Intervention communale, Isabelle Mayor

Pour une alimentation de proximité, responsable et festive !

Postulat

Demandant un plan directeur de l’alimentation : pour une alimentation de proximité, responsable et festive !

Nous sommes ce que nous mangeons, c’est bien connu ! Bien manger est un gage de bien-­‐être, une source de satisfaction gustative indéniable, un moment de partage convivial, ainsi qu’une opportunité de découvertes multiples en termes de goûts, de saveurs et de couleurs.

Mais que veut dire « bien manger » ? Et quel est l’impact de l’alimentation sur notre santé et sur la qualité de notre environnement ? De nombreuses études mettent l’accent sur l’importance de l’alimentation dans ces deux domaines. Si Lausanne a su se montrer pionnière en la matière l’adoption du label Fourchette verte dans les établissements scolaires et parascolaires, avec l’organisation de la « Semaine du goût », en s’associant à l’« International Restaurant Day » qui invite la population à devenir chef d’un jour, ou encore en instaurant des collations saines dans les collèges, le groupe des Verts estime que notre Ville peut aller plus loin dans la mise en valeur du bien-­manger 1.

Toutefois, une harmonisation des bonnes pratiques, voire un « nivellement par le haut » de la qualité de l’offre alimentaire de la Ville semble nécessaire. Afin d’aller dans le sens des conclusions des études mentionnées plus haut, le groupe des Verts souhaite que la Municipalité donne l’exemple en matière d’alimentation partout où notre Ville prépare, vend, met à disposition de l’alimentation : banquets, accueils, représentations, réceptions, APEMS, cantines, garderies, restaurants et domaines propriétés de la Ville, établissements publics locataires de la Ville, etc.

Dans cette optique, le présent postulat demande d’élaborer un plan directeur de l’alimentation. Etablir un plan directeur de l’alimentation permettrait en effet de mettre l’alimentation sur un pied d’égalité avec le sport, la culture, l’urbanisme, les jardins familiaux et potagers, etc. Les Verts souhaitent qu’une réflexion globale soit donc entreprise, qui intègrerait notamment les points suivants :

  • instaurer partout où cela n’est pas impossible une alimentation de saison, provenant de l’agriculture de proximité, bio et donc sans OGM
  • pour les aliments devant être importés, utiliser partout où cela n’est pas impossible des produits respectant les règles de la protection des animaux en vigueur dans notre pays (ou à défaut respectant des standards respectueux des animaux et de la nature), ainsi que celles du commerce équitable
  • favoriser et promouvoir systématiquement des boissons sans sucre ajouté
  • supprimer l’huile de palme dans les produits proposés et servis par la Ville de Lausanne partout où cela n’est pas impossible
  • faire un état des lieux du gaspillage actuel de nourriture et, cas échéant, faire des propositions concrètes pour le réduire significativement
  • définir une liste de labels que la Ville pourrait appliquer, en se basant sur des inventaires de labels déjà existants dans le domaine de l’alimentation et qui inscrivent dans leurs critères des aspects de développement durable ou mesurant l’impact environnemental de l’alimentation (par exemple « Beelong » de l’Ecole Hôtelière de Lausanne2, « Pro Montagna », « Slow Food », etc.)
  • proposer aux acteurs concernés une formation/sensibilisation sur l’importance de la provenance et de la qualité de l’alimentation
  • étudier les leviers et moyens que la Ville se donne pour faire prendre conscience aux citoyennes et citoyens de l’importance d’une alimentation de qualité, de saison et de proximité : en participant par exemple à des actions festives mettant en valeur les plaisirs de l’alimentation, en aidant à la mise en place de filières de proximité, en agissant au travers des structures scolaires et parascolaires, etc.

Ce plan directeur de l’alimentation devrait, entre autre, aboutir à des objectifs et des directives clairs à l’attention des Services de la Ville et, cas échéant, aux organisateurs de manifestations sur le sol lausannois. Je demande que le présent postulat soit transmis directement à la Municipalité.

Isabelle Mayor

1Être notamment un peu plus volontariste que la réponse municipale à la pétition Gossweiler (2009) «Pour que de la nourriture verte soit proposée de manière exemplaire dans le cadre de manifestations organisées par l’Administration lausannoise»

2 http://www.ehl.edu/fre/Industrie/Indicateur-­‐Alimentaire