Environnement, Yverdon

Yverdon – Végétaliser la ville pour protéger la population des effets du réchauffement climatique

Postulat

Le dérèglement climatique est une réalité reconnue par les scientifiques. Nous pouvons toutes et tous, année après année, en observer les effets les plus marquants : étés caniculaires de plus en plus fréquents, pluies abondantes, crues des lacs et des rivières, etc.

Dans les villes, ce dérèglement se traduit notamment par le développement d’îlots de chaleur en été dans les zones dépourvues de végétalisation, qui transforment certains quartiers en véritables fournaises pendant la journée. Une étude a montré une différence de température due au taux de recouvrement végétal de 6 degrés entre deux quartiers voisins et jusqu’à 12° au sein d’une même ville (19°C versus 31°C).

Ces îlots de chaleur ont des effets sur la faune, la flore et sur la population. Chacune et chacun apprécie plus ou moins ces moments de grandes chaleurs. Mais nombre de personnes, en particulier les nouveau-nés et les personnes âgées, en souffrent fortement. Certains en meurent même. Ainsi, « l’été caniculaire de 2015, le deuxième été le plus chaud de Suisse en 154 ans de mesures, a causé 800 décès supplémentaires » dans notre pays.

Yverdon n’échappe pas au phénomène. Il suffit de marcher de la place Pestalozzi à la plage durant un après-midi d’été pour être frappé par la différence impressionnante de température entre le centre-ville et les abords arborisés du lac.

Des solutions existent pour lutter contre ce phénomène et amener de la fraîcheur en ville. La Confédération a d’ailleurs publié récemment un rapport détaillé sur le sujet qui propose une méthodologie, des outils et de pistes très concrètes « pour un développement urbain adapté aux changements climatiques ».

Parmi les mesures à mettre en place, on peut végétaliser les façades, les toits, des parkings et les îlots routiers avec des espèces locales, qui demandent peu d’entretien et aucun herbicide ; aménager et agrandir les plans d’eau ; favoriser la plantation d’arbres, qui réduisent plus les écarts de chaleur que l’herbe ; avoir de la végétation répartie sur l’ensemble du territoire communal avec un effet global plus important que des zones végétales fragmentées ; intégrer des conditions climatiques locales dans les mises au concours architecturales, etc. Autant de mesures mises en œuvre dans différentes régions et villes de Suisse, à l’exemple de Bâle, Zürich, Sion et qui ont un réel effet sur le mieux vivre de toutes et tous.

Deux autres avantages non négligeables d’une végétalisation des centres urbains peuvent encore être cités. Premièrement la rétention d’eau, qui permet de réduire significativement les risques d’inondation en cas d’événements extrêmes. Et deuxièmement le renforcement de la biodiversité. On peut noter à ce sujet que la commune est déjà active et on peut saluer les efforts des services communaux, mais il est possible d’en faire davantage.

La Municipalité a déjà entrepris des études pour cartographier ces îlots de chaleur au niveau communal et nous saluons également cette initiative, mais nous souhaitons des actions d’envergure pour lutter contre ces îlots de chaleur.

Afin donc de protéger la santé des Yverdonnoises et Yverdonnois et d’améliorer le mieux vivre de toutes et tous, nous demandons à la Municipalité de bien vouloir étudier la possibilité de développer des mesures adaptées aux conditions climatiques locales et à l’environnement urbain yverdonnois afin de lutter contre les effets du changement climatique, en particulier contre le développement d’îlots de chaleur en été dans le Centre-Ville. Merci pour votre attention.

Lea Romanens

Yverdon

Parking : les Verts contre le deal sous la Place d’Armes

Ce jeudi, les Verts verront le faramineux projet de parking souterrain applaudi par une majorité de circonstance au Conseil communal, scellant pour les 70 prochaines années la politique de mobilité rétrograde du PLR. Les Verts continueront à s’opposer à un projet quils considèrent comme surdimensionné et déplorent l’accord boiteux passé entre le PLR et le PS : 1000 places de parking contre quelques places pour laccueil parascolaire.

Le parking, dont les revenus tomberont désormais dans des poches privées, scellera dans le béton une vision de la mobilité typique des années 60-70. Alors qu’Yverdon-les-Bains atteint la taille critique pour développer un transfert modal vers les transports publics et la mobilité douce, l’inflation de places de parc au centre-ville condamne la population aux nuisances. Le dynamisme des commerces centraux, loin d’être stimulé, sera également affecté, car ils souffriront des bouchons en cascade que cet aspirateur à voitures créera dans toute la ville. Les études de dimensionnement ont abouti à un besoin de stationnement de 600 à 700 places. Un parking surdimensionné de 1000 places renforcera les nuisances de la circulation automobile et portera le trafic sur la rue des Remparts à près de 25’000 véhicules/jour. La ville devra aussi investir massivement dans le réaménagement des accès au centre-ville, pour éviter la congestion du trafic.

Les Verts regrettent que la planification de cette infrastructure n’ait pas intégré les évolutions évidentes du rapport à la voiture individuelle, le développement du covoiturage, des véhicules autonomes et de la mobilité douce. L’heure est à l’urgence climatique que défend la jeune génération en habitant les rues de ses revendications. Nous condamnons de fait un projet archaïque qui va à l’encontre du bon sens, un vaste cadeau empoisonné qui laissera à nos petits enfants non pas 70 ans mais des siècles de ruines en béton et un air pollué dont les dégâts seront irréversibles.

La capacité d’investissement de la ville a été sérieusement érodée par les projets PLR adoptés sous cette législature, en premier lieu la Route de Contournement. Dans cette situation, les 19 millions d’investissements dans le réaménagement de la Place d’Armes doivent absolument être tenus et la ville ne peut se permettre les dépassements qui s’annoncent. Les prétentions de Swisscom, les réaménagements routiers causés par le trafic induit et les pertes de revenus sur les parkings sont autant d’incertitudes qui ne sont pas réglées et qui vont certainement gonfler la facture pour les contribuables yverdonnois.

Les Verts yverdonnois sont très attachés aux valeurs de transparence dans la vie publique. Ils déplorent les démarches pour le moins opaques entreprises en vue de l’élaboration d’un accord. Les marchandages de l’ombre, permettant de faire passer un mauvais projet de parking en échange de quelques concessions de circonstance, ne correspondent pas aux valeurs Vertes, et relèvent d’une pratique dépassée de la politique que la population supporte de moins en moins. Les Verts utiliseront tous les moyens disponibles pour s’opposer au projet de parking quel que soit l’accord boiteux passé entre le PLR et le PS.

Yverdon

Arnaque Friday : vendredi noir pour la planète et le personnel?


Sans égard pour ses engagements auprès des syndicats et du personnel concerné et sans prise en considération des questions environnementales, la Municipalité d’Yverdon-les-Bains autorise l’ouverture des magasins pour le « Black Friday ». Pour les Verts yverdonnois, cette décision reflète un manque de vision démocratique et sociale, et sous-tend un appel symbolique clair à un consumérisme outrancier et destructeur pour l’environnement.

Communiqué de presse


Yverdon

Place à la mobilité douce!

Les Verts yverdonnois notent avec intérêt l’accord trouvé entre la Municipalité d’Yverdon-les-Bains et l’Association Isles-Valentin Sud concernant l’opposition de cette dernière à la Route de Contournement. Cette route ne permettra cependant pas à elle seule d’améliorer la situation de la mobilité pour les personnes habitant, étudiant et travaillant à Yverdon-les-Bains. C’est pourquoi, nous demandons de prendre également des mesures fortes et volontaires sur l’ensemble des mobilités.

Communique de presse

Yverdon

Voltige aérienne: C’est le moment de réagir!

Jusqu’au 3 avril, la population peut donner son avis sur les activités de l’aérodrome d’Yverdon-les-Bains, en particulier sur la pratique de la voltige aérienne, par une simple lettre adressée à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) à Berne.

Pour les Verts, l’aérodrome d’Yverdon-les-Bains, dans son exploitation actuelle, est compatible avec sa proximité immédiate de la Ville, sauf pour deux aspects :

  • Il sert de base à la voltige aérienne, qui constitue une nuisance majeure pour un bassin de population de quelque 30’000 habitants,
  • le respect des couloirs et altitude pour les décollages et atterrissage n’est pas régulièrement surveillé.

Communiqué de presse

Yverdon

ÉLECTIONS CANTONALES

Les candidats VERTS du district du Jura Nord-Vaudois lancent leur campagne à la MARA

Les Verts du district du Jura-Nord Vaudois lancent leur campagne pour les prochaines élections au Grand Conseil dans le cadre de la course populaire de ski de fond qui se déroulera dimanche 5 mars.

C’est une liste ambitieuse représentant une diversité d’âges, de métiers et de compétences que les Verts du Jura-Nord Vaudois ont décidé de mettre en avant pour les élections cantonales de 2017. Ce sont ainsi 7 femmes et 10 hommes, engagé-e-s d’une manière ou d’une autre au sein de leurs communes qui défendront les valeurs et couleurs vertes dans cette campagne.

Communiqué de presse

Yverdon

Route de contournement : un projet saucissonné

Les Verts yverdonnois respectent la décision populaire prise pour la route de
contournement, mais ils estiment que le projet actuellement mis à l’enquête
publique est partiel et insuffisant. Ainsi, ils relèvent des problèmes importants,
comme des études d’impacts limitées autour d’un projet saucissonné, ainsi
que l’absence de mesures d’accompagnement sérieuses pour le traitement des
pénétrantes. Ils adressent en ce jour un courrier à la Municipalité l’invitant à
revoir son projet.

Communiqué de presse

 

Yverdon

Budget 2016 d’Yverdon : le bateau coule, la Municipalité danse

Les Verts yverdonnois expriment leurs inquiétudes quant à la situation financière de la Commune et déplorent l’inaction de la Municipalité pour améliorer la situation. Ils regrettent un budget largement déficitaire et menaçant la capacité de la ville à investir, malgré les nombreuses interventions des Verts au Conseil communal pour débattre de la situation. Après une analyse fouillée du budget communal, ils proposeront au Conseil des amendements destinés à réduire le déficit d’Yverdon-les-Bains.

Lire le communiqué de presse du 9 décembre 2015