Intervention communale

Journée sans viande : plus de santé et d’écologie dans l’assiette des petits Lausannois

Les Verts lausannois se félicitent de l’adoption de leur proposition d’organiser une journée hebdomadaire sans chair animale dans les réfectoires scolaires.

Manger autre chose que de la viande ou du poisson une fois par semaine favorise la (re)découverte de goûts et permet l’accès à une alimentation plus variée et festive. Un tel menu favorise également la sensibilisation des enfants à l’impact de la consommation de viande sur leur santé et sur l’environnement.

« Une journée sans viande ni poisson par semaine ne prive personne de rien. Bien au contraire ! » Isabelle Mayor, conseillère communale.

Les Verts sont dès lors très satisfaits du plébiscite de leur proposition que l’on pourrait qualifier d’avant-gardiste (puisque déposée en avril 2010). Les enfants bénéficieront ainsi de la saveur des goûts de saison et de produits locaux et majoritairement bios. Il est aussi positif que la viande ne soit pas présente tous les jours dans leur alimentation, car si l’on tient compte des dernières études en la matière, il est maintenant confirmé qu’une consommation de viande excessive – à cause des matières grasses, mais aussi des pesticides et des antibiotiques – s’avère néfaste.

Plus globalement, c’est tout l’environnement qui souffre de la surproduction et de la surconsommation de viande et de poisson – gaspillage de l’eau et des terres agricoles, destruction des fonds marins, maltraitance animale, etc. Tout en diminuant l’exploitation dangereuse des ressources naturelles, Lausanne fait ainsi un geste concret pour sensibiliser les enfants à leur santé et à celle de l’environnement. Lorsque les grands principes environnementaux peuvent être appliqués de manière réaliste et concrète, c’est, aux yeux des Verts, une belle réussite d’écologie politique !

Lire le postulat du 13 avril 2010