Orbe

Environnement, Yverdon

Yverdon – Végétaliser la ville pour protéger la population des effets du réchauffement climatique

Postulat

Le dérèglement climatique est une réalité reconnue par les scientifiques. Nous pouvons toutes et tous, année après année, en observer les effets les plus marquants : étés caniculaires de plus en plus fréquents, pluies abondantes, crues des lacs et des rivières, etc.

Dans les villes, ce dérèglement se traduit notamment par le développement d’îlots de chaleur en été dans les zones dépourvues de végétalisation, qui transforment certains quartiers en véritables fournaises pendant la journée. Une étude a montré une différence de température due au taux de recouvrement végétal de 6 degrés entre deux quartiers voisins et jusqu’à 12° au sein d’une même ville (19°C versus 31°C).

Ces îlots de chaleur ont des effets sur la faune, la flore et sur la population. Chacune et chacun apprécie plus ou moins ces moments de grandes chaleurs. Mais nombre de personnes, en particulier les nouveau-nés et les personnes âgées, en souffrent fortement. Certains en meurent même. Ainsi, « l’été caniculaire de 2015, le deuxième été le plus chaud de Suisse en 154 ans de mesures, a causé 800 décès supplémentaires » dans notre pays.

Yverdon n’échappe pas au phénomène. Il suffit de marcher de la place Pestalozzi à la plage durant un après-midi d’été pour être frappé par la différence impressionnante de température entre le centre-ville et les abords arborisés du lac.

Des solutions existent pour lutter contre ce phénomène et amener de la fraîcheur en ville. La Confédération a d’ailleurs publié récemment un rapport détaillé sur le sujet qui propose une méthodologie, des outils et de pistes très concrètes « pour un développement urbain adapté aux changements climatiques ».

Parmi les mesures à mettre en place, on peut végétaliser les façades, les toits, des parkings et les îlots routiers avec des espèces locales, qui demandent peu d’entretien et aucun herbicide ; aménager et agrandir les plans d’eau ; favoriser la plantation d’arbres, qui réduisent plus les écarts de chaleur que l’herbe ; avoir de la végétation répartie sur l’ensemble du territoire communal avec un effet global plus important que des zones végétales fragmentées ; intégrer des conditions climatiques locales dans les mises au concours architecturales, etc. Autant de mesures mises en œuvre dans différentes régions et villes de Suisse, à l’exemple de Bâle, Zürich, Sion et qui ont un réel effet sur le mieux vivre de toutes et tous.

Deux autres avantages non négligeables d’une végétalisation des centres urbains peuvent encore être cités. Premièrement la rétention d’eau, qui permet de réduire significativement les risques d’inondation en cas d’événements extrêmes. Et deuxièmement le renforcement de la biodiversité. On peut noter à ce sujet que la commune est déjà active et on peut saluer les efforts des services communaux, mais il est possible d’en faire davantage.

La Municipalité a déjà entrepris des études pour cartographier ces îlots de chaleur au niveau communal et nous saluons également cette initiative, mais nous souhaitons des actions d’envergure pour lutter contre ces îlots de chaleur.

Afin donc de protéger la santé des Yverdonnoises et Yverdonnois et d’améliorer le mieux vivre de toutes et tous, nous demandons à la Municipalité de bien vouloir étudier la possibilité de développer des mesures adaptées aux conditions climatiques locales et à l’environnement urbain yverdonnois afin de lutter contre les effets du changement climatique, en particulier contre le développement d’îlots de chaleur en été dans le Centre-Ville. Merci pour votre attention.

Lea Romanens

Orbe

Communiqué de presse – Luiz De Souza candidat à la Municipalité d'Orbe

Lors de sa séancelogo_verts_vd2 du 2 mars 2015, le groupe Les Verts a décidé à l’unanimité de nommer Luiz De Souza comme candidat pour l’élection complémentaire à la Municipalité d’Orbe.

Présentation du candidat

luiz_se_souza_muni2015Membre du Conseil communal depuis 2008 et président actuel de la commission des finances, Luiz De Souza a également assumé les présidences de la commission de gestion, des diverses commissions ordinaires et notamment celle du Conseil communal pendant la législature 2009-2010. Très actif au sein du législatif, ses interventions régulières visent avant tout à défendre les intérêts de la collectivité.

Marié, père de quatre enfants, grand-père et âgé de 59 ans, il vit à Orbe depuis une trentaine d’années. D’origine brésilienne, il obtient la nationalité suisse en 2006.

De formation universitaire, il possède un postgrade EPFL en Management des Systèmes logistiques et est formé également à l’Institut de Hautes Etudes en Administration Publique (IDHEAP) en management des systèmes d’information. Il commence professionnellement aux Grands Moulins de Cossonay pendant 3 ans et travaille près de 10 ans chez Sicpa avant d’entamer une carrière de consultant pour des entreprises telles que Laiteries Réunies, Baumgartner et des multinationales comme Gucci, Procter & Gamble et Accenture à Genève ou Rubbermaid au Luxembourg. Ces expériences de management lui confèrent de l’aisance à gérer des projets d’envergure.

L’engagement politique, les compétences professionnelles et personnelles ainsi que la connaissance de la vie locale, font de Luiz De Souza un candidat idéal pour assumer des responsabilités au sein de la Municipalité d’Orbe.

Contact

Luiz De Souza
076 469 01 55

Consommation, Eclairage, Energie, Orbe

Earth Hour 2014

Venez nous rejoindre sur l’esplanade du Château le samedi 29 mars 2014 entre 20h30 et 21h30.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=q83NkXJzdHw]

Eteignez les lumières et débranchez tous les appareils électriques non essentiels pour une durée d’une heure afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

www.earthhour.fr

Développement durable, Orbe

Récentes actions de l’Agenda 21

En complément à l’article précédent, voici un aperçu des nouvelles actions inscrites dans l’Agenda 21 de la Commune d’Orbe, visant à préserver le patrimoine naturel de la ville, qui ont été menées ces derniers jours.

Tours à hirondelles

Les 2 premières tours à hirondelles de la région ont été installées à Orbe le 4 mars !

L’une au Parc St-Claude et l’autre au début du chemin des Présidents près du Puisoir.

La tour du Parc St-Claude

La tour du Parc St-Claude

Dans son communiqué de presse, la commune cite :

“De retour d’Afrique, les hirondelles virevoltent près de nos habitations dès les premiers jours de chaleur du printemps. Cependant, depuis quelques décennies, elles peinent à nicher. C’est pour tenter de palier à ce manque, que ces deux tours à hirondelles de fenêtre ont été installées. Par cette initiative, la Commune d’Orbe poursuit son engagement afin de préserver le patrimoine naturel de la ville.

Les tours à hirondelles de fenêtre visent à favoriser la nidification de cet oiseau qui se trouve sur la liste rouge des espèces menacées. La Commune d’Orbe fait partie des villes pionnières en Suisse Romande à mener une telle initiative.

La raréfaction des chemins de terre due à l’extension des agglomérations et du bétonnage, ainsi que le manque d’acceptation des colonies dans les villes en raison des salissures sont les principales menaces pour cet oiseau. Cet oiseau fait partie des 50 espères prioritaires à protéger.

Ces tours sont une alternative bienvenue et ont déjà fait leurs preuves dans nos pays voisins. Le service de voirie en a construit deux magnifiques en bois coiffé d’un toit à 4 pans (mât de 5 mètre de haut). Sous le toit de chaque tour sont installés 25 nids artificiels.

L’association Nos oiseaux œuvre depuis 1913 pour l’étude et la protection des oiseaux en Suisse romande. Elle a lancé cette action de pose de tours à hirondelles de fenêtre en Romandie.”

Bravo aux employés de la voirie pour ce magnifique travail !

 

Hôtel à insectes

Un hôtel à insectes a également été installé au Parc St-Claude. Son rôle est d’’attirer les insectes favorables à l’équilibre de la biodiversité des jardins et devrait permettre de polliniser le verger haute-tige (composé de variétés anciennes) ainsi que les vignes déjà plantés dans le parc.

Hôtel à insectes

Hôtel à insectes

Comme pour les tours à hirondelles, cet hôtel est l’œuvre des employés de la voirie !

 

Coup de balai printanier

Après quelques années d’absence, la commune, constatant une accumulation des déchets sauvages à différents endroits de son territoire, a décidé de remettre le “coup de balai printanier à son agenda”.

Cette action est prévue le samedi 5 avril 2014 : coup-de-balais_orbe-2014

Le rendez-vous est à 8h30 au Puisoir

Venez nombreux si vous désirez participer au nettoyage des différents espaces de notre Cité !

Conseil communal, Développement durable, Environnement, Orbe

L'Agenda 21 d'Orbe

Vivement soutenu et attendu par Les Verts, l’agenda 21 fait sa place dans la vie de notre Commune !

La Municipalité d’Orbe communique aujourd’hui l’état des travaux dans le cadre de l’Agenda 21 d’Orbe. Travaux auxquels Les Verts participent activement, au travers d’activités politiques et citoyennes.

Retour sur quelques uns des petits pas qui ont ébruité l’intérêt d’une telle démarche…

En 2008, L’association du Café de l’environnement et Les Verts urbigènes organisent une soirée débat consacrée à l’Agenda 21 et au développement durable. Parallèlement, nous publions une série d’articles expliquant le développement durable et l’outil Agenda 21 dans le journal local L’Omnibus.

En 2009, Les Verts, par la voix de Christophe Hunziker, et le parti socialiste d’Orbe déposent une motion au Conseil communal “Pour garantir la qualité de vie dans les quartiers“. L’Agenda 21 est appelé de nos voeux… La réponse de la Municipalité à cette motion posera les premiers jalons en vue du lancement d’une démarche Agenda 21.

C’est 2 ans plus tard, en 2011, que le lancement de la démarche sera proposé par la Municipalité (en toute fin de législature !), par le biais d’un préavis, suivi du rapport de commission, accepté par le Conseil Communal après un long, long, long débat de principe !

Aujourd’hui, force est de constater que l’idée a fait son chemin: un premier état des lieux a été fait en 2012 et le processus est lancé…  Depuis un peu plus d’une année, la cadence augmente et les actions prennent de l’ampleur. Saluons cet élan et souhaitons-le bel et bien… durable !

 

Nids hirondelles

Mât avec nichoirs pour les hirondelles, Parc Saint-Claude, printemps 2014.

 

 

Orbe

Une pétition pour le maintien de la policlinique d'Orbe et environs

Une pétition circule pour demander le maintien de la policlinique d’Orbe et environs.

Vous la trouverez en ville d’Orbe, dans les villages avoisinants et en ligne. Signez-la !

 

Sauvez Policlinique Orbe

Les habitants d’Orbe et de la région ont récemment appris que la direction des eHnv (Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois) a prévu la fermeture de la policlinique de l’hôpital d’Orbe en mai 2015.

Ils ne comprennent pas cette décision et s’y opposent.

En effet, si l’on considère :

–      la croissance démographique prévue à Orbe et dans ses environs;

–      la pénurie actuelle de médecins généralistes ;

–      l’engorgement des services d’urgences de l’hôpital d’Yverdon ;

–      les difficultés d’accès au site de Saint-Loup ;

Il apparaît nécessaire de maintenir, voire de développer, un service de soins d’urgences ambulatoires de proximité (policlinique) au sein de l’Hôpital d’Orbe. Notre région compte aujourd’hui pas moins de 15’000 habitants. Sa population est en constante augmentation. Il est donc nécessaire qu’elle dispose d’un cadre sanitaire performant !

 Par leur signature, les habitants d’Orbe et des villages environnants demandent aux autorités ainsi qu’aux eHnv le maintien de la policlinique d’Orbe.

 

Conseil communal, Orbe

Réunion de préparation du Conseil Communal du 13 février

Par l’intermédiaire de ce blog, nous souhaitons transmettre les résultats de nos discussions concernant la préparation des séances du Conseil Communal.

Nous nous voyons les mardis qui précèdent le Conseil Communal (séance le jeudi), en vue de passer en revue les différents points qui y seront discutés.Comme les rapports discutés ne sont pas considérés comme publics avant la séance du jeudi, ce post ne sera publié qu’après la séance du Conseil.

Voici le premier résumé sur ce blog; ce soir nous avons débattu de 5 rapports de préavis, ainsi que d’une interpellation.

 

  • Demande de crédit complémentaire pour l’étude du plan partiel d’affectation (PPA) Champ-Bornu

La principale nouveauté avec ce préavis: c’est la 1ère étude de PPA qui passera par un concours d’architecture (dans ce cas, une commande d’avant-projet). Jusqu’ici, toutes les études s’en sont passés !

Il s’agit donc d’un grand pas en avant, qui va certainement permettre d’augmenter la qualité architecturale des bâtiments qui seront construits dans cette zone. Nous ne pouvons qu’encourager ce genre de démarche dans le futur, permettant une plus grande transparence des projets architecturaux de la commune.

Dans les conclusions, la Commission demande à intégrer un membre de la Commission d’Urbanisme dans le jury du concours.

Les Verts urbigènes se rallient à la conclusion de ce rapport modifié.

 

  • Adoption du règlement communal relatif aux émoluments administratifs et aux contributions de remplacement en matière d’aménagement du territoire et des constructions

Peu de discussions sur ce point. L’élément à retenir est une adaptation nécessaire de quelques émoluments suite à l’entrée en vigueur du nouveau règlement communal.

 

  • Demande de crédit pour la réfection de la Grand-Rue

La réfection de la Grand-Rue est urgente; ces travaux ne sont pas remis en cause.Le principal souci est de coordonner ces travaux avec le chantier actuellement en cours au bout de la rue; il faudrait éviter de poser un revêtement flambant neuf sur cette dernière portion, tant que les camions de chantier n’auront pas terminé leur va-et-vient.Notre commissionnaire a demandé si l’utilisation de Vegecol (revêtement avec liant végétal) pouvait être envisagée à la place de l’habituel revêtement bitumineux. Ce matériau n’a pas été retenu pour des raisons de coûts et de durée de vie.Nous continuerons à proposer ce type de revêtement lors de prochaines commissions; cette solution pourrait par exemple être posée sur des tronçons à plus faible trafic.

 

  • Demande de crédit pour la réfection du mur de soutènement et du chemin de la Tour-Carrée
Des camions qui passent sur ce chemin pour aller au chantier voisin, un panneau de limitation de tonnage manquant… au final, un mur qui ne résiste pas. Chaque partie se rejette la faute et les discussions dureront certainement encore longtemps.

Seul avantage à tirer de cette situation; un inventaire routier de la commune permettant de déceler d’autres manquements à la signalisation.

 

  • Rapport de la commission chargée de l’examen la pétition Mathieu Baer concernant la taxe déchets par habitant

Avec une meilleure communication de la part de la Commune, cette pétition n’aurait certainement pas existé !

Le système de financement des déchets a été longuement réfléchi et ne nécessite actuellement aucun changement; il n’y a ainsi aucune raison de prendre cette pétition en considération.