Intervention communale, Lausanne

Jeux Olympiques de la jeunesse 2020 et développement durable

Le postulat de notre collègue vert Ferrari (« Des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui intègrent véritablement la durabilité environnementale… un pas de plus vers la société à 2’000 W ») a été transmis directement à la Municipalité en 2014 pour qu’elle établisse un rapport indiquant comment elle entend intégrer la durabilité environnementale :

  1. dans le dossier de candidature pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020 ;

  2. lors du choix des infrastructures ;

  3. lors de leur réalisation ;

  4. durant les festivités des JOJ

  5. dans la pérennité et l’utilité à long terme des infrastructures dans le cadre du développement urbain lausannois

Nous sommes 2.5 ans plus tard et les préparations pour les JOJ avancent, certaines des échéances mentionnées par le postulat sont déjà dépassées. Un tel rapport pouvait et devait servir de guide pour la Municipalité et la direction des JOJ 2020 pour faire de ces jeux de la jeunesses des jeux les plus durables possibles. Repousser le délai de réponse au 31.12.2017 signifie qu’il n’y aura qu’un rapport a posteriori

Le Conseil communal a pourtant exprimé plusieurs fois ses préoccupations quant à l’existence d’une stratégie d’intégration de la durabilité environnementale qui guiderait la mise sur pied des JOJ. Ces inquiétudes sont d’autant plus vives que les premiers travaux, dans d’autres communes, ont été accompagnés de mesures environnementales discutables. Début septembre, la question orale posée par les Verts a été balayée sans que notre inquiétude ne soit apaisée sur l’existence d’une stratégie en la matière. Les Verts se permettent donc de rappeler à l’occasion de ce préavis la demande du Conseil Communal pour une feuille de route pour des JOJ durables.

Sophie Michaud Gigon, 15.11.16