Intervention communale

Une gouvernance participative à l’écoquartier des Plaines-du-Loup

Intervention

Cela fait maintenant 10 ans que l’on parle d’écoquartier à Lausanne, puisque le postulat de notre collègue vert Giampiero Trezzini avait été déposé le 21 mars 2006. Depuis, le projet d’écoquartier des Plaines‐du‐Loup a franchi plusieurs étapes décisives, qui devraient lui assurer une très grande qualité :

– nous avons d’une part un excellent projet urbanistique, retranscrit dans le plan directeur localisé (PDL) des Plaines‐du‐ Loup (préavis 2013/61) adopté par notre Conseil le 20 mai 2014, et précisé dans le premier Plan partiel d’affectation (PPA) qui est à l’enquête jusqu’à ce soir;

–  nous avons d’autre part d’excellents critères et modalités d’attribution des terrains, qui ont été adoptés par notre Conseil le 3 mars 2015 (rapport‐préavis 2014/50), et sur lesquels se base le premier appel d’offres aux investisseurs, dont les dossiers sont en cours d’évaluation.

Sur ces bonnes bases, il est désormais temps de conserver une longueur d’avance et de penser à la suite, soit à la vie du quartier. Un écoquartier n’étant rien sans l’implication de ceux qui l’habitent et le font vivre, la réflexion doit maintenant porter sur la gouvernance du quartier, que nous souhaitons la plus participative possible.

L’écoquartier des Plaines‐du‐Loup peut être considéré comme un lieu d’expérimentation. S’il le sera assurément aux niveaux écologique et énergétique, il devrait également l’être au niveau du «vivre ensemble» et de l’implication des différents acteurs à la vie de quartier et à la pérennisation des qualités recherchées.

Pour cela, mon postulat demande à la Municipalité d’étudier l’opportunité de mettre en place et/ou soutenir la mise en place d’un projet pilote de gouvernance participative pour le futur écoquartier des Plaines‐du‐Loup et ses quartiers voisins, en collaboration avec les acteurs existants.

L’enjeu est notamment de permettre aux habitants et usagers de s’approprier les lieux, de s’y impliquer et d’être de véritables acteurs du quartier. Pour cela, il pourrait par exemple être envisagé de créer une permanence de quartier et d’accompagner la mise en place d’une structure de type « forum de quartier ».

Convaincu que cela apportera une réelle plus-value au quartier, les Verts vous proposent donc de suivre l’avis unanime de la commission et de renvoyer mon postulat à la Municipalité.

Valéry Beaud, le 26 avril 2016

Lire le postulat du 15 juin 2015