Intervention communale, Lausanne

Pour une application mobile contre le harcèlement de rue à Lausanne

Postulat

Le fléau du harcèlement de rue touche la majorité des Lausannoises et des personnes LGBT(I), qui se trouvent souvent démunies face à leurs harceleurs. Souvent, ces agressions ne sont même pas légalement répréhensibles, et par volonté d’éviter les ennuis, les victimes préfèrent marcher plus vite pour fuir les harceleurs plutôt que de chercher à les dénoncer ou à se défendre.

Dans ce cadre, il serait utile qu’un système de signalement des cas de harcèlement, voire de dénonciation des harceleurs dans les possibilités du cadre légal et d’appel à l’aide existe. Plusieurs applications mobiles ont été développées dans ce sens1. Elles semblent un outil intéressant dans les différentes mesures à mettre en place contre le harcèlement de rue.

Une application mobile lausannoise contre le harcèlement de rue permettrait par exemple d’en  signaler les cas2, afin de libérer la parole des victimes. Avec la géolocalisation, elle pourrait aussi permettre aux personnes confrontées, en tant que victime ou témoin, à une situation les mettant mal à l’aise ou en cas de sentiment de danger, de prévenir des personnes proches des lieux, d’un simple clic sur son smartphone. Elle pourrait même éventuellement permettre de déposer une plainte de manière facilitée en ligne, sur le modèle de la plateforme ePolice par exemple.

Tout en assurant le cadre légal et la présomption d’innocence (puisqu’il s’agit de signaler des cas et non des personnes et d’appeler à l’aide), une telle application permettrait de lutter contre le harcèlement de rue en faisant tomber le silence qui entoure le plus souvent ces actes. Cette application pourrait aussi être étendue à tous les types de violences verbales et physiques qui prennent place dans l’espace public, comme par exemple les actes de racisme.

La peur doit changer de camp et ce sont les harceleurs qui doivent redouter que leurs victimes aient les moyens de dénoncer les violences sexistes et d’agir contre elles. C’est pourquoi les Verts demandent à la Municipalité d’étudier l’opportunité de développer une application mobile participant à la lutte contre le harcèlement de rue.

Léonore Porchet

1 Voir par exemple : http://www.stopharcelementderue.org/?p=1201 et http://handsaway.fr .
2 Ce qui permettrait également à la Ville de Lausanne de disposer de données plus fiables concernant le harcèlement de rue.