Rolle

Le port de Rolle, ses bateaux, ses voitures et ses arbres

Le port de Rolle, ses bateaux, ses voitures et ses arbres « La Côte » du 7 janvier nous propose un nouvel épisode d’un feuilleton nommé « le réaménagement du port de Rolle ».

Rappel de deux épisodes précédents. Novembre 2010 : M. le Municipal Nicolas Roland présente le projet d’agrandissement du Port, en prenant bien soin de préciser l’absence de parking souterrain et l’abattage d’arbres pour permettre l’implantation de 30 places en surface. Décembre 2010 : M. Roland Troillet, menace de s’attacher aux arbres du Jardin Anglais ! Et en ce mois de janvier, temps des récoltes, comme chacun le sait, la Municipalité a reçu pas moins de 151 oppositions…constructives, lit-on. Elle aurait pu s’épargner ces nouvelles prolongations, simplement en adoptant d’emblée une approche pragmatique et une vision claire. Ou bien on rénove le port sans l’agrandir et « tout va bien ». Ou bien on décide de l’agrandir et on accompagne ce développement des nécessaires infrastructures, soit un parking enterré. Ainsi éviterait-on les frustrations (oppositions) actuelles et les surcoûts du futur. L’argument avancé du manque d’argent dans les caisses communales pour faire un parking enterré n’est pas du tout avéré, d’autant plus que les travaux d’agrandissement du port seront autofinancés par la location des places d’amarrage. D’autre part, je suis sûr et certain que les arbres abattus ne seront pas remplacés dans une mesure équivalente.

Notre Municipalité saura-t-elle trouver le bon vent pour faire avancer ce dossier à un rythme qui permettra d’éviter davantage encore de retards ? A titre personnel, je me permets d’en émettre le doute, tout en souhaitant me tromper, pour le confort des utilisateurs du port et des résidents du quartier alentour. Laurent

Laurent Théodore
Conseiller communal
groupe socialiste-verts Rolle