Aigle

Aigle – Pour une zone 30 globale au centre-ville

Postulat

Périmètre du centre-ville d’Aigle concerné par ce postulat

Motifs

Le centre-ville d’Aigle est en mutation avec plusieurs chantiers d’importance en cours, notamment à Margencel et à la gare. Ce dynamisme au centre de notre ville est bienvenu et il faut s’en réjouir, mais il ne manquera pas d’amener de nouvelles activités et des mouvements de circulation supplémentaires, sans parler des piétons amenés à se déplacer eux aussi. Pour que les infrastructures routières et les espaces publics suivent une évolution qualitative ordonnée en fonction des besoins des uns et des autres, nous proposons l’aménagement d’une zone 30 globale sur l’ensemble du centre-ville d’Aigle, laquelle amènerait une certaine simplification dans sa compréhension.

Situation

Le régime de circulation des zones 30 est déjà bien connu et a fait ses preuves aussi à Aigle ! Des quartiers entiers sont déjà en zone 30 et plusieurs ruelles du centre-ville viennent d’y être converties. Notre postulat ne concerne cependant pas seulement des ruelles isolées, mais le centre-ville entier, y compris certains axes traversant du réseau principal. Cette façon d’aménager l’ensemble du centre a fait ses preuves dans d’autres villes suisses et étrangères et comme on a pu lire dans les médias, une étude beaucoup plus large sur ce régime de circulation a débuté dans le canton du Valais.

Avantages d’une zone 30

Le régime de circulation en zone 30 apporte de nombreux avantages :

  • Davantage de sécurité, notamment pour les piétons, les enfants et les cyclistes
  • Diminution du nombre d’accidents et de leur gravité grâce à la réduction de la vitesse et ainsi des frais pour la collectivité
  • Réduction des atteintes à l’environnement et meilleure qualité de vie dans le centre (réduction du bruit et de la pollution de l’air)
  • Circulation plus fluide grâce à une vitesse plus homogène de tous les véhicules en raison de la diminution des accélérations et des freinages
  • Cohabitation plus facile entre les différents modes de transport et promotion de la mobilité douce
  • Meilleure intégration touristique

Enfin, une zone 30 globale sur l’ensemble du périmètre donne une image cohérente, moderne et accueillante d’un centre-ville comme d’un tout!

Démarche

L’aménagement correct d’une zone 30 ne saurait se faire dans la précipitation. Plusieurs projets d’aménagement de routes sont actuellement prévus à Aigle. Il s’agit donc d’une excellente opportunité de profiter des synergies créées. Saisir la bonne occasion comme elle se présente maintenant et convertir les routes quand des travaux sont de toute façon déjà prévus permettrait de créer une ou plusieurs nouvelles zones 30 sans coûts supplémentaires importants.

Ce postulat s’aligne parfaitement avec les objectifs d’un développement durable de notre ville exprimés à maintes reprises par nos autorités et le conseil communal. Il s’inscrit aussi dans le cadre du nouveau schéma directeur des espaces publics avec les avantages suivants :

  • Trajets sécurisés pour la mobilité douce (piétons et cyclistes)
  • Création d’infrastructures cyclables et d’un vrai réseau cyclable
  • Promotion de l’utilisation des vélos pour les déplacements quotidiens (Aigle se veut capitale mondiale du cyclisme !)

De plus, un centre moderne, sécurisé, convivial et accessible pour tous correspond aux attentes des citoyens et des touristes, comme exprimé par exemple lors des ateliers participatifs pour le nouvel plan directeur communal.

Périmètre concerné (voir aussi le plan dans l’annexe)

Ce postulat concerne le centre-ville d’Aigle, délimité par :

  • Ouest : La ligne CFF
  • Nord : Le chemin de Pré-Yonnet (exclusif) et l’avenue des Glariers (exclusif)
  • Est : La rue du Collège (inclus) et l’avenue Chevron (inclus)
  • Sud : L’avenue de Loës (inclus) et l’avenue du Chamossaire (inclus)

Précisions concernant le périmètre en question :

  • Le rues faisant déjà parties d’une zone de circulation modérée ou qui vont être changées en zone modérée (zone de rencontre (zone 20) ou zone piétonne) ne sont pas concernées par ce postulat. L’aménagement de nouvelles zones de rencontre (zones 20) ou de zones piétonnes sera toujours possible.
  • Les rues qui sont parcourues par des trains ne sont pas concernées par ce postulat si les normes de droit supérieur demandent un autre régime.

Conclusions

Le postulat demande d’inscrire en zone 30 l’ensemble du centre-ville d’Aigle sur un périmètre bien défini dans le schéma directeur des espaces publics et dans le plan directeur communal. La mise en place se fera progressivement selon un calendrier défini, mais au moins pour chaque chantier et à chaque réfection de route.

Nous demandons le renvoi direct du présent postulat en Municipalité.

Samuel Obi, conseiller communal