Lausanne

Belle avancée pour l’écoquartier des Plaines-du-Loup

Communiqué de presse des Verts lausannois du 7 décembre 2016

Les Verts lausannois saluent l’adoption par le Conseil communal du premier plan partiel d’affectation de l’écoquartier des Plaines-du-Loup, qui voit ainsi s’approcher la réalisation d’une proposition verte qui date maintenant de 10 ans.

Né d’un postulat vert déposé le 21 mars 2006, l’écoquartier des Plaines-du-Loup prend peu à peu forme. Véritable morceau de ville intégré dans le tissu urbain et ouvert sur la ville, cet espace offre des qualités environnementales, pratiques et humaines indéniables, qui place véritablement Lausanne sur la voie du développement durable.

Nous saluons l’intégration de certains éléments qualitatifs dans le règlement du PPA, chose qu’on nous disait encore impossible il y a peu. Des dispositions intéressantes ont en effet été intégrées, concernant notamment les aménagements extérieurs, les plantations et la biodiversité, la gestion des sols, la gestion des eaux de surface ou l’énergie.

Encore du travail pour la suite

« Beaucoup reste à faire pour atteindre l’écoquartier exemplaire qui est souhaité et attendu », selon Valéry Beaud.

La Ville, en tant que propriétaire des terrains, peut de plus remédier aux insuffisances du PPA. Nous veillerons ainsi qu’elle fixe des exigences qualitatives supplémenaires, notamment pour l’aménagement urbanistique et paysager. Pour les Verts,

  • les rez-de-chaussée doivent être réservés au maximum aux commerces ainsi qu’aux activités sociales, culturelles, associatives, afin de répondre aux objectifs de mixité fonctionnelle qui contribuera à la qualité de vie du quartier ;
  • la construction de locaux en sous-terrain doit ête limitée, de manière à éviter la consommation d’énergie grise, l’imperméabilisation du sol et que poussettes et vélos ne se trouvent relégués au sous-sol ;
  • la sortie du parking centralisé doit être localisé au plus proche du giratoire sur l’avenue du Grey, afin de limiter la circulation au cœur du quartier ;
  • l’arborisation existante doit être mieux prise en considération, en essayant de préserver autant d’arbres que possible.

Couplé à ces améliorations, le plan partiel d’affectation voté hier par le Conseil communal s’annonce réellement comme une belle avancée non seulement pour l’écoquartier, mais pour toute la ville de Lausanne, verte et ouverte.

 

Valéry Beaud, conseiller communal

Léonore Porchet, présidente des Verts lausannois

Séverine Evéquoz, coprésidente du groupe des Verts lausannois

Daniel Dubas, coprésident du groupe des Verts lausannois