur proche?

Anne Berguerand

Sara Gnoni