Intervention communale, Valéry Beaud

Promenade du Bois-de-Beaulieu et du Parc Jomini

R70 – Rapport-préavis 2016/39

Intervention

Le rapport-préavis qui nous est présenté en réponse au postulat d’Anne Decollogny est extrêmement cours, puisqu’il s’agit en fait d’un complément au préavis n° 2015/72 qui répondait à mon postulat demandant une requalification des espaces publics situés au Nord du site du Centre de congrès et d’expositions de Beaulieu.

La séance de commission a toutefois permis d’avoir un état des lieux complet des projets de la Promenade du Bois-de-Beaulieu et du Parc Jomini, ainsi que de la valorisation de l’angle Jomini/Bergières (ex-Taoua).

Ces projets permettront de redonner vie à la Promenade du Bois-de-Beaulieu et d’aménager de nouveaux espaces conviviaux pour les habitants et usagers du quartier. Toutes les tranches d’âge devraient y trouver leur bonheur, avec la transformation de l’édicule abandonné en un petit café, sur le modèle de la Folie Voltaire au parc Mon-Repos, avec la création de nouvelles places de jeux pour les tout petits et pour les enfants de 5 à 10 ans sur la Promenade du Bois-de-Beaulieu, ainsi qu’avec la création d’aménagements pour les adolescents dans le Parc Jomini. Les cheminements piétonniers seront également rendus plus conviviaux par la suppression de nombreux grillages et barbelés, au profit notamment d’une nouvelle arborisation.

Nous saluons également la démarche participative qui a accompagné ces projets, avec notamment des séances avec les acteurs associatifs du quartier et une séance d’information publique qui a rencontré beaucoup de succès.

Nous vous encourageons donc à soutenir ce rapport-préavis, et je terminerai avec une question pour la Municipalité : depuis la séance de commission, les projets de la Promenade du Bois-de-Beaulieu et du Parc Jomini ont été soumis à l’enquête publique ; il serait utile que la Municipalité nous fasse un point de situation sur la procédure et sur le calendrier de réalisation de ces espaces publics très attendus par la population, également pour la mise en exploitation de l’édicule.

Valéry Beaud