Lausanne

Concours Quelle place des Bergières voulons-nous?

Discours de Sophie Michaud Gigon à l’occasion du vernissage de l’exposition de dessins

 

Bonjour à tous,

Lorsque j’ai commencé le Conseil communal il y a 8 ans, ma première commission a été consacrée au traitement du postulat Truan qui demandait un pôle de quartier pour les Bergières.

Devant le peu de résultats, les membres de la commission ad hoc avons décidé de déposer un postulat interpartis. C’était en 2008.

Je suis habitante du quartier, donc observatrice et utilisatrice au quotidien de cet endroit et je suis Conseillère communale verte. Pour les Verts, la qualité de vie et la qualité de ville vont de pair et c’est évident que je n’allais pas me contenter de ce semblant de semi-parking bétonné comme place de village.

J’ai continué à faire pression pour que la Municipalité s’occupe de cet endroit mais le seul levier qu’elle voyait était un réaménagement du bas de l’avenue du Grey agendé à début 2020.

J’ai alors en février 2011 déposé une motion demandant que la Municipalité entreprenne d’autres démarches, soit plus proactive envers les propriétaires, passe des accords : bref, s’engage pour que cet endroit devienne une jolie place où il fait bon vivre !

Aujourd’hui, la Migros voulant construire en hauteur et réaménager son entrée, une brèche s’ouvre pour une placette de village. Via un nouveau plan de quartier, la Ville va pouvoir travailler dans ce sens et enfin répondre positivement à ma motion d’alors.

Afin que le démarche ne reste pas confinée au Conseil communal et au politique ou à l’associatif, mais que les habitants du quartier s’approprient déjà leur future place, nous avons lancé ce concours de dessin avec l’Espace 44. L’espace 44, c’est la plaque tournante du quartier, c’est tout naturellement que nous avons joint nos forces et que , je l’espère, nous continuerons à collaborer. L’idée du concours m’a tout de suite séduite parce que cela donnait du temps aux habitants de tous les âges et nous permettait d’amorcer une démarche participative informelle. Avant de concrétiser les choses, il faut un moment pour les rêver. C’est ce que nous avons voulu ici.

J’ai été touchée par les résultats, que Carole nous commentera, parce qu’il y avait tellement de belles idées, d’idées vertes, d’idées follettes. J’espère donc aussi que les autorités et les propriétaires se rendront compte de cette richesse et auront envie aussi de réaliser une place de quartier où il fait bon vivre.

Nous avons invité les acteurs du quartier ainsi que la Municipalité pour ce vernissage. M. Junod nous a fait l’amitié de venir nous encourager et c’est avec plaisir que je lui passe la parole.

Merci de votre présence, de votre participation et merci de votre soutien. Vivent les Bergières !