Gaëlle Lapique, Intervention communale, Lausanne

Pérenniser les correspondants de nuit

Les Verts saluent ce rapport-préavis visant d’une part à pérenniser les correspondants de nuit (CN), et d’autre part à élargir leur mandat – tant au niveau de leur domaine d’intervention, que de leur zone d’action.

Les Verts saluent cet soutiendront largement ce rapport-préavis et ses conclusions amendées pour plusieurs raisons :

  • Les CN ont fait leur preuve – plusieurs évaluations externes le prouvent
  • Les CN ont su trouver leur place au Flon et gagné la confiance des multiples acteurs qui se côtoyaient déjà sur cet îlot de la vie nocturne
  • Les CN ont su convaincre du bien-fondé de leur travail, qui se situe entre la médiation, la réduction des risques et un rôle plus policier et régulateur
  • Les CN sont une équipe compétente, au bénéfice de parcours professionnels variés et complémentaires – sécurité, social, sanitaire – ce qui les rend d’autant plus pertinents

Pour finir ce concert de louanges, je souhaiterais poser 3 questions à la Municipalité – dans l’ordre d’importance => argent, politique des quartiers et des toilettes

Financement : qu’en-est-il d’une éventuelle participation du canton (notamment au vu du rôle des CN en termes de RR), des autres communes, de Mobimo – ces questions ont été soulevées en commission, sans que des réponses n’aient pu être apportées au moment de la commission.
2 constats factuels : Les CN seront amenés à travailler de plus en plus en périphérie + il y aura à l’avenir 10 CN et 4 TSHM.
Mes questions : comment compte-t-elle faire collaborer CN et les autres structures qui interviennent ds les Q et qui potentiellement travailleront avec les mêmes population– comme les TSHM, les centres de loisirs, la brigade de la jeunesse, etc.

Et entend-elle renforcer les équipes de TSHM dans les quartiers ou estime-t-elle que l’extension des mandats des CN suffira à combler la faible dotation en TSHM ? (pour info : Genève peut compter sur 13 TSHM, Yverdon 4) – en gros, des jeunes qui font du bruit au pied d’un immeuble – > il est juste et pertinent que les CN interviennent et fassent de la médiation. Mais ce bruit peut être avant-coureur d’autres problématiques plus profondes, qui ne peuvent être abordées dans l’ici et le maintenant

L’absence de WC publics au Flon est de plus en plus problématique pour les usagers. Des WC publics contribueraient à davantage de propreté de l’espace public, à allouer les ressources policières vers des problèmes plus pressants. La Municipalité a-t-elle relayé auprès de Mobimo cette demande et, si oui, où en est le dossier ?

Gaëlle Lapique