Intervention communale, Lausanne

Asile: quel accompagnement pour les mineurs non accompagnés?

Interpellation

L’EVAM (Etablissement vaudois d’accueil des migrants) héberge les jeunes migrants arrivés en Suisse sans leurs parents dans cinq foyers différents, dont un se trouve sur Lausanne. Le manque d’éducateurs ne permet cependant pas un encadrement suffisant de ces adolescents. Ces jeunes, entre 13 et 17 ans, issus de cultures différentes, ayant vécu des expériences traumatiques extrêmes, souffrant pour la majeure partie d’entre eux – du fait de ces expériences – de troubles psychiques importants, en perte totale de repères, sans famille, sans proche sont insuffisamment encadrés. Voilà le contexte dans lequel plusieurs de ces enfants ont tenté de mettre fin à leurs jours, et ce à Lausanne.
Les Verts lausannois estiment que la situation actuelle n’est pas tolérable et que la Municipalité a le devoir de réagir auprès du canton et de collaborer avec lui afin de trouver des solutions concrètes. Nous demandons à la Municipalité de nous renseigner sur les points suivants.

  • La Municipalité est-elle informée des conditions d’encadrement insuffisantes des mineurs non accompagnés (MNA) du foyer de l’EVAM de l’avenue du Chablais?
  • Si oui, peut-elle nous renseigner sur le taux actuel d’encadrement socio-éducatif effectif? Envisage-t-elle d’intervenir auprès du Conseil d’Etat pour dénoncer d’éventuels manquements aux normes fixées par les cantons eux-mêmes pour l’encadrement des MNA1?
  • Compte-t-elle prendre des mesures pour appuyer l’EVAM dans sa mission?
  • De façon plus générale, comment la Municipalité est-elle informée au sujet des migrants hébergés sur son sol, en particulier sur la situation des personnes les plus vulnérables (mineurs, familles)? Des séances d’échanges ont-elles lieu, si oui à quel rythme et en présence de quels partenaires ?
  • Quelles prestations mises à disposition des enfants et des jeunes lausannois pourraient être particulièrement profitables à ces jeunes MNA?
  • L’aide bénévole, comme le parrainage, est-elle encouragée dans ce contexte et si oui comment cela est-il communiqué ?

 

Lausanne, le 15 novembre 2016
Séverine Evéquoz

Gaëlle Lapique

1 Notamment: Recommandations de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) relatives aux enfants et aux jeunes mineurs non accompagnés dans le domaine de l’asile, 2016.