Intervention communale, Valéry Beaud

Grands chantiers : de l’art, de la couleur et une ouverture sur l’espace public

Intervention (19 septembre 2017)

Comme vous le savez tous, la Ville de Lausanne est entrée dans une période de grands chantiers. Malheureusement, ces chantiers sont trop souvent cachés derrières de tristes palissades et sont quasiment invisibles depuis l’espace public, refermés sur eux-mêmes. Pourtant, un embellissement des palissades avec des œuvres d’art, la mise en place de panneaux explicatifs sur le projet, ainsi qu’une meilleure ouverture sur l’espace public pourraient améliorer l’intégration des chantiers, l’information et la perception des citoyens sur ceux-ci.

L’embellissement des palissades pourrait par exemple être réalisé avec des artistes locaux (« street art ») ou avec des enfants des écoles, maisons et centres de quartier, etc.

L’ouverture sur l’espace public pourrait pour sa part être réalisée par exemple par des ajournements dans les palissades, la mise en place de postes d’observation ou des journées portes ouvertes.

Ce postulat demande donc à la Municipalité d’étudier l’opportunité, en collaboration avec les différents maîtres d’ouvrages, d’accompagner les grands chantiers par des mesures d’embellissement des palissades, d’information et d’ouverture sur l’espace public.

Postulat

La Ville de Lausanne est entrée dans une période de grands chantiers, qu’ils soient fédéraux, cantonaux, communaux ou privés, pour des infrastructures de transport, sportives, culturelles, de formation ou de nouveaux quartiers notamment. Si des projets comme le Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), le Centre sportif de Malley (CSM), le Stade de football de la Tuilière, le nouveau siège du Comité international olympique (CIO), l’extension de l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), la nouvelle station d’épuration des eaux (STEP) de Vidy, la rénovation du Château Saint-Maire ou le tunnel du Chemin de Fer Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) sont déjà en cours, d’autres importants chantiers vont débuter dans les années à venir : tram t1, bus à haut niveau de service (BHNS), gare de Lausanne, métro m3, écoquartier des Plaines-du-Loup, développement du CHUV, etc.

Même avec une planification et une réalisation exemplaires, ces grands chantiers vont inévitablement avoir un impact sur l’espace public et causer des nuisances pour les habitants et usagers de la Ville de Lausanne. Face à cela, la Municipalité a déjà informé à plusieurs reprises le Conseil communal des efforts de communication et d’information qu’elle entend faire.

Trop souvent, ces chantiers sont toutefois cachés derrières de tristes palissades/clôtures et sont quasiment invisibles depuis l’espace public, refermés sur eux-mêmes. Pourtant, un embellissement des palissades/clôtures avec des œuvres d’art, la mise en place de panneaux explicatifs sur le projet, ainsi qu’une meilleure ouverture sur l’espace public pourraient améliorer l’intégration des chantiers, l’information et la perception des citoyens sur ceux-ci.

L’embellissement des palissades/clôtures pourrait par exemple être réalisé avec des artistes locaux (« street art »), avec des enfants (écoles, maisons et centres de quartier, etc.), voire avec des photos d’archives dans certains cas particuliers (p.ex. tram). Cet embellissement pourrait également concerner certains bâtiments dont les échafaudages sont « emballés » lors de grands projets de rénovation.

L’ouverture sur l’espace public pourrait pour sa part être réalisée par des ajournements dans les palissades/clôtures, la mise en place de postes d’observation, des journées portes ouvertes, la mise en place des webcams, etc.

Par ce postulat, nous demandons donc à la Municipalité d’étudier l’opportunité, en collaboration avec les différents maîtres d’ouvrages, d’accompagner les grands chantiers par des mesures d’embellissement des palissades/clôtures, d’information et d’ouverture sur l’espace public.

Valéry Beaud