Vous êtes ici :  Accueil › Sections › Morges

Morges

Conseil communal de Morges - séance du 3 septembre 2014

Par Philippe Beck, conseiller communal Vert.

Nous retrouvions la salle de gym de la Longeraie pour cette 1ère séance d'automne. L'ambiance y est, curieusement, toujours un brin différente de celle de Beausobre. Magie des lieux...

Après avoir pris connaissance des habituelles démissions et nominations (dingue, le rythme de nos changements !), nous passions comme de coutume aux communications du Bureau, puis à celles de la Municipalité.

Communications de la Municipalité

...parmi lesquelles nous relevons :

  • Les 12 et 13 septembre auront lieu les « clean-up days », auxquels la Ville participera en mettant l'accent sur la prévention du « littering » (en français... salopage ?). Une campagne qu'on nous promet « originale et novatrice ». Chic !
  • Dimanche 21 septembre, « journée de la mobilité », les quais de Morges et leurs environs verront diverses animations. Conférences (au Grenier bernois), stands d'associations, bus mystère... Venez calculer votre empreinte écologique !

Préavis présentés

Deux gros morceaux étaient introduits par la Municipalité - l'un à court, l'autre à moyen terme.

A court terme : l'arrêté d'imposition 2015, proposant le maintien du taux d'impôt à l'identique malgré un déficit supplémentaire prévu de 1 million. La CoFin (Commission des Finances) s'y plongera, avant que le Conseil n'en décide en plénière dans un mois (le Canton exige d'avoir toutes les décisions communales d'ici au 3 novembre).

A moyen terme : un crédit-cadre dépassant 1,6 million pour remplacer, entre 2015 et 2017, 11 véhicules ou engins des Services Infrastructures, énergies et espaces publics (IEEP) et Patrimoine (PAT).Si la dépense fait frémir, les doux noms de ces machins font rêver : « véhicule porte-outils lourd », « petite balayeuse urbaine », « utilitaire léger d'auto-partage »... On dirait du Vian, non ?

Rapports de commissions

C'est toujours le gros morceau de la soirée - le temps des débats, des passions, des (pas toujours) subtiles stratégies de partis, des retournements de veste pour certains...

  • Le Parc de l'Indépendance verra son kiosque à musique restauré ainsi que la fontaine « du Petit-Hercule », l'allée Nord-Est complétée, un portail préserver nos chastes yeux du, paraît-il, navrant spectacle de containers et du matériel des jardiniers... Par contre la dispendieuse proposition municipale de poser une pergola végétalisée, ni indispensable ni conforme au « style » général de ce beau parc, a été repoussée : fr. 34'000.- d'économisés, c'est toujours ça !
  • Deux motions, l'une fort ancienne et l'autre récente, ont fini en queue de poisson suite à l'acceptation du rapport-préavis de la Municipalité : celle de notre ancien groupe SVI (2011) intitulée « Donnons-nous les moyens de concrétiser le plan d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) en partenariat avec le Schéma directeur de la région morgienne et les communes », et la motion Jacques Longchamp et consorts (2005 !) « Pour une mise en oeuvre immédiate, conséquente, régionale du volet "Mesures pour la mobilité douce" du Projet d'agglomération Lausanne-Morges ». En gros, la Municipalité a précisé dans son rapport les maigres marges de manoeuvre qui sont les siennes dans cet immense creuset qu'est le PALM, soumis à plein de contraintes cantonales et fédérales - celles découlant des subventions espérées ne sont pas les moindres... - Le Conseil s'en contentera !

Détermination sur des motions et postulats

Verdure en ville ?

Notre groupe a déposé deux objets visant, sous des formes diverses, à reverdir un peu notre ville :

  • Claudine Dind a introduit un postulat demandant à la Municipalité d'étudier les endroits - publics ou privés - susceptibles d'abriter fruits, légumes, arbres ou arbustes fruitiers, en incitant également quartiers et écoles à participer à ces actions.
  • Sachant que la reconstruction du quartier gare Sud commence de se préciser, Christine Dubochet a rappelé la « charte de l'environnement urbain » de la Ville qui recommande les toits et façades végétalisés, et demandé par une interpellation et une question si la Ville veillait à cet aspect et si elle pourrait, cas échéant, le soutenir financièrement, à l'instar d'un projet pilote actuellement mené à Lausanne.
  • Nos collègues du groupe SPI ont pour leur part développé leur interpellation « Quel classement énergétique pour nos bâtiments ?», insistant donc sur le postulat cité ci-dessus.

Réponses aux questions, puis questions-voeux-divers

Ce sont là, successivement, les deux derniers temps de nos ordres du jour. La Municipalité s'efforce de faire baisser la pile de questions en suspens - et nous, studieux fouineurs, nous acharnons à en poser de nouvelles... C'est le jeu démocratique et c'est bien comme ça, même s'il arrive que, l'heure tournant, on regrette la curiosité parfois tatillonne de certains collègues...

  • Le soussigné s'est étonné de n'avoir trouvé aucune poubelle à PET lors de la rencontre des voiles latines », à mi-août, alors que la Municipalité affirme fournir matériel et conseils aux organisateurs de manifestations « dans le but que les manifestations aient un impact minimal sur l'environnement ». Il a questionné la Municipalité sur son action réelle à cette occasion et sur ses possibilités de mieux faire à l'avenir.
  • Les autres questions étaient de nature, disons, plus technique, nous ne les aborderons pas ici.

 

 

Retrouvez-nous sur...

     

Les Verts vaudois vous intéressent et vous souhaitez vous engager en faveur des idées vertes ?
Contribuez à une Suisse durable, écologiste et solidaire !

Les Verts, mouvement écologiste vaudois, Place Palud 7, 1003 Lausanne
Tél. : 021 351 36 30, Fax : 021 351 36 31, E-mail : verts(at)verts-vd.ch
CCP : 65-90000-6