Lausanne

Repenser la place de la voiture en ville – Parking Day

A l’heure où l’on parle d’heure payante dans les parkings lausannois pendant la pause de midi et d’impact sur le commerce local, il est important de se questionner plus largement sur la réelle place de la voiture en ville. Les Verts lausannois vous invitent donc à en discuter sur une place de parking, reprise à la voiture le temps d’un apéritif.

La place de la voiture en ville est, depuis plusieurs années, au centre de débats nourris à Lausanne. Les Verts réaffirment leur vision sur la place des transports individuels motorisés (TIM), qui sont en partie responsables de la pollution de l’air, néfaste pour la nature et notre santé, mais également pour la cohabitation en ville. Leur impact, notamment au niveau du bruit et relatif à la monopolisation de l’espace public n’est plus à démontrer.

Lausanne est un parfait exemple pour démontrer cela. D’un côté, elle compte de nombreuses « places » ou rues principalement dédiées au stationnement ; on peut citer à titre d’exemple la Place Centrale, La Place du Tunnel, la Place du Château, la Place des Bergières, ou dans une certaine mesure le Boulevard de Grancy. Ces espaces peu conviviaux le sont principalement en raison de la présence marquée des voitures, au détriment de la qualité de vie des habitants et de la cohabitation avec d’autres types de mobilité. De l’autre côté, Lausanne dispose de places et de rues piétonnes, telles que la Rue de l’Ale, le haut de la Rue Marterey, la Place Saint-Laurent ou encore le quartier du Flon, pour ne citer que des emplacements au centre ville, qui sont parmi les plus vivantes, cordiales et qui accueillent le plus de commerces de proximité.

Que serait, par exemple, la Place du Tunnel et les commerces environnants si les voitures n’y étaient plus et que la population pourrait l’utiliser, s’y détendre, s’y rencontrer… bref, s’il s’agissait d’un vrai espace public convivial ? Idem pour le Boulevard de Grancy, les commerces ne se porteraient-ils pas mieux si celui-ci était piéton, permettant d’y accueillir plus de terrasses et d’espaces de détente, plutôt qu’un parking à ciel ouvert près de la gare ?

Les Verts sont convaincus que l’ensemble de la politique de la « voiture individuelle en ville » doit être repensée avec détermination, tout en tenant compte des besoins des habitants en termes de mobilité. Car les exemples montrent que les rues et places où l’on a retiré la voiture sont les plus propices au commerce de proximité et à la cohabitation en ville. Permettons à la population de reprendre possession une partie de la rue par rapport aux voitures !

C’est pourquoi les Verts lausannois occuperont aujourd’hui, dans le cadre du Parking Day, une place de parc sur le boulevard de Grancy. En faisant cela, nous invitons la population à se réapproprier l’espace public, l’instant d’un apéritif entre 17h00 et 18h30, et à réfléchir sur la question plus globale de la voiture en ville. Vous êtes cordialement invités à nous y retrouver et à venir partager un verre de l’amitié !