Points forts

1. Un tourisme durable et en toute saison:

Le changement climatique et un désintérêt pour le ski mettent le secteur touristique de montagne sous pression. Des réflexions sur l’offre s’imposent. Les nuitées d’hôtel ne génèrent qu’une petite part du marché par rapport au potentiel des lits «froids» des résidences secondaires.

Les Verts proposent de créer un fonds subventionné par l’État. Ce fonds permettra notamment l’amélioration énergétique des bâtiments et l’augmentation des lits marchands en incitant les propriétaires de résidences secondaires à la location. Une offre élargie pour tous publics ouvre la voie vers une économie touristique de montagne durable.

Les Verts souhaitent également améliorer l’accessibilité aux stations de montagne par une offre en transports publics compétitive. Plus d’aménagements dédiés aux piétons et cyclistes rendront les villages de montagne plus conviviaux.

D’autres offres alternatives que les activités de neige exigent une coordination étroite de l’entier des acteurs du tourisme. Ceci permettra une utilisation rationnelle et équitable des encouragements cantonaux et fédéraux.

2. Le gaz de schiste:

L’extraction et l’utilisation du gaz de schiste sont dangereuses et polluantes. Cette énergie est fossile et n’a rien de durable. Elle augmente les rejets de CO2 ce qui est contraire aux engagements internationaux de la Suisse.

Son exploitation est complexe, coûteuse et laisse derrière elle des polluants qui peuvent contaminer les nappes phréatiques et les sols. Dans le Chablais, les forages se trouveraient à proximité du château de Chillon, de réserves naturelles et de terres agricoles. La pollution de ces zones serait une catastrophe.

Puisque les risques de pollutions sont beaucoup trop grands, c’est une fausse bonne idée que de rechercher un approvisionnement énergétique autonome par le gaz de schiste.

Les Verts proposent d’investir au plus vite et massivement dans les énergies renouvelables et dans les économies d’énergie.

 

3. Économie de partage:

Grâce à la prise de conscience de citoyens et avec l’avènement des nouvelles technologies, l’économie de partage a été fortement dynamisée. Elle est devenue simple, efficace, écologique et même presque banale. Un bel exemple est la coopérative suisse Mobility, pionnière sur le marché européen de l’autopartage.

Pleine de bon sens, l’économie de partage mérite d’être soutenue dans notre Canton et les Verts proposent de mettre en place des conditions-cadres favorables et des appuis financiers aux associations, coopératives et entreprises qui la développent.

 

Evénements de campagne

Les candidats se sont présentés à la population et ont permis à de nombreuses personnes de signer l’initiative contre les gaz de schiste selon le calendrier suivant (près de 1’000 signatures obtenues!):

18 mars Aigle

25 mars Villeneuve

01 avril Ollon

08 avril Villeneuve

15 avril Bex

22 avril Ollon

29 avril Aigle