Intervention communale

Pour des surfaces commerciales à loyer abordable au centre-ville de Lausanne

Postulat

Comme les précédentes, l’année 2016 s’est révélée plutôt compliquée pour le commerce de détail helvétique. Lausanne n’échappe bien sûr pas à ce constat, comme en témoigne la succession de fermetures de commerces ces dernières années. La venue de grands groupes, le tourisme d’achat ou la révolution numérique (commerce en ligne) y contribuent pour une part. Face à cela, le commerce de détail doit naturellement se réinventer pour attirer la clientèle. Mais l’évolution des loyers des surfaces commerciales y est également pour beaucoup. Le résultat est préoccupant, avec une tendance à l’uniformisation de l’offre commerciale au centre-ville. Les commerces indépendants et les artisans cèdent leur place à des pharmacies, des opticiens, des chaînes vendant des habits, etc. L’évolution des ces dernières années de la rue de Bourg ou de la rue de l’Ale en sont des exemples criants.

Cette situation préoccupe une partie importante de l’échiquier politique lausannois. Récemment, M. Jacques Pernet a par exemple déposé le postulat “Quel futur pour le commerce lausannois ?”, qui a été renvoyé directement à la Municipalité pour étude et rapport le 6 septembre 2016. Celui-ci demande notamment d’étudier l’opportunité de libérer des surfaces occupées par la Ville de Lausanne qui ont pignon sur rue (avec vitrine) afin de les louer à des enseignes commerciales. Si cette idée peut probablement s’appliquer dans quelques rares cas, elle mérite d’être développée sur une plus large échelle.

Selon nous, la Ville de Lausanne doit être plus proactive, et développer une politique d’acquisition de biens immobiliers pour la mise à disposition de surfaces commerciales à loyers abordables, de la même façon qu’elle le fait avec succès dans le domaine du logement. Cela permettrait de favoriser les commerces indépendants et de conserver à Lausanne quelques enseignes historiques qui n’arrivent plus à faire face aux loyers excessifs qui leur sont demandés.

En acceptant le préavis n° 2016/55 le 17 janvier dernier, le Conseil communal a octroyé à la Municipalité une autorisation générale, valable pour la législature 2016-2021, de procéder à des acquisitions d’immeubles, de droits réels immobiliers et d’actions ou de parts de sociétés immobilières à hauteur de Fr. 40 millions. Nous saluons naturellement cette décision, mais il faut reconnaître que cette manne financière est aujourd’hui avant tout utilisée pour acquérir des bâtiments dédiés principalement au logement, poursuivant ainsi les objectifs du préavis n° 2005/45 « Création de 3000 nouveaux logements à Lausanne ». Loin de remettre en question ces objectifs, il serait toutefois opportun de trouver un juste équilibre et d’augmenter l’acquisition de surfaces commerciales.

Par ce postulat, nous demandons donc à la Municipalité d’étudier l’opportunité de procéder à des acquisitions de surfaces commerciales au centre-ville de Lausanne, afin de les mettre ensuite à disposition de commerces indépendants à des loyers abordables et de renforcer ainsi la diversité et l’attractivité du centre-ville.

Lausanne, le 26 janvier 2017

Valéry Beaud