Feuille verte, Lausanne, Sophie Michaud Gigon

« La Grangette » : un combat pour les espaces verts

Les espaces verts sont des trésors à préserver dans notre ville. Pour la qualité de vie et la biodiversité, ils sont essentiels. Une illustration de notre action politique en leur faveur est le dossier du lieu-dit « La Grangette », située aux abords de la campagne du Désert dans le Nord-Ouest lausannois. En 2012, le Conseil communal avait décidé de sacrifier 22’000 m2 de zone intermédiaire où pâturent les vaches et où se promène très volontiers la population lausannoise pour se détendre. Le nouveau plan partiel d’affectation permettait à l’ECA d’agrandir son centre de formation et d’accueil. Les Verts lausannois avaient lutté d’arrache-pied au Conseil, seul parti contre tous, pour éviter ce sacrifice paysager irréversible. Nous avions été soutenus par les habitant-e-s du quartier qui avaient même déposé une pétition. Hélas, le projet avait passé la rampe et il a représenté pour nous un des crève-cœurs de la précédente législature. Nous avions perdu car nous étions le seul groupe du Conseil communal à estimer plus important de préserver ces espaces verts que de construire un bâtiment administratif surdimensionné dans cette campagne urbaine. Cinq ans après, la mise à l’enquête du projet concret – qui se termine ces jours – nous a redonné l’occasion de dire notre désaccord et de rappeler notre combat en faveur des espaces verts urbains prisé par la population lausannoise. Même si nous avons fait tout ce que nous avons pu du côté des Verts lausannois, les marteaux-piqueurs perforeront dans quelques mois la belle promenade de « La Grangette ». Cet exemple nous conforte dans la nécessité de poursuivre notre action politique en faveur des espaces verts dans notre ville, ce que nous ferons avec plaisir et engagement dans la législature à venir.

Sophie Michaud Gigon