Lausanne

Lausanne, pionnière dans la lutte contre le harcèlement de rue grâce aux impulsions Vertes

Communiqué de presse des Verts lausannois du 20 décembre 2017

Les Verts lausannois saluent les propositions de la Municipalité de Lausanne pour agir contre le harcèlement de rue, en réponse à une résolution et deux postulats déposés au Conseil communal par les Verts. La ville de Lausanne devient donc une pionnière dans la lutte contre ce fléau urbain qui limite l’accès à l’espace public pour la moitié de la population et baisse leur qualité de vie. Les Verts veilleront à une application soutenue de ces décisions, en temps et en moyens financiers et humains pour limiter aussi vite que possible ces actes de sexismes malheureusement devenu ordinaires.

Ces comportements dénigrants, verbaux ou physiques, attaquent de front l’égalité de genre et d’orientation sexuelle dans l’accès à l’espace public, et ont un impact significatif sur la qualité de vie générale des victimes. Une enquête menée à Lausanne, suite à une interpellation verte, fait ressortir des proportions écrasantes de femmes soumises régulièrement à des commentaires, migro-agressions, insultes, gestes déplacés, attouchements et autres actes non sollicités. Les personnes LGBTQI y sont également violemment confrontées. Cette menace permanente affecte durablement et injustement leur rapport à la ville et à l’espace public, puisque celui-ci devient, sans action ou prise de conscience collective, le lieu d’un tourment. Or la rue appartient à toutes et tous !

Ainsi, les Verts espèrent que les actions proposées par la ville, à savoir des campagnes de sensibilisation en milieu scolaire, une meilleure formation des agents de police et une campagne auprès du grand public participeront à juguler ce phénomène. La volonté des Verts d’agir tant dans l’action, voire par la sanction lorsque c’est nécessaire, qu’en amont afin de sensibiliser et d’éviter ces dérives à l’avenir a dès lors été entendue par la Municipalité. La clé est en effet l’éducation à l’égalité et au consentement et les Verts saluent en ce sens l’excellente posture de la Municipalité.

Ces actions sont fondamentales pour faire évoluer les mentalités, et ne pourront porter leurs fruits que si elles sont menées avec volontarisme, des moyens appropriés, et sur une durée suffisante. Les Verts seront particulièrement attentifs à ce que les actes suivent les déclarations de ce jour. Ils demanderont également que ces axes d’actions soient accompagnés scientifiquement et évalués.

La dernière mesure, concernant la création d’un formulaire permettant de signaler des cas ne relevant pas du droit pénal, est positif, même s’il reste bien plus limité que la demande du postulat : une application en ligne pour donner un outil de réponses à celles et ceux qui actuellement ne peuvent que subir. Les cibles et témoins du harcèlement ont besoin de pouvoir dénoncer les actes auxquelles ils sont confrontés, mais aussi de récupérer du contrôle, de recevoir une validation et de l’information. Un formulaire ne répond qu’improprement à ces objectifs, car il lui manque la facilité d’usage, l’instantané et l’interaction. De plus, des barrières à son efficacité existent, notamment l’accès, mais aussi les risques de fiabilité des données récoltées. Les Verts seront très attentifs à la qualité du formulaire et à son accessibilité, ainsi qu’aux informations qui lui seront jointes.

Ce phénomène s’étend bien au-delà des limites communales, et les Verts continuent et continueront de porter le combat contre le harcèlement de rue et le harcèlement sexuel au niveau communal, cantonal et fédéral.